Publicité
Publicité
Marchés - 25/04/2022

TotalEnergies : Retrait d'une résolution "climat" après de nouveaux engagements

PARIS (Reuters) - Un groupe d'actionnaires français de TotalEnergies a annoncé vendredi le retrait d'une résolution "climat" qu'il prévoyait de présenter en assemblée générale, après de nouveaux engagements pris par l'entreprise en matière de transparence sur la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

TotalEnergies : Retrait d'une résolution "climat" après de nouveaux engagements

Un groupe d'actionnaires français de TotalEnergies a annoncé vendredi le retrait d'une résolution "climat" qu'il prévoyait de présenter en assemblée générale, après de nouveaux engagements pris par l'entreprise en matière de transparence sur la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. /Photo prise le 21 janvier 2022/REUTERS/Stéphane Mahé

Auteur : Reuters

Partager cet article

Le groupe de douze investisseurs inclut La Banque Postale Asset Management, La Financière de l'Echiquier, Mandarine gestion, Meeschaert Amilton AM, OFI AM ou encore Sycomore AM. Il demandait notamment à TotalEnergies de fournir des informations plus détaillées sur la mise en oeuvre de sa stratégie de lutte contre le changement climatique.

Dans un courrier à la coalition Climate Action 100 + - qui réunit des investisseurs gérant collectivement 68.000 milliards de dollars d'actifs -, le groupe s'est engagé à publier à l'avenir chaque année ses objectifs de réduction absolue et relative des émissions de gaz à effet de serre couvrant toutes les activités de l'entreprise ("Scope 1, 2 et 3") à court terme (2025) et moyen terme (2030).

Selon le document, mis en ligne vendredi sur le site interne du groupe, TotalEnergies soumettra en outre tous les ans au vote consultatif de ses actionnaires un rapport sur sa stratégie climat et sa mise en oeuvre, comme il le fera lors de sa prochaine assemblée générale du 25 mai.

Le groupe s'est également engagé à préciser l'évolution de son mix énergétique et ses volumes de production visés en 2025 et 2030, de même que ses plans d'investissement à court et moyen terme, ou encore à communiquer sur les travaux évaluant la pertinence de ses objectifs au regard de la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

"Ayant pris connaissance de ces nouveaux engagements, le groupe d'investisseurs salue les avancées réalisées, fruit d'un dialogue continu et approfondi entre la société et différentes coalitions d'investisseurs, qui devra se poursuivre", indiquent les 12 actionnaires français dans un communiqué annonçant que leur projet de résolution est désormais "caduc".

Réagissant à ces annonces, TotalEnergies a mis en avant sa "volonté de favoriser le dialogue actionnarial et la transparence".

Le groupe, qui se développe à un rythme soutenu dans les énergies renouvelables et l'électricité, avait déjà annoncé le 24 mars de nouveaux objectifs de baisse des émissions des produits pétroliers vendus à ses clients à horizon 2030.

Comme ses concurrents, TotalEnergies est soumis à une pression croissante de la part de certains investisseurs en matière de lutte contre le changement climatique. L'an dernier, son assemblée générale a néanmoins largement validé sa stratégie de transition vers la neutralité carbone.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Mais TTE c’est peanuts en production électrique à par Landivisio qui marche au …Gaz.
Autant demander l’arrêt des forages pour assurer la neutralité,quoique en France on a du Pétrole mais on a plus le droit de le pomper depuis le Ministre Ushuaïa du Gouvernement de sa Majesté (((

Alain Boise, Le 25/04/2022 à 00:36

Nan, nan, nan, on a que des idées...
;0))

Lucos , Le 25/04/2022 à 14:45

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/04/2022

Mondial de l’auto 2022 : Les absents pourraient bien avoir tort

Le salon de l’auto de Paris d’octobre 2022 tombe à pic en cette période de transition énergétique pour donner aux marques automobiles l’occasion de reprendre le contact avec un public déboussolé par le passage à l’électricité. Recentrée sur la mise en avant de l’automobile, cette édition montrera le renouvellement en cours des acteurs du secteur avec la présence de nombreuses nouvelles marques, notamment chinoises, attirées par une nouvelle proposition de valeur efficace. Y être pourrait bien être indispensable. Rencontre avec Serge Gachot, directeur du Mondial de l’Auto.

Salons

Bornes de recharge en copropriété : la clé pour accélérer les ventes d'électriques

Le marché de la voiture électrique ne pourra poursuivre sa croissance que si l’on accélère l’équipement en bornes de recharge des immeubles en copropriété. Il existe déjà des aides financières, un droit à la prise et des opérateurs prêts à financer les travaux en échange d’un contrat de fourniture d’électricité. Un projet de décret pourrait aussi rendre le coût nul pour les copropriétés en faisant en sorte que le Turpe avance les frais de travaux d’Enedis avant d'être répartis auprès des utilisateurs.

Marchés

La scission de Renault : une "fausse bonne idée" ?

A l’instar de Ford ou Volvo, Renault dit avoir mis à l’étude un projet de scission de ses actifs distinguant ce qui relève du thermique d’un côté et de l’électrique de l’autre. Si le projet encore très inabouti devait prendre corps alors il pourrait résoudre quelques questions financières immédiates ardues, il présenterait néanmoins d’importants dangers. Le premier concernerait la pérennité de l’Alliance et le second la faculté d’un "nouveau Renault" ainsi conformé à faire jouer les indispensable synergies entre savoir et savoir-faire nouveaux et anciens.

Analyse

Catégorie Marchés

Ivan Segal, DCF Renault : "Nous mettons nos gammes en adéquation avec ce que l’on va produire"

Sur les neuf premiers mois de l’année, la marque Renault a progressé de 3,5 points de part de marché sur le canal des particuliers. Son chiffre d’affaires unitaire est en forte hausse grâce à la montée en puissance des modèles du segment C, Arkana et Megane E-Tech que va conforter l’arrivée de l’Austral. Les explications d’Ivan Segal, directeur du commerce France de Renault.

04/10/2022

Japon : vif rebond des ventes de véhicules neufs en septembre

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon ont rebondi de 17,8% en septembre en variation annuelle, selon des chiffres publiés lundi mettant fin à une série de 12 mois consécutifs de repli sur fond des perturbations mondiales des chaînes d'approvisionnement.

04/10/2022