Publicité
Publicité
Equipementiers - 09/02/2022 - #Volkswagen , #Audi , #Bmw

ABB choisit un président pour sa division d'e-mobilité

Par AFP

(AFP) - ABB va confier la présidence de sa division d'e-mobilité à l'ingénieur Suisse Michael Halbherr, annonce mardi le groupe d'ingénierie helvético-suédois qui est en train de mettre en place un conseil d'administration pour cette division qu'il envisage d'introduire en Bourse.

Michael Halbherr, 57 ans, qui est déjà membre du conseil d'administration de la banque suisse Vontobel ainsi que de l'assureur suisse Zurich Insurance, a été choisi pour diriger l'organe de surveillance de cette division spécialisée dans les bornes de recharge pour véhicules électriques, indique ABB dans un communiqué.

Björn Rosengren, le directeur général d'ABB, a mis en avant son expérience "reconnue" dans les technologies mobiles et l'industrie mobile automobile.

"Nous sommes également ravis de mettre en place un nouveau conseil d'administration pour gouverner cette division", a-t-il ajouté dans le communiqué alors que le groupe doit faire le point jeudi sur les perspectives de cette division lors d'une journée pour les investisseurs.

Titulaire d'un doctorat en ingénierie électrique de l'École polytechnique fédérale de Zurich, M. Halbherr, qui avait également mené des recherches post-doctorales au prestigieux Massachusetts Institute of Technology aux États-Unis avait débuté sa carrière au sein du cabinet américain de conseils Boston Consulting Group.

En 2001, il s'était vu confier la direction de l'entreprise berlinoise gate5, spécialisée dans les logiciels pour la téléphonie mobile. Après son rachat en 2006 par Nokia, M. Halbherr avait exercé divers postes au sein du géant finlandais des télécommunications.

Il y avait notamment dirigé Here Technologies, une filiale de Nokia spécialisée dans les services de cartographie, par la suite revendue en 2015 aux constructeurs automobiles allemands BMW, Audi (groupe Volkswagen) et Daimler.

Ce service de cartographie avait servi de "base à la révolution des véhicules autonomes", précise ABB dans le communiqué.

M. Halbherr sera rejoint par trois administrateurs indépendants qui seront nommés "en temps voulu", précise le conglomérat industriel dont le siège social se trouve à Zurich. ABB sera de son côté représenté par trois administrateurs issus de ses rangs.

ABB envisage d'introduire en Bourse sa branche spécialisée dans les bornes de recharge pour véhicules électriques tout en conservant une participation.

Une décision doit être prise "vers la fin du premier trimestre", a fait savoir la semaine dernière le patron d'ABB lors de la publication des résultats annuels du groupe, précisant qu'une scission est l'option "la plus probable".

Publicité

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Kia, leader d'un marché britannique en difficulté en janvier

Le marché automobile britannique a bondi de 27,5% en janvier, comparé à un début d’année 2020 confiné. Il est en réalité en baisse de 23% comparé à un niveau "normal" d’activité (janvier 2020). Kia a pris la tête de ce marché en s'octroyant plus de 9% des ventes.

Constructeurs

L’usine Renault de Douai achève sa mutation

L’usine Renault de Douai démarre les productions clients de la nouvelle Megane E-Tech électrique. L’aboutissement d’une gigantesque reconfiguration du site qui fabriquera sur une même ligne des véhicules thermiques et électriques. Flexibilité, compactage, ergonomie, recrutements : visite exclusive de l’usine.

Equipementiers - 29/03/2023

Un livre raconte les 100 ans d’histoire de Valeo

Cette année, Valeo fête ses 100 ans. Un livre, écrit par la journaliste Bénédicte Jourgeaud, retrace son histoire, du modeste atelier de St-Ouen à l’équipementier mondial employant plus de 103.000 salariés. Tout a commencé en 1923, quand Eugène Buisson a créé la Société Anonyme Française du Ferodo (Saff). Extraits…

Equipementiers - 24/02/2023

Arkema : bénéfice net 2022 en retrait, baisse du volume des ventes

(AFP) - Le bénéfice net d'Arkema, numéro trois mondial des adhésifs industriels, a glissé sous le milliard d'euros en 2022, affecté par un recul des volumes de vente, notamment au 4e trimestre, mais le chimiste a amélioré son bénéfice d'exploitation en répercutant la hausse des prix des matières premières et de l'énergie à ses clients.