Publicité
Publicité
Marchés - 11/05/2022

UE : La France croit à un accord cette semaine sur le pétrole russe

Par Reuters

UE : La France croit à un accord cette semaine sur le pétrole russe
Les pays de l'Union européenne devraient parvenir "dans la semaine" à un accord sur un projet d'embargo sur le pétrole russe, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune. /Photo prise le 7 février 2022/REUTERS/Sarah Meyssonnier

(Reuters) - Les pays de l'Union européenne devraient parvenir "dans la semaine" à un accord sur un projet d'embargo sur le pétrole russe, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune.

"Je pense qu'on peut avoir un accord dans la semaine, c'est en tout cas le but de la présidence française" du Conseil de l'Union européenne, a-t-il dit sur LCI, en ajoutant qu'"il y aura un sixième paquet de sanctions européennes".

Cette nouvelle série de sanctions contre la Russie proposée la semaine dernière par la Commission européenne en réponse à l'offensive russe en Ukraine lancée le 24 février se heurte aux réticences de plusieurs pays du bloc, en particulier de la Hongrie, fortement dépendants des importations de pétrole russe.

De nouvelles discussions devaient se tenir mardi en fin de matinée entre le Premier ministre hongrois Viktor Orban, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et plusieurs dirigeants européens dont le président français Emmanuel Macron.

Mais un porte-parole de la commission a fait savoir que cette visioconférence ne se déroulerait finalement pas ce jour, sans donner davantage de précisions.

En revanche, des discussions bilatérales se sont tenues dans la matinée entre Emmanuel Macron et Viktor Orban sur la sécurité énergétique de l'Europe, a indiqué l'Elysée.

"Il s'agissait de faire le suivi des discussions entre Ursula Von der Leyen et Viktor Orban pour finaliser, dans un esprit de solidarité, les garanties qui sont nécessaires pour les conditions d'approvisionnement pétrolier des Etats membres qui se trouvent actuellement dans une situation très spécifique au regard de l'approvisionnement par oléoduc de Russie", a dit l'Elysée.

Des discussions se poursuivent à tous les niveaux pour aboutir "le plus rapidement possible à un accord complet" sur un sixième train de sanctions contre Moscou, a ajouté l'Elysée.

"On est en train de chercher des solutions", a dit Clément Beaune, en évoquant par exemple des délais adaptés aux particularités nationales ou des garanties d'approvisionnement alternatif, pour assurer les pays les plus dépendants du pétrole russe de la solidarité européenne afin de maintenir l'unité du bloc face à la Russie.

Publicité

Réactions

Belle manœuvre ne pas isoler Orban qui vient d’être réélu,nous devons être solidaires devant la folie de Poutine,il ne comprend que la force!
Slava!

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Mitsubishi Motors optimiste pour son nouvel exercice

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance Renault-Nissan, s'est affiché confiant mardi pour son nouvel exercice 2022/23 démarré le 1er avril, en pariant notamment sur un fort rebond de ses ventes au Japon et en Asie du Sud-Est.

Constructeurs

Mobilize s’appuiera sur une gamme dédiée pour "extraire plus de valeur" par véhicule

Renault a présenté ce mardi 10 mai sa stratégie de développement sur le créneau convoité du "vehicle as a service". Ces offres vont combiner des services de RCI Bank, de plusieurs filiales de l’univers des offres de mobilité et surtout une gamme de véhicules spécifiquement conçus pour ces usages. C’est ce qui doit permettre de maximiser le chiffre d’affaires par véhicule tout en baissant le coût d’usage pour les clients.

Marchés - 16/03/2023

Le Parlement adopte sa position sur le "Data Act"

Ce mardi 14 mars, le Parlement européen a adopté en plénière le règlement européen sur l’accès aux données, dit « Data Act ». Ce texte poussé par le Commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, énonce clairement que c’est le client qui donne le consentement à l’utilisation des données. La prochaine étape est la négociation d’une version commune avec les Etats membres et la Commission dans le cadre du trilogue.

Marchés - 17/03/2023

Qui sont les intervenants du "Freedom of Mobility Forum" de Stellantis

Le cabinet conseil Wavestone organise pour le compte du "Freedom of Mobility Forum" de Stellantis deux heures de débat en format digital, le 29 mars, sur la question de la liberté de mouvement dans le contexte de la décarbonation du secteur automobile. La diversité d'origine des six intervenants montre l'ambition de Stellantis d'ouvrir le débat. Carlos Tavares représentera le monde de l'entreprise.