Publicité
Publicité
Marchés - 14/06/2024 - #Tesla , #Byd , #Ferrari , #Geely , #Saic

Taxes de l'UE sur les véhicules électriques chinois : Pékin "se réserve le droit" de saisir l'OMC

Par AFP

(AFP) - La Chine a annoncé jeudi qu'elle "se réserve le droit" de porter plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), après l'annonce par l'Union européenne de surtaxes sur les véhicules électriques chinois.

"La Chine se réserve le droit de déposer une plainte auprès de l'OMC et de prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre résolument les droits et les intérêts des entreprises chinoises", a déclaré He Yadong, porte-parole du ministère du Commerce, lors d'un point presse.

Bruxelles a annoncé mercredi jusqu'à 38% de droits de douane supplémentaires sur les importations de véhicules électriques chinois dans l'UE, alors que Pékin est accusé d'avoir favorisé illégalement ses constructeurs.

Les véhicules fabriqués dans les usines chinoises étaient jusqu'ici taxés à hauteur de 10% dans l'UE.

Bruxelles prévoit d'ajouter des droits compensateurs de 17,4% au fabricant chinois BYD, 20% à Geely et 38,1% à SAIC, au terme de près de neuf mois d'enquête.

Pour les autres constructeurs, un droit moyen de 21% devrait s'appliquer. Son montant diffèrera selon les niveaux de subventions publiques perçues.

Bruxelles aura quatre mois, après l'institution de droits provisoires, pour imposer des droits définitifs, ce qui ouvre une fenêtre de dialogue jusqu'en novembre.

"Distorsion"

Pékin a assuré jeudi qu'une telle décision était dépourvue de tout "fondement factuel et légal".

"Cette mesure nuit non seulement aux droits et intérêts légaux de l'industrie chinoise des véhicules électriques (...) mais créera aussi une distorsion des chaînes de production et d'approvisionnement à travers le monde, y compris dans l'Union européenne", a affirmé He Yadong.

"Les actions de l'Union européenne sont soupçonnées de violer les règles de l'OMC et constituent un comportement protectionniste pur et simple", a-t-il ajouté.

L'UE affirme se conformer aux règles de l'OMC avec ces taxes qui visent à freiner les importations de véhicules électriques chinois sans les bloquer complètement, contrairement à la politique menée par Washington.

Le président Joe Biden a en effet annoncé le 14 mai une hausse des droits de douane sur les véhicules électriques chinois à 100%, contre 25% précédemment, transformant le marché américain en forteresse où le champion national Tesla règne sans partage.

De Mercedes à Ferrari, l'Europe est le berceau de marques automobiles prestigieuses.

Championne des moteurs essence et diesel, elle craint pourtant de voir ses usines disparaître si elle échoue à endiguer la déferlante annoncée des modèles chinois qui ont une longueur d'avance dans l'électrique.

En annonçant ces nouvelles taxes, Bruxelles espère protéger une filière qui emploie 14,6 millions de salariés dans l'UE tout en évitant un conflit mortifère avec son deuxième partenaire économique derrière les Etats-Unis.

Interrogé jeudi sur les contre-mesures que pourraient adopter la Chine en réaction, le ministère du Commerce n'a pas donné de détails.

Pékin a déjà annoncé en janvier une enquête visant toutes les eaux-de-vie de vin importées de l'Union européenne, dont le cognac. Le vin, les produits laitiers, le porc et les voitures à grosses cylindrées seraient aussi dans le viseur, selon la presse étatique chinoise.

La Chine a doublé le Japon l'an dernier comme premier exportateur automobile. Elle a investi très tôt dans les batteries, coeur technologique des véhicules électriques dont elle a fait sa spécialité.

En Europe, les marques chinoises progressent vite grâce à des tarifs compétitifs.

Elles y sont passées de moins de 2% du marché des voitures électriques fin 2021 à près de 8% fin 2023, selon l'institut Jato, profitant de l'interdiction des ventes de moteurs essence et Diesel décidée par l'UE à l'horizon 2035 pour lutter contre le réchauffement climatique.

Publicité

Réactions

Les USA augmentent de 20% à 100% : ça ne bronche pas.
L'UE passe de 10% à 31% et c'est un scandale.
C'est marrant quand même...

Çà s'appelle un rapport de force ?

... La Chine saisissant l'OMC pour pratiques "déloyales", c'est quand même un tantinet "rigolo"... L'hôpital se fout de la charité ?
Et la meilleure, c'est que le "machin" en question est susceptible de lui donner raison ou quelque chose de ce genre...
Le Monde est dangereux ?
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Hommage

Décès de Renaud Vauléon, président d’Aubrée Garages

Renaud Vauléon est décédé brutalement à l’âge de 65 ans. Il a développé le groupe Aubrée Garages pour en faire l’un des plus importants distributeurs de poids lourds en France et s’est engagé pour ses pairs en tant qu’élu à la branche VI de Mobilians et à la présidence de la division poids lourds du Cecra.

Analyse

Pourquoi Le Mans reste un mythe incontournable pour les constructeurs automobiles

La compétition est dans l’ADN de l’automobile. C’est la meilleure plateforme pour démontrer le savoir-faire et les qualités technologiques d’une marque. Tous les constructeurs ont su s’illustrer en compétition dès les premières années de l’automobile jusqu’à aujourd’hui. Au panthéon des courses les plus emblématiques, Le Mans tient un rang particulier.