Publicité
Constructeurs - 05/05/2021

Pas de voiture seul pendant dix mois : une expérience en Ile-de-France contre "l'autosolisme"

(AFP) - Quatre acteurs de la mobilité, BlaBlaCar, Mobilize (groupe Renault), la RATP et Uber, ont officialisé mardi une alliance pour lutter ensemble contre l'"autosolisme" en ville, soit le fait de rouler seul dans sa voiture, avec une expérience invitant 1.000 Franciliens à se passer de voiture individuelle pendant dix mois.

Auteur : AFP

Partager cet article

Un panel de 1.000 testeurs représentatifs doit être choisi cet été en Ile-de-France : les cobayes devront renoncer pendant dix mois --de septembre 2021 à juin 2022-- à utiliser leur voiture, sauf s'ils la partagent, pour la remplacer par un bouquet de service: autopartage, VTC partagé, covoiturage, transport public, transport à la demande, etc.

Baptisé Mobilité360, le projet commun part du constat que les nouveaux services de mobilité se sont trop développés "en silo", sans complémentarité ni dialogue entre les opérateurs et les autorités publiques.

"Nous avons initié depuis plusieurs mois (...) une vraie réflexion sur l'optimisation des offres de mobilités et sur la réinvention de l'usage de la voiture en milieu urbain", a relevé Clotilde Delbos, directrice générale de Mobilize, la filiale d'autopartage de Renault.

"Ensemble, nous souhaitons mettre nos expertises et notre savoir-faire au service des autorités publiques pour trouver des usages pérennes, verts et partagés de la voiture à tous les citoyens. C'est ce que l'on souhaite notamment expérimenter avec cette première initiative +1.000 Franciliens sans voiture+", a-t-elle ajouté.

Il s'agit d'"un projet expérimental pour démontrer la faisabilité d'un nouveau système de mobilité s'affranchissant de la voiture individuelle", a précisé à l'AFP Joël Hazan, directeur associé au Boston Consulting Group (BCG), le cabinet de conseil qui accompagne les quatre partenaires.

Les participants seront constamment suivis pour mesurer les changements d'usage, appréhender les limites du modèle actuel et évaluer les nouvelles solutions, de même que le budget nécessaire pour avoir une offre de mobilité continue et de qualité, selon M. Hazan.

"Nous savons que la réponse n'est pas d'attendre la prochaine technologie miraculeuse, mais plutôt de développer ensemble cette solution (commune) permettant de simplifier notre système de transport, de libérer l'espace public et de rendre nos villes plus attractives et plaisantes", a commenté Laureline Serieys, directrice générale d'Uber France.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Tout ce qui est vert n'aime pas le solitaire ?
;-)
C'est une bonne idée mais sur 10 mois d'engagement avec les incertitudes liées au Covid, il faut vraiment y croire...

Clerion , Le 05/05/2021 à 09:55

Le nombre de ruptures de charges dans le déroulement d'un trajet conditionne le recours au transport individuel, dans un environnement urbain présentant des alternatives plus ou moins complètes de transport en commun.
Ce programme vise à promouvoir la mutualisation des transports.
Il interroge les usagers que nous sommes sur leurs pratiques et leurs réticences, mais aussi les employeurs publics et privés sur l'organisation du travail dans leur structure et la présence exigée des employés de toute fonction sur leur lieu de travail.
Il met en question également nos chaînes d'approvisionnement en denrées de consommation courante.
Faire un essai sur quelques mois permet de ne pas engager trop radicalement l'expérience.
Il serait bon que les retours d'expérience soient ensuite largement diffusés, pour identifier les points de résistance à ces évolutions et travailler à les réduire.

@Clerion : il est clair que, dans le contexte actuel, seules des personnes ayant un mode de vie régulier pourront plus facilement faire partie du panel expérimentateur. N'en dégoûtons pas les autres pour autant !

Christophe Montariol, Le 05/05/2021 à 10:19

J'adore les grands communicants des services de mercatique de ces sociétés qui sont capables de vous faire croire qu'ils sont investis d'une mission pour le bien de l'Humanité alors qu'il sont juste en train de chercher à vendre leur came. Du grand art !
De plus s'il faut maintenant un projet expérimental pour montrer qu'on peut être plusieurs dans une voiture...
;0)

Lucos , Le 05/05/2021 à 11:11

Il paraît que l'autosolisme rend sourd ?

Bruno Haas, Le 06/05/2021 à 11:59

Ce ne serait pas plutôt l'autosatisfaction ?
;-)

Clerion , Le 06/05/2021 à 15:48

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/05/2021

La garantie Toyota Relax mise en cause par la Feda

Offerte après chaque entretien réalisé dans le réseau Toyota, la garantie Toyota Relax peut fidéliser le client jusqu’au 10 ans et 160.000 km de son véhicule. Abusif, estime la Feda qui a demandé des explications au constructeur.

Réseaux

"Automobile Nation"

Ce 26 avril dernier, un comité stratégique a réuni l’ensemble des représentants de la filière au plus haut niveau sous l’autorité de Bruno Le Maire, et de Luc Chatel, président de la Plate-Forme Automobile (PFA). Le ministre de l’économie et de la relance y a clairement fixé le cap stratégique : "La France doit rester une grande nation automobile."

OPINION

Catégorie Constructeurs

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021

Volkswagen poursuit sa reprise, malgré la pénurie de puces

(AFP) - Le constructeur automobile Volkswagen a renoué au premier trimestre 2021 avec son rythme de croissance d'avant la pandémie, malgré la persistance de la crise sanitaire et "les effets légers" de la pénurie de puces électroniques, qui devraient être "plus significatifs" au deuxième trimestre.

07/05/2021