Publicité
Publicité
Analyse - 13/01/2022 - #Renault , #Dacia , #Mg , #Fiat

Perte de (Euro-N) Cap

C’est une chronique de choc que je vous propose aujourd’hui, de ceux qui se produisent quand on sort de la route. Ce qui n’arrive pas qu’aux voitures…

Perte de (Euro-N) Cap

Pas d’étoiles, mais Zoe résiste quand même (Crédit : euroncap.com)

Auteur : Jean-Philippe Thery

Partager cet article

Un bruit effroyable, à vous congeler le sang dans les artères.

Puis ce silence qui n’en est pas vraiment un, lorsque l’hébétude qui suit le chaos ressemble encore à un bruit. Et déjà les techniciens qui se précipitent pour adhésiver les portières, par crainte que l’un des spectateurs invités -dont je fais partie- n’ouvre l’une d’entre elle par curiosité, les privant de la mesure de l’effort nécessaire, l’une des nombreuses répertoriées au cours de ce test.

Je descends du promontoire où l’on m’a placé par sécurité, en me donnant pour instruction de fixer mon attention -et mon regard- sur le point d’impact. Pas sûr pourtant que j’ai véritablement perçu tout ce qui s’est passé, même si je me souviens avec une étonnante précision des trains arrière qui se soulèvent et pivotent à quelques centimètres du sol avant de retomber lourdement. Un mouvement résultant de la configuration choisie, un choc frontal en décalé avec recouvrement partiel côté conducteur, simulant les terribles conséquences d’un dépassement mal évalué sur une route à double sens, quand s’additionnent les vitesses respectives des deux mobiles (64 km/h, si ma mémoire est bonne). Une situation qui n’a rien de fictionnelle.

Encore un peu ahuri, je me balade quelques instants au milieu des débris de plastique, verre et métal distors libérés par la violence de l’impact entre les Espace et Scénic choisis pour interpréter le rôle morbide des victimes d’un test de “compatibilité“ entre véhicules de gabarits différents. Les deux monovolumes se sont arrêtés net au-dessus de l’épaisse glace de verre sous laquelle pointe l’objectif d’une caméra à 1.000 images/seconde. Je me repasse mentalement le film de qui vient d’être -littéralement- projeté devant moi, me remémorant le frottement des câbles métalliques tractant les voitures en passe d’être sacrifiées, puis la déflagration provoquée par leur fatidique rencontre.

C’est à Lardy que je me trouve, petite commune de l’Essonne dont pas loin de 20% du territoire est occupé par le Centre Technique appartenant à Renault, avec ses 13 km de piste d’essai, ses bâtiments où sont quotidiennement torturés sur bancs d’essai composants ou véhicules entiers, ses installations acoustiques et ses chambres froides où l’on reproduit des niveaux de température négative qu’on verra de moins en moins avec le réchauffement climatique qu’on a. Et puis, il y a surtout les 2.000 m² de la “Cathédrale“, drôle de bâtiment en forme de pyramide, véritable temple de la vivisection automobile où l’on achève bien les chevaux mécaniques, au cours de cérémonies percutantes connues sous l’anglicisme de “crash-test“

Nous sommes en hiver, mais le froid que je ressens procède moins des deux ou trois heures d’attente que je viens d’endurer qu’à l’impression durablement imprimée dans ma mémoire par le spectacle percutant auquel je viens d’assister. A l’époque, vers la fin du siècle dernier, Renault “cassait“ pas loin de 400 caisses par an pour s’assurer que celles qui seraient impliquées “pour de vrai“ dans telle mésaventure protègerait au mieux leur précieuse cargaison humaine. On appelle ça la sécurité passive, qui intervient justement quand le choc se produit, par opposition à l’active à laquelle contribuent l’ensemble des dispositifs et caractéristiques d’une auto travaillant à éviter la collision. Peut-être parce que j’avais alors la tête à l’envers, j’aurais volontiers inversé la sémantique juste après le choc, considérant que ce que je venais de voir m’avait paru particulièrement actif, à l’inverse de l’attitude qui est la mienne quand ABS ou ESP interviennent pour corriger mes maladresses au volant (et aux pédales).

Nous sommes ensuite allés déjeuner avec les hommes qui détruisent les autos, dont on comprit très vite au cours de la discussion qui s’ensuivit qu’ils se considéraient comme investis d’une mission. Pendant que mon équipe et moi-même jonglions entre contenu produit et calculs économiques pour définir les autos à même de séduire le chaland comme de remplir les caisses du constructeur, eux cherchaient plutôt à sauver des vies. N’y voyez nullement l’expression d’un complexe, tant dans la conception d’un nouveau modèle, tous les métiers sont importants. Il n’en reste pas moins que dans un univers soumis à une constante pression économique, il était rafraîchissant et même rassurant de penser que ces gars-là se préoccupaient peu de la cellule en bas à droite sur la feuille Excel. Et puis ça nous laissait à penser que les grandes corporations aussi sont constituées d’êtres humains, quand bien même ceux-ci partagent la majeure partie de leur temps avec des humanoïdes en plastoc.

Décembre 2021. La Renault Zoe, crashée pour la deuxième fois depuis son lancement par l’organisme indépendant Euro NCAP n’obtient aucune étoile. Rien. Nada. La honte absolue. La compacte électrique fait même moins bien que sa cousine Dacia Spring, qui ne décroche certes pas la lune avec une seule étoile, mais dont on rappellera la vocation économique, puisque dérivée de la Kwid conçue comme l’entrée de gamme du constructeur français en Inde et au Brésil, où les impératifs liés à la sécurité sont loin d’équivaloir ceux de l’Europe. Et la marque au losange de se faire vertement tancer par Michiel van Ratingen, Secrétaire général d’Euro NCAP, en des termes peu équivoques : “Renault était autrefois synonyme de sécurité. La Laguna a été la première voiture à obtenir cinq étoiles, en 2001. Mais ces résultats décevants pour les Zoe et Dacia Spring démontrent que la sécurité est désormais considérée comme un dommage collatéral par le groupe dans sa transition vers les véhicules électriques“. Et d’enfoncer le clou en ajoutant : “Il est cynique de proposer au consommateur une voiture verte abordable si c’est au prix d’un risque accru de blessure en cas d’accident“. Et tant qu’on y est, notre homme passe la troisième couche en soulignant les efforts de la concurrence (4 étoiles pour la Fiat 500e et le SUV MG Marvel R) qu’il félicite pour “avoir offert aux consommateurs les niveaux de sécurité auxquels ils s’attendent. Ces résultats montrent une fois de plus que la sécurité repose avant tout sur une bonne ingénierie et moins sur le type de groupe motopropulseur ou le prix en soi“.

Monsieur le Secrétaire général n’évoque pas Laguna par hasard. La berline du segment D deuxième du nom fut non seulement le premier modèle au monde à obtenir la cotation maximale de 5 étoiles, mais aussi l’instigateur d’une longue lignée de Renault, quand le constructeur de Boulogne-Billancourt s’enorgueillissait de faire la course en tête sur le sujet, se targuant même à un moment de détenir au sein de sa gamme la moitié des modèles ayant obtenu la note maximale. En 2002, la filiale allemande du constructeur français s’autorisait d’ailleurs une pique lorsque la deuxième génération de Mercedes Classe C (génération W203) décrochait elle aussi ses cinq stars, avec une pub exposant la berline allemande sous un triomphant “Willkommen im Club“ (bienvenue au club). Dans les bureaux de Stuttgart, le “kolossaler französischer Humor“ a dû provoquer un certain nombre de fausses routes chez les dirigeants de la marque …à l’étoile

Quelques années plus tard -en 2013- tout semblait encore aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour les “Crash Test Dummies“ (les mannequins, pas le groupe de rock Canadien), puisque la toute nouvelle Zoe faisait elle aussi honneur à la famille en exhibant fièrement ses cinq étoiles. Alors que s’est-il passé pour que la version restylée en 2019 perde brutalement tout son brillant ? Les ingénieurs avec qui j’ai cassé la croute il y a une vingtaine d’années ont-ils tous pris un plan de départ, ou fait valoir leurs droits à une retraite bien méritée? A-t-on mis la clef sous le paillasson de la “Cathédrale“ et éteint le feu sacré animant ceux qui se dévouaient corps et âme à la cause de la sécurité routière ?

Bien sûr que non. Même si le remplacement d’un airbag tête-thorax par un simple coussin gonflable thorax ressemble à une économie façon “cost-killing à la CG“ dans sa période pré-violon (étui compris), et que les développements sécuritaires se sont malheureusement arrêtés dans le temps pour la petite berline électrique, la Zoe est surtout pénalisée pour avoir été conçue avant 2016, quand Euro NCAP introduisait dans sa batterie de tests une rencontre avec un poteau pour laquelle elle n’a visiblement pas été conçue. Mais surtout, elle est sévèrement punie pour ne pas être assez “ADAS“, autrement dit pour ne pas disposer d’un certain nombre d’aides à la conduite (Advanced Driver Assistance Systems en Shakespeare), comme un détecteur de fatigue, une assistance au maintien sur la voie, ou d’un système de freinage d’urgence AEB (Automatic Emergency Braking), même si ce dernier est disponible en option.

Et ça, ça m’ennuie. Si j’accorde la plus grande importance aux résultats d’un crash-test, c’est précisément parce qu’ils me donnent l’opportunité de visualiser ce à quoi je ne pourrais assister que dans des circonstances que je tiens absolument à éviter. Autrement dit, de me construire une idée de ce que ferait le modèle concerné pour moi ou pas, si je devais me faire emplafonner par un autre véhicule (ou inversement).

Pour le reste, je sais lire les fiches techniques ou jouer avec les configurateurs, merci. Non pas que je méprise les aides à la conduite, même si je débranche systématiquement le “lane assist“ que j’abhorre dans les voitures que je loue, tant l’impression de lutter avec une vieille direction assistée hydraulique dont la pompe d’assistance montre des faiblesses m’est désagréable. Et puis si j’ai envie de “trajecter“ en dehors de lignes peintes, c’est mon affaire.

En fait, le mélange des genres entre sécurité passive et active n’est pas nouveau chez Euro NCAP. Tenez, prenez la Mercedes Classe C à laquelle je faisais allusion quelques paragraphes auparavant. Eh bien figurez-vous qu’elle ne dut sa cinquième étoile qu’à un malheureux voyant d’oubli de ceinture lui permettant d’obtenir deux points supplémentaires par la grâce d’un protocole nouvellement mis en place, et dont n’avait pas pu bénéficier la Laguna dont les étoiles brillaient donc plus fort que celles de sa rivale allemande, ce qui -vous l’avouerez- constitue tout de même un comble pour une Mercos. Et comme Renault est décidément fâchée avec ce voyant-là, c’est le même qui valut en 2014 à la Mégane III de perdre une étoile, sous prétexte que “le texte informant le conducteur du statut des ceintures de sécurité arrière n’était pas disponible dans tous les langages“. Un truc vraiment essentiel quand on prend un camion dans les portières.

Du coup, je me demande si Euro NCAP n’est pas en train d’aller droit dans le mur à force de toujours plus. Parce que si l’organisation issue de la FIA a incontestablement contribué à l’amélioration de la sécurité passive comme à l’éveil des consciences chez de nombreux conducteurs -dont je suis- elle ne peut poursuivre sa mission d’amélioration de la sécurité passive en ignorant les ressources limitées dont disposent les acheteurs potentiels, sous peine de ne bientôt plus concerner qu’une poignée de modèles de luxe dont le tarif permet tous les amortissements (financiers, évidemment).

Sans doute doit-on au surenchérissement constant des normes de choc (mais aussi d’émissions) la mort d’un segment A dont le Prix de Revient Fabrication -le PRF comme on dit chez les constructeurs français- a fini par rejoindre celui d’au-dessus. Si on y rajoute la marche forcée vers l’électrification telle que décidée par la Commission européenne, il est de fait à craindre que l’automobile neuve ne redevienne bientôt un produit de luxe, avec pour conséquence désastreuse un vieillissement du parc accompagné d’un effet de diffusion ralenti des nouvelles technologies, principalement celles touchant à la sécurité.

Garder le cap de la sécurité tout en permettant à un nombre croissant de clients d’accéder à l’automobile neuve, voilà la délicate mission à laquelle Michiel van Ratingen et ses équipes devraient s’atteler. Mais ça, c’est plus difficile que de distribuer les bons et mauvais points

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Bien sûr, les mots de monsieur Van Ratingen sont durs, excessifs, très "haut fonctionnaire" ...

Mais je martèle une fois de plus les faits suivants : c'est un véritable scandale qu'un constructeur comme Renault ait privé Clio IV, Zoe, Captur 1 et Twingo III d'airbags rideaux. La firme au Losange, jadis marque généraliste championne de la sécurité passive, a pris cette décision purement économique, avec les conséquences funestes qu'elle connaît parfaitement en cas de choc, notamment latéral.
Elle a équipé les modèles cités d'airbags tete/thorax pour passer précisément et ras-les-têtes les tests réalisés, glaner les étoiles et les étaler dans les brochures d'époque faisant croire que tout était comme avant, puisque le Dieu Ncap les avaient décernées.
J'ai tout lu et tout entendu sur ce sujet, qui a mon grand étonnement, n'émeut pas grand monde, tant les clients sont finalement profanes quant à la capacité de leur auto à les protéger en cas d'accident.
La preuve avec cette courte et faible levée de bouclier suite à l'éclipse d'étoiles que subit la petite Zoe, et qui n'intéresse que nous.
Parmi les quelques réactions, on hue très majoritairement EuroNcap, au lieu d'aller poser LA question aux fameux ingénieurs de Lardy : la Direction de Renault vous a t'elle ordonné en 2010 de faire moins cher avec si possible autant d'étoiles ?... qui la posera ?
Un jour peut-être, croiserai-je sur un rassemblement de voitures anciennes un de ces braves types désormais en retraite qui me parlera à voix basse de ce sujet "ultra confidentiel à l'époque et qui heureusement n'a presque pas fait de vagues " ... bon dimanche, monsieur.

La supercherie du minable airbag tête thorax prend fin aujourd'hui, que -comble de cynisme- Renault a lui même "dégradé " en simple airbag thorax, imaginant sûrement que Zoe ne serait pas retestée au moment de son restylage en 2017 ...

Preuve que ce scandale ne pouvait durer ?
Sauf les Twingo III et Zoe encore au catalogue, toutes les Renault du catalogue 2022 sont équipées d'airbags rideaux.

Philippe Beauge, Le 13/01/2022 à 06:46

Il suffirait qu'Euro NCAP sépare justement le passif de l'actif avec deux notes pour que ses étoiles retrouvent de la crédibilité.
Son positionnement open bar technologie n'est absolument pas réaliste.
;0)

Lucos , Le 13/01/2022 à 06:47

Oui, Lucos, tout à fait d'accord avec çà.

Philippe Beauge, Le 13/01/2022 à 06:49

Fin de vie pour Zoé qui n’est pas une VE bon marché ?
Peu de synergies entre Nissan et l’ex Régie concernant le VE,ça patine sec,dommage surtout que les autres avancent.
4890€ séparent une Zoé haut de gamme avec une Tesla modèle 3 de base,incroyable non?
Pour revenir à l’article j’ai assisté à un accident violent sur une autoroute Allemande,quantité incroyable de morceaux de plastiques éparpillés sur plusieurs mètres ,y’avait du boulot pour les éboueurs recycleurs,mais pas de blessés ça fumait sec la poudre des coussins gonflables comme à Austerlitz)))

Alain Boise, Le 13/01/2022 à 06:58

Jean-Philippe a raison d’attirer notre attention et le bon sens de LUCOS est manifeste.
La sécurité à « tous prix » n’a pas de sens…pratique…
Comme nous découvrons que le « principe de précaution » mauvaise bonne idée nous freine et nous paralyse sur je chemin vers les bonnes décisions.

Bernard Oustric, Le 13/01/2022 à 07:51

Un exemple flagrant du ridicule de certains points de notation est l'horrible et utopique lane assist cité par JP et que tout le monde déconnecte parce que ce système est insuportable, et en ce qui me concerne dans la Corolla Sportouagueune, qui est déjà une des voitures les plus ch...te que j'ai connue avec ses multiples bips insupportables et interminables, rajouter ceux du lane assist + les réactions inverses dans le volant est juste invivable sur départementale étroite par exemple. Et ce même si sur cette voiture le système est plutôt très bien paramétrable aussi bien pour les diverses fonctions que pour leur sensibilité. Pour être dans l'air du temps je dirais qu'il faut arrêter d'emmerder les conducteurs et que des organisations comme l'Euro NCAP et la FIA s'arrogent le droit de dire ce qui est bon pour nous et nous donnent en plus des leçons utopiques.
;0)

Lucos , Le 13/01/2022 à 08:49

L’âne assiste sur départementale ?????

Alain Boise, Le 13/01/2022 à 08:55

En tout cas en Zoé …vous en verrez des étoiles en cas de choc((((

Alain Boise, Le 13/01/2022 à 08:57

En en voit déjà en roulant, cette bagnole est ce qu'on appelle une tôle.
;0)

Lucos , Le 13/01/2022 à 09:26

Vite la 4 L qui sera meilleure,quelle daube cette Zoé et à 38k€ au fou

Alain Boise, Le 13/01/2022 à 09:30

Démonstration évidente par cette chronique que le mieux est l'ennemi du bien.
100% d'accord avec M. Thery et M. Lucos.

Porte Nawak, Le 13/01/2022 à 09:31

A l'autre extrémité, on trouve la Dacia Spring.
Dangereuse en cas de choc frontal avec des risques importants pour le thorax à l'avant, rien que ça.
Même à 14 000€ et même si c'est une voiture de "ville" (ce qui ne l'exclut pas quand même d'emprunter les voies rapides vs Citroën Ami), cette voiture n'a rien à faire en 2022 dans la gamme d'un constructeur de véhicules neufs.
Rappelons quand même la base technique de la Renault Kwid prévue pour l'Inde initialement à 6000€...

Clerion , Le 13/01/2022 à 09:52

Ce qui pêche vraiment pour ces voitures c'est le manque d'équipement comme nous venons d'en parler, l'absence de travail frontal pour la protection des piétons (Ouvrez le site Euro NCAP avant de traverser !) et des notes moyennes pour le crash et la protection des enfants. Avec ce cocktail la bagnole n'est pas franchement mauvaise* dans les crashes mais perd 4 ou 5 étoiles.
;0)
* allez voir le film des crashes de la Zoé, il n'y a rien de franchement dramatique.

Lucos , Le 13/01/2022 à 12:46

Ouf... jamais je n'oserais dire du mal de nos cadors (la crème de l'industrie auto mondiale) Renault et PSA et c'est pour cela que j'adoore les chroniques de notre ami Jean-Philippe Thery. Il ose parler de "came" chez Merco.
Rolls Royce c'est beaucoup plus classe et on peut trouver sur "la Centrale" 58 Rolls à vendre à partir de 19990 euros...et voyez le gros caca que c'est pour le même prix une occase chez Merco. Comment ont-ils pu clouer le bec à Merco uniquement avec le coup du parapluie ??
Cela fait vingt ans que je n'achète plus rien chez eux...et quelle délivrance !!
J'ai mis trente ans à arrêter de devenir maso...et certains découvrent cette délivrance avec une Toyota Corolla !! Dans ma famille américaine il y a un qui a acheté des Corolla pendant quarante cinq ans ! Oui je sais aussi des Cadillac mais moins bling bling que les Merco actuelles.
Ils vont mourir d’ennui, car il n'y a rein à bricoler sur une Toyota sauf s'ils changent l'huile et le vinaigre eux même dans leur garage !! Ils sont capables de faire des 3 cylindre (patate qui tourne) qui ne cassent pas.
Bientôt pour leurs VE ce sera 10 ans de garantie...et c'est vrai qu'on ne voit circuler à Paris que des Toyota, et pire, neuves et vieilles qui on l'air de neuves quand elles sont lavées !!
Saletés de japs. Saletés de ricains avec Tesla. Saleté de coréens.
Je suis désolé de dire à Monsieur Thery que les nouvelles générations vont bailler aux corneilles quand il va leur parler des thermiques pourries françaises et allemandes mais aux mains sales et huileuses !!
Un young timer récemment a été totalement dégouté quand VW lui a demandé pour un vieux Combi (ceux moteur arrière) plus de 3500 euros pour un pot complet neuf et d'origine pour la même.
Il a dit qu'il préférait acheter un smartphone dernier cri avec ce fric et rouler à vélo !!
Le thermique est mort Monsieur Thery...et c'est bien fait...nous allons passer à autre chose et nous allons souffler un peu avant de prendre en pleine poire les nouvelles formes d'arnaque sur la filière naissante des VE.
L'avenir sera fait de marchands de casses pleines de VE presque neufs à petit prix mais sans piles dedans !!
N'oubliez pas...la technologie sera toujours pour demain, mais moins sale et dégoutante.

Durand Pierre, Le 13/01/2022 à 13:01

Un des meilleurs papiers de Jean-Philippe.
Excellents commentaires complémentaires de Lucos.
Maintenant que j'ai distribué les étoiles (hahaha), on doit aussi mentionner les points apportés par les dispositifs qui protègent les piétons qui entrent en collision avec la bagnole.
Même si ces dispositifs sont louables, ils ne devraient à mon avis pas compter dans l'attribution de points supplémentaires pour l'obtention des étoiles.
L'esprit initial de tout crash-test est de protéger les occupants de la voiture, point barre. Et c'est déjà pas mal.
Mon cabriolet anglais possède des "air-bag capot" pour protéger les piétons. Et d'une, je fais tout pour ne pas buter de piétons, et de deux quand ces air-bag capot se déclenchent, je n'ai plus qu'à mettre ma bagnole à la casse car le coût de la remise en état dépasse la valeur de la chignole. (se prononce chaillegneule en Rosbif)

Bruno Haas, Le 13/01/2022 à 13:04

J'ai oublié, si je me tape un chevreuil ou un sanglier, même combat, déclenchement des "airbag capot" et mise à la casse de ma bagnole. Ca fait cher la terrine.

Bruno Haas, Le 13/01/2022 à 13:05

Chez Lambo ce genre d'accident s'appelle tripes de sanglier frites à la graisse d'Urus... (Avec du miel !)
;0))
Jo on écrit "bayer aux corneilles"

Lucos , Le 13/01/2022 à 13:44

Tiens un qui n'a pas "bayé aux corneille" ! C'est en effet "Un des meilleurs papiers de Jean-Philippe."
Cette histoire "...d'esprit initial de tout crash-test est de protéger les occupants de la voiture..." c'est encore une histoire de pays sous développés comme chez nous avec le mépris du piéton en plus !! D es écraseurs de poules pas moins !!
En retour les pays civilisés...ont obligé les constructeurs à faire "l'airbag capot" !!
C'est toujours la même chose...les maquignons institutionnalisés de l"automobile ont toujours d'abord fait à minima avant de se faire rappeler à l'ordre !
Pas fier d'avoir bossé là dedans...et cela ne s'arrange pas !! Nous sortons toujours des pâles copies !!

Durand Pierre, Le 13/01/2022 à 14:40

Les économies sur la sécurtié passive chez Renault... je l'ai vu.
La suppression des airbags dont il est question par exemple.
Il y avait même un petit jeu il y a quelques années : on mettait toutes les options qui vont bien pour avoir les étoiles, puis à DMS + 6 mois, on voyait les trains de modif arriver avec telle ou telle fonction supprimée pour faire ce qui est appelé du Monozukuri, mais alors pas du tout dans l'esprit Japonais du terme, seulement pour diminuer le fameux PRF... Car à l'époque les véhicules ne repassait jamais au crash test une 2ème fois. Donc on blindait bien le test qualificatif et après... champagne !
Encore un test qui ne sert (plus) à rien.

Fred Et Rick, Le 13/01/2022 à 14:51

Airbagate ??
;0)

Lucos , Le 13/01/2022 à 15:47

Vous voyez ceux qui savent… parlent pour une fois… et ce n’est pas pour rien dire !
Concurrence et démocratie font sortir à découvert les maquignons qu’il faut qu’ils se poussent du vol pour ne pas rester dans une mauvaise posture … et encore ils échappent aux amendes à millards ! Tout ceci est vrai au niveau d’un continent, un pays, un dirigeant !
Il viendra un jour ou faire du commerce avec certains dictateurs sera punit.
Les russes bombardent en ce moment en Syrie et tuent, sans discrimination, biens, personnes, et même bétail (des troupeaux entiers ) !
Rien ni personne ne les arrête !
Ils ont trouvé le moyen de réveiller l’OTAN … et ce sera de bonnes affaires pour vendre des véhicules de toute sorte !!

Durand Pierre, Le 13/01/2022 à 15:53

… ce pousser du col ou faire un vol plané !!

Durand Pierre, Le 13/01/2022 à 15:56

Tuer des gens, c'est pas bien grave, mais du bétail, alors là non ! Inadmissible ! Vite, une bombe sur le Kremlin, en espérant que Poutine soit dedans.
Et puis Jo, vous qui trouvez que je fais des fautes d'orthographe en pagaille, on écrit "se" pousser du col et non pas "ce" pousser du col ; mais vous, le pronominal et le démonstratif, c'est kif-kif (s'est kif-kif ; sait kif-kif)

Bruno Haas, Le 13/01/2022 à 16:06

(Au delà du sujet je suis obligé de corriger :

"4890€ séparent une Zoé haut de gamme avec une Tesla modèle 3 de base,incroyable non?"

43800 pour la Model 3
35200 hors remise (et il y en a contrairement à Tesla) pour la Zoe techno R135

Chez moi ça ne fait pas 4890 €.)

Pour en revenir au sujet, je suis entièrement d'accord avec Jean-Philippe et avec Lucos. La notation devrait être scindée en 2, active et passive.

Mais dans un contexte où on doit aller vers des voitures plus frugales en matériaux, il n'est pas possible de continuer cette course à l'armement. Il existe d'autres moyens de réduire la gravité des accidents qui sont aussi dans les mains des conducteurs, par leur comportement.

Par ailleurs beaucoup de gens s'offusquent des résultats de la Zoe et du Spring mais ça ne le dérange absolument pas de rouler dans des véhicules de plus de 15 ans pourtant encore en circulation.

Il y a un moment où EuroNcap a dérapé et pris la grosse tête, c'est certain.

Seb 16S, Le 13/01/2022 à 17:12

Bien vu Seb il faut faire le calcul chaque heure chez Tes ça change tt le temps ((((
Qu’importe si c’est 5,6,7,8 k€y’a un monde entre Zoé et M 3

Alain Boise, Le 13/01/2022 à 17:54

... Il n'a pas tout à fait tort le pêcheur breton ! ... L'écart, même à 8 K€, entre Zoé et Tesla 3, n'est pas trop motivé d'un point de vue du rapport prix / prestations et "interpelle quelque part"... C'est peu dire !
Sans doute, arrive t il à SEB 16 S de rouler en Zoé ... Rien d'infamant là dedans ...

Il est, juste, permis de se demander si qu'il adviendrait si Elon Musk venait à rompre le pacte "Germano Soviétique" passé avec le "regretté" Carlos Ghosn ... Rappelez vous ... Le grand timonier Franco Libano Brésilien se flattant auprès d'un parterre d'élèves de grande école d'avoir passé une sorte de gentleman agreement avec le "fantasque" australien sur le mode : "à lui le marché des routières ou familiales électriques, à Renault (à moi ..), le marché des citadines" du même métal ... Un genre de "Yalta" pur sucre ...
L'on peut en effet redouter qu'une citadine conçue par les équipes de Tesla donnent un sacré coup de vieux à la petite (et mignonne) citadine électrique de Renault ... En terme de prestations comme en terme de prix public ... Mais ceci est une autre histoire ...

Bien sûr, comme un peu tout le monde, je souscris à l'idée évoquée par Lucos concernant un système de notation séparée entre sécurité active et passive à mettre en place par Euro-N Cap ... Une bonne voiture, c'est déjà une voiture qui reste sur la route le plus tard possible en dépit de la maîtrise du volant (et des pédales) de son conducteur ... Après, une fois que le dit véhicule a quitté la route, en dehors de toucher désespérement "le saint Chrisophe" accroché au rétroviseur, il faut que les ingénieurs aient bien oeuvré de sorte d'éviter à l'infortuné ou maladroit conducteur (éventuellement accompagné) l'irréparable et même beaucoup mieux que cela ... !

Cela dit, j'ai bien apprécié la conclusion de la chronique de Jean Phillipe qui milite en faveur d'un juste milieu entre la meilleure sécurité possible à un prix restant, néanmoins, accessible au plus grand nombre ... C'est un peu la démarche "care" chère à Martine Aubry il y a quelques années ... Pour ma part j'y vois plutôt de la bienveillance sans chercher à flatter aucunement "notre drame de Paris" ... Vraiment pas !

Poser la question c'est en partie y répondre ... C'est ce que fait le chroniqueur lorsqu'il redoute que "l’automobile neuve ne redevienne bientôt un produit de luxe, avec pour conséquence désastreuse un vieillissement du parc accompagné d’un effet de diffusion ralenti des nouvelles technologies, principalement celles touchant à la sécurité." ... Ouf ! ...
Au demeurant, une préoccupation assez proche, me semble t il, de celle de Carlos Tavares lorsqu'il tentait encore d'infléchir la trajectoire des instances publiques (européennes notamment) en faveur du véhicule électrique "coûte que coûte" au mépris des réalités sociales (Bruno Haas saura rappeler l'exactitude des propos du PDG pilote, en cas de besoin).
Comme référence on a vu pire, Jean Philippe !
;0)

Ade Airix, Le 13/01/2022 à 18:47

Un message personnel pour le cher M.Haas, vous radotez...cela fait des tas de fois que vous nous dites que mon orthographe est mauvais et plein de fautes... mais si votre taux horaire de prof (vous ne faites jamais de fautes) est raisonnable, je suis peut-être tenté de faire un tour de Lac avec vous...en gardant une distance de visio conférence !

Durand Pierre, Le 13/01/2022 à 20:16

Que viennent faire ces commentaires de maternelle sur ce site pro ?
;0)

Lucos , Le 14/01/2022 à 07:48

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/01/2022

Record de ventes pour Lamborghini en 2021

(AFP) - Le constructeur italien de voitures de sport Lamborghini a annoncé mercredi avoir réalisé l'an dernier les meilleures ventes de son histoire, avec 8.405 bolides livrés dans le monde, surfant sur le succès de son SUV Urus.

Marchés

Carrosserie : la hausse des coûts pourrait atteindre 20%, selon le CNPA

Alors que les agréments entre les compagnies d’assurance et les carrossiers sont en renégociation pour l’année, le CNPA alerte sur l’importance des hausses de coûts. L’activité carrosserie est fortement consommatrice d’énergie et doit investir massivement pour réparer les nouveaux équipements, rappelle le CNPA aux assureurs.

Réseaux

Catégorie Analyse

L’Europe de l’énergie et de l’automobile est-elle si décidée à réduire les émissions de carbone

Alors que les centrales à charbon allemandes redémarrent, le Parlement européen examine en Commission puis en plénière la fameuse "taxonomie" qui désigne ce qui, en matière de production électrique, peut être considéré comme vert et ce qui ne peut pas être soutenu à ce titre. Pour l’automobile qui a de plus en plus besoin d’électricité non seulement pour faire rouler les véhicules mais aussi pour produire des batteries, ce débat est capital. Il faut que la France qui peine déjà à défendre son avantage compétitif "bas carbone" puisse le préserver. Bizarrement, couple franco-allemand oblige, ceci ne sera possible politiquement qu’en acceptant que le nucléaire français soit injustement traité comme le gaz allemand.

27/06/2022

Faut-il déserter l’ACEA pour se faire entendre ? Le pari très politique de Carlos Tavares

Les turbulences persistantes, que la négociation de la mutation majeure de l’industrie automobile en cours implique, rendent plus difficiles encore que d’habitude l’action collective de branche. Il est dès lors tentant pour des constructeurs déçus par les défaites successives de leur lobby face au politique et aux ONG environnementales de jouer solo et, instruit par le précédent Volkswagen, Carlos Tavares a cette semaine fait ce choix. Simplement, là où Volkswagen avait joué la discrétion, Stellantis est beaucoup plus explicite et prend le risque de se poser, assez maladroitement sans doute, en concurrent direct du politique.

20/06/2022

Should have stayed

C’est un jeune Brésilien que vous ne connaissez probablement pas que j’évoque aujourd’hui, mais qui parle pourtant à bon nombre d’entre nous….

16/06/2022

Après le vote au Parlement européen, le temps de poser les vraies questions est venu

Le débat sur le véhicule électrique est, la semaine passée l’a montré, plus une guerre de religion qu’une vraie bagarre politique sur l’industrie et les services automobiles que nous voulons développer et les véhicules que nous souhaitons que les consommateurs utilisent. Puisque la stratégie conduite par le politique et la Commission est de mettre la filière au pied du mur et de l’obliger à tenir un pari qu’ils ont fait pour elle, le temps est venu de se poser les questions opérationnelles qui ne sont pas moins politiques : comment souhaitons nous remplir ce cahier des charges et/ou comment pouvons vous tenir ce pari au mieux de nos intérêts ?

13/06/2022

L’Amérique choisit l’hybride, Musk pas représentatif

La pandémie a largement favorisé le télétravail dans le monde entier. Aux Etats-Unis, la pratique était déjà largement répandue dans le monde de l’entreprise quand les fonctions le permettent. Depuis la fin des confinements en 2021, le télétravail ou les reprises en mode hybride sont restés très présents dans de nombreuses entreprises. Le choix n’est pas seulement offert aux employés, il est également proposé aux nouvelles recrues, pourvu qu’elles aient de l’expérience.

10/06/2022

La difficulté à concevoir une automobile à loyer modéré renvoie à la profondeur du fossé à combler

Le véhicule électrique à 100 euros par mois pourrait bien rester une formule électorale qui ne deviendra effective que pour quelques infirmières exerçant dans le monde rural ou péri-urbain. Les offres privées comme celles de Cetelem présentée cette semaine cherchent à pallier les insuffisances des dispositifs publics et font indéniablement un pas dans la bonne direction. Il n’en reste pas moins que les loyers proposés sont très dépendants des aides publiques et que, même dans ces conditions, ils peinent à être compétitifs face aux solutions bricolées qu’ont conçu et mis en œuvre les ménages depuis des années. Il reste dès lors un bon bout de chemin à parcourir pour résoudre opérationnellement la question que, intellectuellement, on parvient aujourd’hui à poser correctement.

07/06/2022

Nouveaux constructeurs en panne de courant, un problème de charge ?

La voiture électrique se déploie, c’est un fait indéniable. Les gouvernements ont mis quelques moyens et, en Europe, beaucoup de restrictions pour pousser le marché. Les constructeurs historiques dévoilent leurs plans produits, investissent massivement dans des usines et des partenariats. Mais, pour les nouveaux constructeurs, les investissements ralentissent, les marchés financiers se lassent et les difficultés se multiplient. Ceux qui devaient tuer les constructeurs historiques vont-ils eux-mêmes survivre ?

03/06/2022

Ma Benz

Aujourd’hui, je vous invite à faire la connaissance de Karl. Un gars avec lequel je dois montrer patte verte (ou jaune) pour avoir le droit de rouler.

02/06/2022