Publicité
Publicité
Constructeurs - 25/04/2022 - #Renault , #Avtovaz , #Dacia , #Renault Group

Renault plus touché par les pénuries de puces que par la Russie au premier trimestre 2022

(AFP) - Le groupe Renault a publié vendredi un chiffre d'affaires en baisse de 2,7% sur un an au premier trimestre à 9,7 milliards d'euros, freiné notamment par la pénurie de semi-conducteurs et dans une moindre mesure par la paralysie de ses activités en Russie.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les résultats du constructeur, meilleurs qu'attendus, ont notamment été impactés entre janvier et mars par "la baisse du marché automobile en Europe en lien avec la pénurie des semi-conducteurs, affectant principalement les ventes de la marque Renault, Dacia étant moins exposé aux fournisseurs les plus touchés", indique le groupe français dans un communiqué.

Les ventes du groupe ont reculé de 17,1% sur un an, véhicules utilitaires compris, mais cette baisse est compensée en partie par une hausse des prix.

Plusieurs usines du groupe ont dû fermer pendant quelques jours faute de semi-conducteurs, ces puces électroniques essentiellement fabriquées en Asie et qui font défaut depuis le printemps 2021.

En conséquence, les délais de livraison s'allongent et le portefeuille de commandes du groupe en Europe à fin mars est à "un niveau record depuis 15 ans" et représente 3,9 mois de ventes, avec de bonnes commandes sur la nouvelle Mégane électrique et les nouvelles Dacia, notamment.

"Dans un environnement de marché très perturbé par le conflit en Ukraine, la crise des semi-conducteurs et l'inflation, Renault Group poursuit son redressement et accélère le déploiement de sa stratégie", a commenté Thierry Piéton, directeur financier de Renault Group.

Ses filiales AvtoVaz (Lada) et Renault Russie voient leurs ventes amputées d'un tiers et un chiffre d'affaires en baisse de 15,7 % sur la période, à 0,9 milliard d'euros.

Les usines d'AvtoVaz, à l'arrêt depuis trois semaines, doivent reprendre leur activité pendant quelques jours à partir du lundi 25 avril, tandis que l'usine Renault de Moscou reste à l'arrêt.

Renault évalue toujours les "options possibles" d'une sortie d'Avtovaz, leader du marché russe, dont il détient 67%. "Des négociations sont en cours et progressent", a souligné Thierry Piéton, lors d'une conférence avec des analystes financiers.

La guerre en Ukraine ayant commencé fin février, ces conséquences sur les résultats du groupe pourraient s'aggraver au deuxième trimestre. Renault a déjà provisionné 2,2 milliards d'euros pour digérer son départ de Russie.

Le groupe a confirmé ses objectifs financiers mis à jour fin mars, visant une marge opérationnelle "de l'ordre de 3%" pour l'année 2022.

Renault a également indiqué que le projet de séparation de ses entités électrique et thermique "progresse". "Toutes les options sont sur la table, d'une publication des chiffres à part à une entrée en Bourse au deuxième semestre 2023", a indiqué M.Piéton.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Avtovaz pour un Rouble? Et si Poutine est renversé et que les sanctions soient levées …..on fait quoi?
Il leur aura tout fait Putine aux Moujicks….même un Navire Amiral, peuchere.
Slava Ukraini

Alain Boise, Le 25/04/2022 à 00:17

Les négociations "en cours et qui progressent" se font avec qui ? Il a le droit de nous le dire le Piéton ?

Bruno Haas, Le 25/04/2022 à 12:49

Une nationalisation d'AvtoVaz via un rachat par l'Etat russes ou quelques oligarques ?
Si je peux me permettre, Piéton à marche forcée sur cette thématique ?
Vendre maintenant ou attendre que la situation empire davantage avec une décote accrue de l'activité de Renault en Russie ?
Difficile de savoir ce qui va se passer avec M. Poutine, un grand malade aux sens propre et figuré...

Clerion , Le 25/04/2022 à 15:11

1 Rouble et Nasdrovia

Alain Boise, Le 25/04/2022 à 16:41

Mouais .
On aimerait le côté grand seigneur, mais quand c'est pas des sous...
;0)

Lucos , Le 25/04/2022 à 20:34

Ses sous..

Lucos , Le 25/04/2022 à 20:35

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/04/2022

Mondial de l’auto 2022 : Les absents pourraient bien avoir tort

Le salon de l’auto de Paris d’octobre 2022 tombe à pic en cette période de transition énergétique pour donner aux marques automobiles l’occasion de reprendre le contact avec un public déboussolé par le passage à l’électricité. Recentrée sur la mise en avant de l’automobile, cette édition montrera le renouvellement en cours des acteurs du secteur avec la présence de nombreuses nouvelles marques, notamment chinoises, attirées par une nouvelle proposition de valeur efficace. Y être pourrait bien être indispensable. Rencontre avec Serge Gachot, directeur du Mondial de l’Auto.

Salons

Bornes de recharge en copropriété : la clé pour accélérer les ventes d'électriques

Le marché de la voiture électrique ne pourra poursuivre sa croissance que si l’on accélère l’équipement en bornes de recharge des immeubles en copropriété. Il existe déjà des aides financières, un droit à la prise et des opérateurs prêts à financer les travaux en échange d’un contrat de fourniture d’électricité. Un projet de décret pourrait aussi rendre le coût nul pour les copropriétés en faisant en sorte que le Turpe avance les frais de travaux d’Enedis avant d'être répartis auprès des utilisateurs.

Marchés

La scission de Renault : une "fausse bonne idée" ?

A l’instar de Ford ou Volvo, Renault dit avoir mis à l’étude un projet de scission de ses actifs distinguant ce qui relève du thermique d’un côté et de l’électrique de l’autre. Si le projet encore très inabouti devait prendre corps alors il pourrait résoudre quelques questions financières immédiates ardues, il présenterait néanmoins d’importants dangers. Le premier concernerait la pérennité de l’Alliance et le second la faculté d’un "nouveau Renault" ainsi conformé à faire jouer les indispensable synergies entre savoir et savoir-faire nouveaux et anciens.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Pouvoir d’achat : Renault accorde des primes pour pallier l’urgence

A l’issue d’une journée de négociation intense, la direction de Renault a proposé un ensemble de mesures dont la somme totale dépassera 1.000 euros dans la plupart des cas. Dès octobre, chacun touchera 500 euros de prime de pouvoir d’achat, y compris les intérimaires, ce qui est une première.

23/09/2022

Volkswagen craint des pénuries de gaz à partir de juin 2023

(Reuters) - Volkswagen devrait pouvoir maintenir sa production au cours des 5 à 6 prochains mois si l’Allemagne continue de remplir ses réserves de gaz, mais la hausse des prix de l’énergie et l’instabilité des réseaux d’approvisionnement présentent un risque pour la production mondiale, a déclaré un cadre jeudi.

23/09/2022

La crise énergétique, nouveau défi de la filière automobile

La hausse des prix de l’énergie est un nouveau coup dur pour les entreprises de la filière automobile qui s’ajoute aux autres. Un risque vitale pour certaines entreprises et un retard potentiel dans la transformation de la filière, s’inquiète Marc Mortureux, le directeur général de la PFA.

22/09/2022