Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 14/12/2021

Subvention des voitures électriques aux Etats-Unis : le Canada brandit la menace de droits de douane

(AFP) - Le Canada a menacé vendredi d'instaurer des tarifs douaniers sur certains produits américains si les Etats-Unis mettent en place le plan voulu par Joe Biden de subventions à l'achat de véhicules électriques "made in USA".

Auteur : AFP

Partager cet article

Dans une lettre adressée à plusieurs sénateurs américains, la vice-Première ministre canadienne Chrystia Freeland et la ministre du Commerce Mary Ng, "profondément préoccupées", ont dénoncé "des dispositions discriminatoires envers le Canada, les travailleurs canadiens et l'industrie de l'automobile".

Ce projet de crédit d'impôt visant à inciter les Américains à acheter des véhicules électriques fabriqués aux Etats-Unis figure dans un grand plan de mesures sociales et environnementales actuellement discuté au Congrès américain.

"Nous ne souhaitons pas nous engager sur la voie de la confrontation", écrivent les ministres canadiennes, qui annoncent toutefois la publication prochaine d'une "liste de produits américains qui pourraient faire l'objet de tarifs douaniers canadiens si cette question n'est pas résolue de manière satisfaisante".

Le projet américain équivaut "à un tarif de 34% sur les véhicules électriques assemblés au Canada", estime Ottawa.

Le Canada, les Etats-Unis et le Mexique ont récemment conclu un nouvel accord de libre-échange portant notamment sur le secteur automobile.

"Les mesures de rétorsion que nous proposons s'étendront à d'autres secteurs que celui de l'automobile", préviennent Chrystia Freeland et Mary Ng, qui précisent que le Canada va clairement indiquer "quelles entreprises et quels travailleurs américains seront touchés".

La lettre des ministres menace notamment de suspendre "les contingents tarifaires pour les produits laitiers américains" prévus par l'accord entre les trois pays.

"Il est essentiel de préserver la participation du Canada à la production conjointe de véhicules électriques afin de protéger nos industries intégrées, de maintenir de bons emplois bien rémunérés pour les travailleurs des deux côtés de la frontière, d'atteindre nos objectifs environnementaux communs et d'assurer une relation bilatérale solide entre nos deux pays", écrivent les ministres.

L'industrie automobile nord-américaine est extrêmement intégrée. Au cours de la fabrication de voitures, les pièces et composants automobiles traversent les frontières mexicaine, américaine et canadienne plusieurs fois avant d'être assemblés dans l'un des pays partenaires.

Mais l'administration Biden entend favoriser les emplois syndiqués aux Etats-Unis et la fabrication nationale.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le monde entier va finir par regretter Donald.
Non je déconne, quoique.

Bruno Haas, Le 14/12/2021 à 10:07

"Mais l'administration Biden entend favoriser les emplois syndiqués aux Etats-Unis et la fabrication nationale".
Martinez et Zemmour, sortez de ce corps.

Bruno Haas, Le 14/12/2021 à 10:09

Le verre est plein car le Canada braille...
;-)

Clerion , Le 14/12/2021 à 11:54

1,4 millions de bagnoles produites par an quand même !
Beaucoup demandent du protectionnisme pour la production française, mais avant il faudrait déjà relocaliser cette prod' !
;0)

Lucos , Le 14/12/2021 à 17:18

Toute petite question ... A partir de quel ratio considère t on un produit comme americano americain ...de là decoule pour une bonne part l'approche de l'administration " Biden" ...En fonction de ce que je lis dans cet article, au moins, cela ne semble pas si simple à déterminer ( donc à appliquer) tant les échanges avec le Canada et le Mexique sont nombreux et croisés ...Après Jo (Biden) peut toujours faire des coups de menton pour plaire aux syndicats US ...
;0)

Ade Airix, Le 14/12/2021 à 17:22

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 14/12/2021

Les atouts des distributeurs traditionnels face aux pure-players du VO

La puissance financière de plateformes VO comme Cazoo ou Autohero, capables de dépenser des dizaines de millions d’euros en marketing, peut faire peur. Mais, "constructeurs comme distributeurs ont des atouts à faire valoir", analyse Guillaume Kerbrat, directeur associé au sein du cabinet de conseil TNP.

Marchés

Catégorie Autour de l'auto

Transition énergétique : les stations-service sur une voie de garage ?

(AFP) - Pompe vintage dans les collines vietnamiennes, rectangle standardisé sur le parking d'un hypermarché hongrois, vaisseau futuriste à Dubaï : quelle que soit sa forme, la station-service, emblème des sociétés modernes, est sans doute en sursis à l'heure de la transition énergétique.

27/09/2022

Paris sans voitures : sept heures pour "montrer qu'on peut faire autrement"

(AFP) - Une capitale livrée aux piétons, cyclistes ou aux usagers de trottinettes, pendant sept heures : l'opération "Paris respire sans voitures", qui a théoriquement banni dimanche les véhicules motorisés des rues, est "une façon pédagogique de montrer qu'on peut faire autrement", vante la maire Anne Hidalgo.

20/09/2022

Taiwan : Le chef de la diplomatie prévient que la Chine prépare une invasion

(Reuters) - Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a déclaré mardi que les manœuvres militaires chinoises organisées en représailles à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, s'inscrivaient dans une stratégie globale pour préparer une invasion de l'île.

10/08/2022

Autoactu.com en mode estival

La diffusion de votre lettre Autoactu.com ne sera plus quotidienne à partir du 8 août, pour les vacances d'été. Nous ne vous quittons pas tout à fait et nous vous proposerons des rediffusions et des chroniques exclusives de Jean-Philippe Thery et Bertrand Rakoto.

05/08/2022