Publicité
Publicité
Constructeurs - 21/06/2021

Les start-up de véhicules électriques face à la dure réalité du monde industriel

(AFP) - Des start-up travaillant sur de nouveaux véhicules électriques sont arrivées en fanfare à Wall Street ces derniers mois, avec l'espoir de devenir le prochain Tesla. Mais pour certaines d'entre elles, les obstacles se sont multipliés.

Auteur : AFP

Partager cet article

La dernière crise en date concerne Lordstown Motors, qui ambitionne de débuter la production d'un pick-up électrique en septembre dans une ancienne usine de General Motors.

Pour ce faire, la société a levé 675 millions de dollars en octobre via un SPAC, un instrument financier à la mode.

Mais Lordstown a prévenu début juin qu'elle pourrait n'avoir pas suffisamment d'argent pour produire un véhicule à échelle commerciale.

"Il est vraiment plus difficile pour une petite entreprise de réussir dans le secteur automobile car les coûts fixes sont très élevés", remarque Jessica Caldwell du cabinet Edmunds.

Non seulement, il faut disposer d'une grande usine mais encore, il faut mettre en place toute une chaîne d'approvisionnement pour les nombreuses pièces d'un véhicule.

Dans un nouveau revers pour l'entreprise, Lordstown a annoncé lundi la démission de son directeur général, juste après la parution d'un rapport reconnaissant que l'entreprise avait fait des déclarations inexactes sur certaines pré-commandes.

La start-up a encore dû "clarifier" jeudi dans un document boursier des récents commentaires de la présidente du conseil d'administration sur les commandes.

Après être montée à plus de 30 dollars en février, l'action en valait environ 10 jeudi.

Comment rivaliser ?

Cette crise rappelle celle traversée par Nikola à l'automne 2020. Entrée en Bourse en juin 2020, la valorisation de la start-up qui développe des camions électriques et à hydrogène avait temporairement dépassé celle du vénérable constructeur Ford.

Mais un rapport d'une société d'investissement contestant de nombreuses déclarations de l'entreprise a poussé son patron vers la sortie et sévèrement remis en cause un partenariat avec General Motors.

Autres dysfonctionnements : le co-fondateur de Canoo, qui développe un van électrique, a démissionné en avril après avoir géré l'arrivée de son entreprise à Wall Street en décembre tandis que Lucid Motors a retardé en février la sortie de sa berline de luxe électrique, trois jours après avoir annoncé sa prochaine entrée en Bourse à une valeur de 11,75 milliards de dollars.

La pente est d'autant plus raide pour ces start-up qu'elles font désormais face à la montée en puissance des constructeurs traditionnels sur le créneau.

Face au F-150 Lighting, la version électrique d'un pick-up que Ford prévoit de commercialiser en 2022 à 40.000 dollars, une société comme Lordstown "perd son modèle économique", estime Mme Caldwell.

Comment rivaliser en termes de prix avec un groupe qui produit des voitures à grande échelle depuis plus de 100 ans ?

Certaines start-up tireront leur épingle du jeu en choisissant une niche, avance l'experte. Rivian par exemple prépare un pick-up certes plus cher que le F-150 mais plus compact, qui pourra attirer une autre clientèle.

 Ruée en Bourse

Mais "tout le monde veut être le prochain Tesla", l'entreprise d'Elon Musk devenue leader sur le créneau des véhicules électriques et particulièrement prisée à Wall Street, observe Mme Caldwell.

Comme on est encore aux prémices - les véhicules électriques représentent actuellement entre 2% et 3% des ventes aux Etats-Unis - de nombreux investisseurs ne veulent surtout pas laisser passer l'occasion. Et se ruent sur les SPAC disponibles.

Cette méthode permet à une entreprise d'entrer en Bourse en fusionnant avec une société déjà cotée, évitant au passage certaines contraintes réglementaires et lui permettant de faire des prévisions financières aguicheuses beaucoup plus librement que dans une opération traditionnelle.

Depuis l'arrivée de Nikola à Wall Street en juin 2020, cinq autres fabricants de véhicules électriques ont eu recours à cette outil, selon le cabinet SPAC insider: Fisker, Canoo, Lordstown, Lion Electric et Arrival. Et quatre autres sont dans les tuyaux: Faraday Future, Lucid Motors, Electric Last Mile Solutions et Xos.

Mais il a fallu plus de 15 ans à Tesla pour dégager régulièrement des profits, souligne Karl Brauer du site spécialisé CarExpert.com. "C'est un long processus qui ne peut pas être raccourci par une rapide infusion de cash". Entrer en Bourse via un SPAC n'est pas en soi un problème. "Mais si cela conduit au financement prématuré d'une entreprise, alors il y a plus de chance qu'elle échoue", avance-t-il. Pour le maire de la ville de Lordstown, qui avait accueilli l'entreprise avec soulagement lorsqu'elle avait repris l'usine de GM, l'incertitude reste de mise.

"J'étais très optimiste", a-t-il dit à l'AFP. "J'attends maintenant de voir ce qui peut bien encore arriver".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Pas assez fantasques peut-être ?
;0)

Lucos , Le 21/06/2021 à 04:53

Fantasques et bricoleurs de génie, mais bricoler seulement en bourse visiblement ne suffit pas !!
Mentir en milieu industriel aux US est punissable d'une forme ou d'autre...et ce n'est pas souvent le cas chez nous en Europe !!
Voici un petit exemple pas piqué des vers, et que seul les distraits ont raté mais que les profiteurs adorent:
Ce dernier dimanche matin beaucoup ce sont installés devant la télé pour regarder "Turbo" sur M6 et un rédacteur se déplace aux frais de la princesse en Tchéquie...pour nous servir la soupe du nouveau tout beau et gros VE de Skoda qui va faire des miracles face à la concurrence surtout dans l'autonomie (580 km annoncés aux nouvelles normes) mais avec une batterie riquiqui de 85 kWh, ce qui fait déjà rigoler et douter les initiés !!
Le rédacteur met sont derrière dedans là bas pour l'essayer et constate batterie pleine à 100% qu'il ne peut faire que 380 km avec...sans charger !
Il dit tout de suite mais trop rapidement pour les distraits..."tiens il manque déjà 200 km..." et il repart avec sont nouveau VE faire sa ballade !!
Dans quelques mois ce sera:
Vite signe en bas le gros chèque et casse toi, que je te connais plus en sortant de la
concession !! Débrouille toi pour trouver une borne pour le charger...nous on s'en fout !!
N'est pas fantasque qui veut le spécialiste !!

Durand Pierre, Le 21/06/2021 à 13:08

"Il est vraiment plus difficile pour une petite entreprise de réussir dans le secteur automobile car les coûts fixes sont très élevés"
Quelqu'un aurait-il l'obligeance de dire à Jessica Caldwell du cabinet Edmunds que la roue est ronde ?

Bruno Haas, Le 21/06/2021 à 15:03

Et des coups fixes très bas… mais un VE pourri, moche et pas fiable est-ce que cela pourrait marcher ??

Durand Pierre, Le 21/06/2021 à 16:30

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 21/06/2021

L’assurance des grands cabinets pour capter le marché de l’angoisse : à qui profite le chiffre ?

L’angoisse grandissante des acteurs de l’automobile génère une demande de certitude telle que toute étude est certaine aujourd’hui de trouver son public. Pour séparer le bon grain de l’ivraie dans l’abondance statistique ainsi générée, nous proposons une méthode Sherlock Holmes qui consiste à se demander non pas à qui profite le crime mais à qui profite le chiffre et tentons de l’appliquer à deux études récemment évoquée par Autoactu.com

Analyse

Catégorie Constructeurs

Renault tient ses promesses de remettre la France au centre de sa stratégie industrielle

Lors de la première journée de négociation de son prochain accord triennal (2022-2024), le groupe Renault a annoncé aux organisations syndicales l’affectation de neuf nouveaux modèles sur les sites de production français. La transition énergétique va également conduire à la reconversion ou formation de près d’un tiers de ses effectifs.

17/09/2021

Dieselgate : un procès Volkswagen s'ouvre en Allemagne

(AFP) - Le procès de quatre anciens responsables de Volkswagen, accusés de fraude dans l'affaire des moteurs diesels truqués, s'ouvre jeudi, une nouvelle étape dans l'épilogue pénal du "dieselgate" malgré l'absence de l'ancien patron du groupe.

17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

17/09/2021

Pour son enquête sur Tesla, un régulateur sollicite douze autres constructeurs

(AFP) - L'agence américaine de la sécurité routière (NHTSA) a demandé à douze constructeurs automobiles des informations sur leur système d'assistance à la conduite dans le cadre de son enquête préliminaire sur celui de Tesla, ouverte après une série d'accidents avec des véhicules d'urgence.

15/09/2021

Frank Marotte, président de Toyota France : "Au pire, nous aurons un mois de retard sur nos prévisions"

Hier, la production reprenait dans l’usine Toyota de Valenciennes, après 6 semaines d’arrêt. Cette interruption ne va pas perturber le lancement commercial de Yaris Cross, prévu ce jeudi, ni les journées portes ouvertes de ce weekend, nous a dit Frank Marotte, président de Toyota France. En revanche, le retard de production d'un mois va se ressentir sur les objectifs, à moins de réaliser un rattrapage au dernier trimestre.

14/09/2021

Alain Visser, CEO Lynk & Co : "Nous allons faciliter brutalement le choix du produit en standardisant avec une seule voiture et deux couleurs"

Chez Lynk & Co, le point de vente est un "Club", les clients sont des "membres", l’offre n’a qu’un modèle unique, la 01 dérivée du Volvo XC40, l’abonnement mensuel peut être résilié à tout moment. Rencontre (virtuelle) exclusive avec Alain Visser créateur de ce nouveau business model à quelques mois de l’ouverture du Club parisien.

13/09/2021

Après les SUV, des voitures plus aérodynamiques

(AFP) - Les SUV pourraient progressivement laisser leur place à des voitures plus aérodynamiques et moins gourmandes en énergie, mais leur domination mondiale risque de durer encore un moment, selon des experts interrogés par l'AFP au salon de Munich.

10/09/2021