Publicité
Publicité
Constructeurs - 29/06/2021 - #Renault

Macron chez Renault à Douai pour vanter l'attractivité de la France

(AFP) - Emmanuel Macron s'est rendu lundi sur le site industriel de Renault près de Douai (Nord), où il a officialisé l'implantation d'une méga-usine sino-japonaise de batteries et vanté l'attractivité française.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le président de la République a annoncé l'investissement de deux milliards d'euros du groupe chinois Envision qui va créer 1.000 emplois sur place d'ici 2025 et 2.500 d'ici a 2028.
 "Sur ce projet, on va investir plus de 200 millions d'euros d'argent public aux côtés des industriels, des investisseurs et des collectivités locales. Et moi, j'assume cet argent public", a défendu le président, qui a par ailleurs indiqué rencontrer dans 10 jours l'ensemble des constructeurs "pour faire un point sur la filière".

Accompagné de trois ministres, Gérald Darmanin (Intérieur), Agnès Pannier-Runacher (Industrie) et Franck Riester (Commerce extérieur), le chef de l'Etat y a retrouvé Xavier Betrand, président réélu dimanche de la région Hauts-de-France, qui se pose déjà comme le "troisième homme" pour la présidentielle de 2022.

"Félicitations pour hier", "heureux de vous retrouver ici", a lancé le président de la République. "Je suis content d'être avec vous. C'est une étape, mais on sait tous ce qu'il y a derrière, on le sait chacun", a-t-il poursuivi.
M. Bertrand, s'est pour sa part félicité d'avoir "réussi à faire autant reculer le RN", ce à quoi Emmanuel Macron a approuvé, estimant que "ça prouve que quand on investit, on y arrive".   

Interrogé par le patron des Hauts-de-France sur l'abstention, Emmanuel Macron a encore considéré qu'elle "dit beaucoup de choses" et qu'"on aura tous à en tirer les conséquences".
Pour son premier déplacement après la défaite cinglante de son parti aux régionales, le président de la République s'est par ailleurs voulu à l'offensive.

"C'est cette France unie à laquelle nous croyons collectivement, celle où l'État, la région, le département, l'agglomération travaillent ensemble; c'est de pouvoir continuer à conjurer toute fatalité quand on investit", a lancé Emmanuel Macron.
"C'est cette France unie qui sait travailler ensemble, qui sait porter son histoire et regarder l'avenir qui nous permettra d'avancer, de reconquérir l'industrie, de reconquérir notre force et d'être à la fois productive et juste", a-t-il ajouté.   

AESC, filiale japonaise de batteries du groupe chinois de technologies vertes Envision, fabriquera des batteries près de l'usine Renault de Douai (Nord), pour les gammes compactes du Losange et pour d'autres marques.
Cette future giga-usine est la seconde annoncée en France après celle de Stellantis (le groupe né du mariage de Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler) et de TotalEnergies à Douvrin (Nord).   

L'usine Envision sera également la pièce maîtresse du pôle "ElectriCity" que Renault va lancer dans le Nord. Les batteries, ajoutées à l'assemblage de la Mégane et de la R5 électriques, doivent donner un nouveau souffle aux usines de Douai, Maubeuge et Ruitz.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Il est Douai !
;0)

Lucos , Le 29/06/2021 à 08:24

Publireportage ?
Pour les plus Douais de leur génération ?
;-) avec une pointe d'ironie...

Clerion , Le 29/06/2021 à 09:31

Et qui donc tenait le rôle de la Douai rière ?
> avec une pointe capillotractée ...
;0)

Ade Airix, Le 29/06/2021 à 10:52

Je propose à un constructeur turc l'attractivité de la France pour y implanter ses usines.

Bruno Haas, Le 29/06/2021 à 11:43

Il y en a qui sont douai aujourd'hui...et est-ce que Macron a parlé de l'attractivité du ruissellement des capitaux vers la base de la pyramide ??
Et le miracle Bertrand que quand il fait reculer le RN...il fait surement avancer les batteries chinoises à la place !!
Et les gentils chinois qui viennent bosser pour rien et accepter le transfert de technologie comme nous avons accepté le transfert de technologie des Airbus qui sont fabriqués en quasi totalité chez eux...et comme conséquence de beaux avions chinois jolie copie d'Airbus, à savoir le COMAC C919. Finalement pas de panique...l'industrie aéronautique mondiale va trainer des pieds, et les uns et les autres ne vont pas vendre grande chose !!
Comme l'autre copain d'Envision ne sait pas encore où il va aller faire son usine...pas de panique non plus !!

Durand Pierre, Le 29/06/2021 à 12:12

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/06/2021

Pièce de réemploi : Reparcar.fr lève 2 millions d’euros

La start-up Reparcar.fr a bouclé un second tour de table de 2 millions d’euros, notamment auprès de Via ID, structure d’investissement du groupe Mobivia, avec qui des synergies seront mises en place. Stéphane Brault-Scaillet, président de Reparcar.fr, nous confie ses ambitions.

Réseaux

Les deux projets d’usines de batteries en France de Renault combinent relocalisation et baisse des émissions de CO2

Le groupe Renault concrétise la promesse de "remettre la France au cœur de sa stratégie" avec l’annonce lundi 28 juin de deux partenariats batterie. Envision AESC produira des batteries à partir de 2024 à Douai, Verkor en produira à partir de 2026 dans un lieu qui n’est pas encore connu. Ces deux usines devraient fournir des capacités respectives de 9 GWh et 10 GWh, ce qui est cohérent avec l’ambition de 400.000 véhicules électriques produits en France.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Au Texas, des poids lourds roulent sans chauffeur

(AFP) - D'imposants camions qui filent sur les routes, sans personne au volant. L'idée a beau paraître surréaliste, elle est en phase de test au Texas, nouvel eldorado des véhicules autonomes.

24/01/2022