Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 10/08/2022

Taiwan : Le chef de la diplomatie prévient que la Chine prépare une invasion

(Reuters) - Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a déclaré mardi que les manœuvres militaires chinoises organisées en représailles à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, s'inscrivaient dans une stratégie globale pour préparer une invasion de l'île.

Taiwan : Le chef de la diplomatie prévient que la Chine prépare une invasion

Auteur : Reuters

Partager cet article

Joseph Wu a assuré que Taipei ne se laisserait pas intimider, alors même que Pékin a poursuivi ses exercices militaires dans le détroit de Taïwan, franchissant à plusieurs reprises la ligne de démarcation. "La Chine utilise les exercices (...) pour préparer une invasion de Taïwan", a-t-il dit en conférence de presse, appelant à un soutien international afin de protéger "la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan".

Dans la foulée de la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, que la Chine considère comme une province renégate, l'armée chinoise a procédé à des manoeuvres aériennes et maritimes autour de l'île, procédant aussi à des tirs de missiles balistiques.

Pékin n'a jamais exclu de recourir à la force pour ramener l'île dans son giron. 

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Wang Wenbin, a déclaré lundi que Taïwan faisait partie intégrante de la Chine et que cette dernière menait des exercices militaires de routine "dans (ses) eaux" de façon ouverte, transparente et professionnelle. 

Taïwan a lancé mardi ses propres exercices militaires, prévus de longue date, avec des tirs d'artillerie en direction de la mer. Pékin "procède à des manoeuvres militaires à grande échelle, et à des tirs de missiles, et recourt également aux cyberattaques, à la désinformation et à la contrainte économique pour tenter d'affaiblir le moral des Taïwanais", a estimé Joseph Wu. 

Tensions persistantes

"A l'issue de ces exercices, la Chine pourrait tenter de systématiser ce genre d'opérations pour tenter de saboter le statu quo dans le détroit de Taïwan", a-t-il dit, sans donner d'échéance pour l'éventuelle invasion de l'île qu'il redoute. 

Après la première phase de manoeuvres chinoises - d'une ampleur sans précédent - qui s'est achevée dimanche, le commandement oriental de l'armée chinoise a annoncé lundi de nouveaux exercices communs concentrés sur des simulations d'opérations anti-sous-marins et d'opérations en mer, confirmant les craintes de certains analystes et diplomates sur l'intention de Pékin de maintenir la pression sur les défenses taïwanaises. 

Pour le chef de la diplomatie taïwanaise, de telles initiatives menacent la sécurité régionale et fournissent "une image claire des ambitions géostratégiques de la Chine au-delà de Taïwan" et il a donc appelé à un soutien international accru afin d'empêcher la Chine de prendre effectivement le contrôle du détroit.

Le président américain Joe Biden a dit lundi être préoccupé par les actions de la Chine dans la région, mais ne pas être inquiet pour Taïwan. S'exprimant publiquement sur la question pour la première fois depuis la visite de Nancy Pelosi à Taipei, il a déclaré devant des journalistes ne pas penser que Pékin allait "faire davantage" que les manoeuvres actuelles.

Un haut représentant du Pentagone a fait savoir que Washington s'en tenait à une analyste selon laquelle la Chine ne tentera pas d'envahir Taïwan au cours des deux prochaines années.

Le sous-secrétaire américain à la politique de Défense Colin Kahl a quant à lui précisé que les bâtiments de la marine américaine continueraient de naviguer à travers le détroit de Taïwan dans les semaines à venir. 

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Dangereux de toucher un navire de l’US Navy,sans compter les Australiens et Japonais,va falloir qu’il se calme XI et s’assoir à la table,on a déjà les deux oiseaux de mauvaise augure ça suffit !
Chacun chez soi,XI et fuck Putine go home !

Alain Boise, Le 10/08/2022 à 05:34

Xi et Poutine : même objectif ! Revenir aux frontières de l'empire de jadis. Et surtout même méthodes : on commence par faire des manœuvres militaires à la frontières et expliquant qu'il ne s'agit que d'exercices de routine. Et puis comme le "monde" ne fait rien, on met un pieds dans l'eau ou un doigt sur la gâchette comme vous voulez.
Résultat des ces "exercices" en Biélorussie : 4 mois de guerre en Ukraine. Objectifs de territoire de ramener les brebis égarées dans l'union Soviétique regretté. Mais aussi industriel : récupérer la centrale nucléaire de Zaporija : il est déjà en train de la raccorder à la Crimée (annonce du jour). Et accessoirement reprendre le grenier à blé du monde...
Pour Xi, l'enjeu n'est pas tant le petit territoire que représente l'archipel d'ile de Taiwan, mais plutôt mettre la main sur un trésor de guerre au nom de TSMC qui fabrique plus de la moitié des semi-conducteurs mondiaux. Et pour l'automobile, le ratio monte même à 80%.
Biden serre les fesses en disant qu'il pense que la Chine n'interviendra pas dans les 2 ans à venir : le temps pour lui de mettre en musique son plan de ré-industrialisation des composants électroniques. Si effectivement la Chine attend un peu et que USA se sont remis au niveau et peuvent fournir le monde (en 2 ans cela me parait court), il ne bougera même pas le petit doigt si la Chine envahie Taiwan. Je dirai même que de la part de Biden donne la feuille de route à Xi en communiquant de la sorte : attends 2 ans STP et après je te laisse tranquille !
Par contre si cela intervient demain, c'est une autre histoire...

Fred Et Rick, Le 10/08/2022 à 08:48

Brave chef de la diplomatie taïwanaise. Il n'en sait pas plus que quiconque sur les intentions du dictateur chinois. Même lui ne sait pas quoi faire. J'y vais ou j'y vais pas ?
Et s'il y va, Biden ne saura pas quoi faire. Je lui casse la gueule ou je laisse faire ?
Quitte à nous affirmer que la Chine va envahir Taïwan, qu'il nous donne le jour et l'heure pour qu'on allume la télé.

Bruno Haas, Le 10/08/2022 à 15:57

Impossible de débarquer sur Taïwan...sans que les préparatifs ne ce sachent, ni ce voient pas ... et au vu des satellites qui scrutent le ciel et leur pouvoir de définition ...le Xi Jinping est sinon un abruti idiot...ou un suicidaire pour lui même et ses troupes canardés ...et peu de temps après il sera débarqué par le Parti... qui n'est pas 100% à sa botte !!
Taïwan rasé...ne servira à rien pour la Chine...et pour faire les criminels de guerre il y a déjà Poutine !
Il y a de grandes côtes à Taïwan ...et dans le centre de l’ile...des montagnes assez inexpugnables (j'y suis allé voir les minorités qu'il y vivent...et qui ont laisse tranquilles). Tout ceci est sur le net avec des photos !
Les chinois n'ont pas d'alliés dans la région et seraient tous seuls (avec le rocketman de la Corée du nord) !
Par contre...la Corée du sud, les japonais et pas mal de pays asiatiques plus l'Australie avec les américains ...cela ferait un peu trop de monde qui mettrait de l'huile sur le feu de la Chine en collaborant avec les ricains ...
Pensez y...mais personnellement jamais je sortirait le moindre sou pour acheter une caisse chinoise ! Nous n'avons besoin d'eux pour rien si ont regarde la question de très près...et ils n'ont pas de gaz ni de pétrole !!

Durand Pierre, Le 11/08/2022 à 02:01

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 10/08/2022

Choc culturel

Audiard disait que conduire à Paris était une question de vocabulaire. Aujourd’hui, conduire en France c’est une question de résignation. Je n’ai pas l’habitude de conduire quand je suis de passage en France. Mais cette fois-ci je n’ai pas eu le choix, il a fallu que je me colle derrière le cerceau… et je suis passé par toutes sortes de phases qui intéresseraient nombre de psychiatres.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Transition énergétique : les stations-service sur une voie de garage ?

(AFP) - Pompe vintage dans les collines vietnamiennes, rectangle standardisé sur le parking d'un hypermarché hongrois, vaisseau futuriste à Dubaï : quelle que soit sa forme, la station-service, emblème des sociétés modernes, est sans doute en sursis à l'heure de la transition énergétique.

27/09/2022

Paris sans voitures : sept heures pour "montrer qu'on peut faire autrement"

(AFP) - Une capitale livrée aux piétons, cyclistes ou aux usagers de trottinettes, pendant sept heures : l'opération "Paris respire sans voitures", qui a théoriquement banni dimanche les véhicules motorisés des rues, est "une façon pédagogique de montrer qu'on peut faire autrement", vante la maire Anne Hidalgo.

20/09/2022