Publicité
Publicité
Equipementiers - 12/01/2022

Pénuries : près d'une entreprise sur deux va relocaliser des achats en 2022, selon une étude

(AFP) - Face aux pénuries, près d'une entreprise sur deux (47%) va relocaliser en 2022 une partie de ses approvisionnements, principalement vers l'Europe et la France, selon une étude publiée mardi par le cabinet AgileBuyer et le Conseil national des achats.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les problèmes d'approvisionnement vont concerner 68% des sociétés en 2022, selon cette enquête réalisée auprès de 893 directeurs des achats entre le 16 novembre et le 2 décembre 2021.

Et pour 65% d'entre eux, ces difficultés auront "un fort impact sur les marges de l'entreprise".

Les pénuries frappent particulièrement l'agroalimentaire et l'hôtellerie-restauration, à 82%, et presque autant l'industrie automobile (78%), la métallurgie (75%) ainsi que la mode et le luxe (74%).

Mais tous les secteurs sont concernés et seuls deux n'ont qu'une minorité d'entreprises signalant ces difficultés, la finance à 42% et l'informatique/télécoms à 38%.

"L'envie de relocaliser ne vient pas d'une espèce de patriotisme économique mais de raisons super-concrètes. D'abord le prix du transport a explosé, d'autre part les capacités de production sont tendues et trouver des fournisseurs plus proches répond à l'enjeu d'être fourni", a expliqué à l'AFP Olivier Wajnsztok, directeur associé d'AgileBuyer.

Aussi plus de quatre entreprises sur cinq (82%) vont-elles mettre en place "des actions de sécurisation des approvisionnements en 2022", contre un peu moins de trois sur quatre (74%) il y un an, selon l'étude.

Bonne nouvelle, plus de neuf directeurs des achats sur dix considèrent que les pénuries qu'ils subissent sont "conjoncturelles" et seulement 9% qu'elles sont "structurelles".

Mais pour l'heure, le rapport de force entre donneurs d'ordre et fournisseurs, par le passé souvent favorable aux premiers, s'est inversé et 82% des directions d'achat considèrent avoir des relations "déséquilibrées et/ou défavorables avec certains fournisseurs". L'an dernier, elles n'étaient que 39% dans ce cas.

Pour les donneurs d'ordre, les relations sont le plus défavorables lorsqu'ils achètent des matières premières, des métaux, des produits électroniques ou font appel à des services de transport.

En conséquence, "l'objectif de réduction des coûts n'a jamais été aussi bas" pour les directions des achats, qui ne sont que 55% à poursuivre un tel but en 2022, contre 77% l'an dernier". Car constate M. Wajnsztok, actuellement "on ne peut pas réduire les prix".

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Encore faudrait-il que les divers fabricants aient déjà relocalisé leur prod en France !
;0)

Lucos , Le 12/01/2022 à 09:12

L'AFP écrit :
Bonne nouvelle, plus de neuf directeurs des achats sur dix considèrent que les pénuries qu'ils subissent sont "conjoncturelles" et seulement 9% qu'elles sont "structurelles".

Je prétends au contraire qu'il s'agit d'une mauvaise nouvelle. Il vaudrait mieux que ces pénuries soient structurelles pour que les relocalisations soient pérennes. En effet, dès que le prix du transport va retomber et que les puces seront à nouveau disponibles, les acheteurs étrangleront les fournisseurs et ce sera reparti comme avant.

Bruno Haas, Le 12/01/2022 à 11:25

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 12/01/2022

L'Annuaire des groupes 2022 est sorti ! Découvrez l'identité des 290 premiers groupes de distribution français

La 13e édition de l’Annuaire des groupes vient de sortir. Malgré la concentration qui se poursuit (10 rachats en 2020, et 8 à fin septembre 2021), notre annuaire s’est enrichi de 16 nouveaux opérateurs pour en compter 290 au total que nous présentons sous forme de fiche d’identité individuelle et sous forme de classement (par chiffre d'affaires, par volume VN et par département)

Publi-rédactionnel

Marché moto : année record pour les grosses cylindrées !

Malgré le Covid et des pénuries de produits chez certains constructeurs, 2021 aura été une des meilleures années de l’histoire de la moto en France. Avec 202.605 immatriculations, c’est le cinquième meilleur score de ventes enregistré en France. Et le record absolu de ventes de moyennes et grosses cylindrées, devant 2019 et 2020.

Marchés

Aiways restructure son conseil d'administration

Les nouveaux investissements vont permettre à Aiways d'accélérer son développement, ainsi le constructeur annonce un changement au sein de son conseil d'administration avec la nomination de William Chen en tant que Président du conseil d'administration et Charlie Zhang à la direction générale.

Nominations

Année record en 2021 pour Rolls-Royce

(AFP) - Le constructeur britannique de voitures de luxe Rolls-Royce a enregistré un millésime de ventes record en 2021, à l'inverse de l'ensemble du secteur automobile qui a vécu une année noire entre pandémie et pénurie de semi-conducteurs.

Constructeurs

Bornes de recharge : une étude de Siemens Financial Services chiffre l’investissement en Europe à 39 milliards d’euros d’ici 2026

Siemens Financial Services (SFS), la division de Siemens spécialisée dans les solutions de financements intelligents estime les besoins à 39 milliards d’euros en Europe pour les réseaux de bornes de recharge d’ici 2026. Des montants qui sont inaccessibles sans techniques de financement adaptées. En France, le besoin d’investissement serait de près de 6 milliards d’euros.

Marchés

Catégorie Equipementiers

Bruxelles autorise le rachat de Hella par Faurecia

(AFP) - Le rachat de l'équipementier automobile allemand Hella par le français Faurecia pour former le septième groupe mondial du secteur a obtenu mardi le feu vert de la Commission européenne, gardienne de la concurrence.

26/01/2022

La Fonderie du Poitou Alu toujours en sursis, selon l'intersyndicale

(AFP) - Le sort de la Fonderie du Poitou Alu, sous menace de liquidation judiciaire, reste en sursis et le sous-traitant automobile de la Vienne cherche encore un investisseur financier qui accompagnerait une transition vers l'électrique aidée par l'Etat, a-t-on appris jeudi de source syndicale.

21/01/2022

Benteler : toujours aucune offre de reprise, malgré un nouveau délai

(AFP) - Aucune offre de reprise ne s'est présentée pour le sous-traitant automobile allemand Benteler qui emploie 400 personnes à Migennes (Yonne), malgré de nouvelles recherches demandées par le ministère de l'Économie, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

10/01/2022

Pièces aéronautiques : Mecachrome et WeAre veulent fusionner

(AFP) - Les entreprises spécialisées dans les pièces aéronautiques et automobiles de précision Mecachrome et WeAre Groupe ont annoncé vendredi vouloir fusionner pour former un ensemble de 3.600 personnes et réalisant un chiffre d'affaires annuel de 450 millions d'euros.

20/12/2021

Fonderie MBF : liquidation confirmée en appel

(AFP) - La cour d'appel de Dijon a confirmé jeudi la liquidation de la fonderie automobile MBF de Saint-Claude (Jura), mettant fin à tout espoir de reprise pour ses 286 salariés.

17/12/2021