Publicité
Publicité
Constructeurs - 09/10/2023 - #Renault

Renault, Volvo et CMA CGM vont collaborer dans les fourgons logistiques

Par AFP

Renault, Volvo et CMA CGM s'associent pour développer des fourgons électriques afin de "répondre au besoin croissant d'une logistique décarbonée et efficace", ont annoncé vendredi les trois groupes dans un communiqué commun.

Les deux constructeurs automobiles ont signé des accords afin de créer une co-entreprise détenue à 50-50 et y investir chacun 300 millions d'euros au cours des trois prochaines années.

L'armateur et logisticien CMA CGM a pour sa part signé une lettre d'intention non engageante avec Renault et Volvo pour participer à cette nouvelle société, en investissant 120 millions d'euros.

La création de la nouvelle société, soumise aux approbations réglementaires, est prévue début 2024.

Selon les trois groupes, "les futures réglementations CO2 sur le transport de marchandises et les restrictions d'accès aux villes transforment radicalement l'écosystème de la logistique".

Le marché européen des fourgons électrifiés devrait selon eux tripler d'ici 2030.

Il s'agit donc de créer une "nouvelle plateforme de véhicules utilitaires légers entièrement électriques et de type +skateboard+, permettant d'adapter différents modules de carrosserie pour un faible coût", expliquent les trois groupes.

"Une nouvelle architecture électronique", définie par logiciel ("Software-Defined Vehicle") permettra de suivre les activités de livraison et les performances commerciales des utilisateurs, "réduisant ainsi de 30% le coût global d'utilisation pour les acteurs de la logistique", promettent-ils.

Pour Luca de Meo, directeur général de Renault, cité dans le communiqué, cette nouvelle société s'appuie sur les forces des trois groupes : "un constructeur de camions de premier plan, expert en services sur mesure, un champion des chaînes d'approvisionnement mondiales, et un pionnier européen des véhicules électriques et un leader des véhicules utilitaires légers".

Réactions

3 constats au moins pour cette nouvelle ...
- Une co entreprise Renault Volvo (ou l'inverse) c'est "rafraichissant" et çà rappelle le bon temps ...
- Un accord avec un constructeur hors membres de l'"Alliance", çà dit quelque chose de celle-ci, s'il en était besoin (?)
- Sans doute est ce un hasard si Geely est partie prenante avec les deux firmes ?
Au delà, un investissement supplémentaire de CMA CGM dans le transport terrestre et plutôt de grande proximité ...la déclinaison prévisible d'un "nouveau" métier pour ce groupe (?).
;0)

PS : un quatrième pour la route ... le skateboard a fortement impacté l'esprit des ados et des enfants des années 80 ...

Attention on parle de Volvo AB (camions), dissocié de Volvo Cars qui eux sont effectivement avec Geely.

Pour info : https://www.volvogroup.com/en/

@Christophe Chevailler : pourtant Ade Airix n'a pas tort puisque si Geely possède 100% de Volvo cars, il détient aussi 8,2% de Volvo Trucks (et même 15,6% des droits de vote)

Oui merci Mr Duffour de la correction (j ai oublié de corriger mon commentaire apres publication...)

Vieux motard que jamais ?

Merci à Monsieur Duffour pour son rappel (ou re précision).
De mon côté, pourquoi ai-je commis cette « translation » entre Volvo Cars et Volvo Trucks ?
Sans doute parce que cela m’arrangeait bien quelque part pour faire ma « petite blague » …
Lionel si tu nous écoutes …
Aussi, parce que je ne saisis pas bien ce que Volvo trucks vient faire dans un projet qui tourne autour des fourgons, fussent ils électriques, même si cette firme détient une certaine expertise sur les PL ainsi motorisés, elles s’appliquent sur de bien plus gros tonnages …
Qui peut le plus, peut le moins, en matière d'électrification, est ce bien certain ?
Certes, Il y a un intérêt stratégique, forcément, sur le mapping de la logistique …

Ce qui est sûr, c’est que « Sandouville » est content car j’ai cru comprendre que le site Renault (en tous cas pour l’instant …) se voyait confier l’assemblage de ces futurs fourgons z électriques …
Et si la « copie est bonne », c’est bon pour la pérennité de l’emploi Normand et tricolore, çà !
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Après-Vente

Accès aux données techniques des véhicules : la CJUE donne raison à Carglass et ATU contre FCA

Dans le cadre d’une procédure opposant en Allemagne Carglass et ATU à FCA Italy SpA, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé que les questions de cybersécurité ne pouvaient pas entraver l’accès aux données des véhicules pour les opérateurs indépendants. Les textes européens ne permettent pas aux constructeurs de mettre des conditions d'accès aux données qui ne sont pas prévues, a dit la CJUE.

Analyse

Légitimer les aides publiques : l’emploi des ouvriers français, les ZFE et les ménages modestes au secours du business

Le politique a dicté des choix très lourds à la filière automobile en imposant au nom de l’urgence climatique une mutation inédite dans un tempo extrêmement rapide. Les dernières séquences de ce processus d’accélération des décisions ont pris place dans un contexte très exceptionnel marqué à la fois par le Covid et la crise des semi-conducteurs et par un argent public rendu facile par 10 années de "quantitative easing". En cette fin 2023, le contexte change et l’on entre dans le dur côté automobile au moment où le "quoiqu’il en coûte" s’éloigne. On assiste alors à un appel à l’argent public qui voit les entreprises et leurs lobbyistes faire feu de tout bois et se faire assez étonnamment chantres de la cause des salariés de l’industrie et des intérêts des classes populaires …