Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 10/08/2022

Chine : L'île de Hainan élargit le confinement face à la hausse des cas

(Reuters) - L'île chinoise de Hainan, qui dépend du tourisme, a étendu ses mesures de confinement à de nouvelles zones lundi, selon les médias d'État, alors qu'elle n'avait enregistré que très peu de cas ces deux dernières années par rapport aux autres régions du pays.

Chine : L'île de Hainan élargit le confinement face à la hausse des cas

Auteur : Reuters

Partager cet article

La province, située en mer de Chine méridionale, qui n'a enregistré que deux cas locaux symptomatiques de coronavirus l'année dernière, a signalé plus de 1.400 infections en provenance de Chine continentale ce mois-ci, dont 982 symptomatiques. Il s'agit du plus grand nombre de cas dans la province depuis que le virus a été signalé pour la première fois en Chine, fin 2019 - bien que ce chiffre soit faible par rapport aux normes mondiales.

La forte augmentation des cas intervient dans un contexte de regain d'intérêt pour le tourisme après que la Chine a légèrement assoupli ses restrictions. Toutefois, les restrictions imposées à Hainan, conformément à la politique chinoise de "zéro Covid", témoignent de l'incertitude persistante autours des voyages.

La capitale provinciale, Haikou, qui compte environ 2,9 millions d'habitants, et deux villes plus petites, Ledong et Chengmai, ont confiné leurs résidents lundi, selon les médias d'Etat. Les sorties ne sont autorisées qu'en cas de nécessité, comme pour se faire tester, faire ses courses ou effectuer des tâches professionnelles essentielles. Les transports publics ont également été suspendus.

Ces mesures resteront en place pendant des périodes variables, selon les médias d'Etat.

Dimanche, environ 25.000 touristes se sont ainsi retrouvés bloqués à Sanya, la ville de Hainan la plus durement touchée par l'épidémie et le principal centre touristique de l'île, suscitant la frustration malgré l'annonce selon laquelle les touristes pouvaient partir après des tests du Covid-19. 

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quelle idée de manger du Pangolin,heureusement il y a Raoult et sa poudre de Perlimpinpin,merci Lucos de l’avoir comparé au ……Christ ))))))))))))))))))

Alain Boise, Le 10/08/2022 à 05:39

Ah, les mauvais ragouts pas ragoutants de Marseille...à éviter !
A chaque fois que je le voit en photo...j'ai envie de passer chez le coiffeur me laver la tête et de me couper les cheveux ! Bearck !! Remarquez, peut-être que les photos sont de mauvaise qualité !
Qu'il passe chez un bon photographe !

Durand Pierre, Le 11/08/2022 à 02:28

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/08/2022

Choc culturel

Audiard disait que conduire à Paris était une question de vocabulaire. Aujourd’hui, conduire en France c’est une question de résignation. Je n’ai pas l’habitude de conduire quand je suis de passage en France. Mais cette fois-ci je n’ai pas eu le choix, il a fallu que je me colle derrière le cerceau… et je suis passé par toutes sortes de phases qui intéresseraient nombre de psychiatres.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Transition énergétique : les stations-service sur une voie de garage ?

(AFP) - Pompe vintage dans les collines vietnamiennes, rectangle standardisé sur le parking d'un hypermarché hongrois, vaisseau futuriste à Dubaï : quelle que soit sa forme, la station-service, emblème des sociétés modernes, est sans doute en sursis à l'heure de la transition énergétique.

27/09/2022

Paris sans voitures : sept heures pour "montrer qu'on peut faire autrement"

(AFP) - Une capitale livrée aux piétons, cyclistes ou aux usagers de trottinettes, pendant sept heures : l'opération "Paris respire sans voitures", qui a théoriquement banni dimanche les véhicules motorisés des rues, est "une façon pédagogique de montrer qu'on peut faire autrement", vante la maire Anne Hidalgo.

20/09/2022