Publicité
Publicité
Constructeurs - 25/04/2022

Poids lourds : Volvo résiste à la pénurie de semi-conducteurs et au conflit en Ukraine

(AFP) - Le constructeur suédois de poids lourds Volvo Group a publié vendredi des résultats trimestriels solides malgré la pénurie de semi-conducteurs et la guerre en Ukraine, qui risquent de continuer de peser sur son activité.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au premier trimestre, le numéro deux mondial du secteur a dégagé un bénéfice net de 7 milliards de couronnes (682 millions d'euros), en repli de 20% sur un an, du fait de la constitution de stocks liée à une chaîne d'approvisionnement instable.
Mais le résultat d'exploitation ajusté du groupe qui construit également des bus et des engins de chantier progresse, lui, de 7%, à 12,7 milliards, soit nettement mieux qu'attendu par les analystes.   

Comme l'ensemble du secteur, Volvo reste pénalisé par le manque récurrent de semi-conducteurs, ces puces électroniques essentiellement fabriquées en Asie et qui font défaut depuis le printemps 2021, et d'autres composants.
A la suite de l'invasion de l'Ukraine, le groupe a aussi suspendu toutes ses ventes et la production de son usine en Russie, et déprécié à hauteur de
4,1 milliards de couronnes ses actifs russes, jusqu'alors valorisés à environ 9 milliards de couronnes.
D'autres dépréciations pourraient s'avérer nécessaires dans la période à venir, a-t-il prévenu vendredi.   

Malgré ces difficultés, le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 12%, à 105,3 milliards de couronnes.
Volvo a notamment livré 6% de poids lourds de plus qu'il y a un an, avec 55.600 véhicules, un record pour un premier trimestre.
Tout en saluant le "meilleur premier trimestre" de son histoire,  le groupe a prévenu que le manque persistant de semi-conducteurs et autres composants ainsi que l'impact des sanctions en Russie sur sa chaîne d'approvisionnement pourraient encore affecter ses futurs résultats. 
"Il y aura des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et des arrêts de production à l'avenir", écrit-il dans son rapport.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/04/2022

Mondial de l’auto 2022 : Les absents pourraient bien avoir tort

Le salon de l’auto de Paris d’octobre 2022 tombe à pic en cette période de transition énergétique pour donner aux marques automobiles l’occasion de reprendre le contact avec un public déboussolé par le passage à l’électricité. Recentrée sur la mise en avant de l’automobile, cette édition montrera le renouvellement en cours des acteurs du secteur avec la présence de nombreuses nouvelles marques, notamment chinoises, attirées par une nouvelle proposition de valeur efficace. Y être pourrait bien être indispensable. Rencontre avec Serge Gachot, directeur du Mondial de l’Auto.

Salons

Bornes de recharge en copropriété : la clé pour accélérer les ventes d'électriques

Le marché de la voiture électrique ne pourra poursuivre sa croissance que si l’on accélère l’équipement en bornes de recharge des immeubles en copropriété. Il existe déjà des aides financières, un droit à la prise et des opérateurs prêts à financer les travaux en échange d’un contrat de fourniture d’électricité. Un projet de décret pourrait aussi rendre le coût nul pour les copropriétés en faisant en sorte que le Turpe avance les frais de travaux d’Enedis avant d'être répartis auprès des utilisateurs.

Marchés

La scission de Renault : une "fausse bonne idée" ?

A l’instar de Ford ou Volvo, Renault dit avoir mis à l’étude un projet de scission de ses actifs distinguant ce qui relève du thermique d’un côté et de l’électrique de l’autre. Si le projet encore très inabouti devait prendre corps alors il pourrait résoudre quelques questions financières immédiates ardues, il présenterait néanmoins d’importants dangers. Le premier concernerait la pérennité de l’Alliance et le second la faculté d’un "nouveau Renault" ainsi conformé à faire jouer les indispensable synergies entre savoir et savoir-faire nouveaux et anciens.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Pouvoir d’achat : Renault accorde des primes pour pallier l’urgence

A l’issue d’une journée de négociation intense, la direction de Renault a proposé un ensemble de mesures dont la somme totale dépassera 1.000 euros dans la plupart des cas. Dès octobre, chacun touchera 500 euros de prime de pouvoir d’achat, y compris les intérimaires, ce qui est une première.

23/09/2022

Volkswagen craint des pénuries de gaz à partir de juin 2023

(Reuters) - Volkswagen devrait pouvoir maintenir sa production au cours des 5 à 6 prochains mois si l’Allemagne continue de remplir ses réserves de gaz, mais la hausse des prix de l’énergie et l’instabilité des réseaux d’approvisionnement présentent un risque pour la production mondiale, a déclaré un cadre jeudi.

23/09/2022

La crise énergétique, nouveau défi de la filière automobile

La hausse des prix de l’énergie est un nouveau coup dur pour les entreprises de la filière automobile qui s’ajoute aux autres. Un risque vitale pour certaines entreprises et un retard potentiel dans la transformation de la filière, s’inquiète Marc Mortureux, le directeur général de la PFA.

22/09/2022