Publicité
Publicité
Constructeurs - 10/11/2022 - #Tesla

Elon Musk a cédé pour près de 4 milliards de dollars d'actions Tesla

Par AFP

(AFP) - Elon Musk a cédé pour près de 4 milliards de dollars de titres du constructeur automobile Tesla entre vendredi et mardi, au moment où il doit financer le rachat, il y a un peu plus d'une semaine, de Twitter pour 44 milliards de dollars.

Les trois opérations concernent au total plus de 19 millions d'actions, soit un peu plus de 4% du nombre total de titres possédés par M. Musk, et 0,6% du nombre total d'actions en circulation, selon des formulaires déposés auprès du gendarme américain de la Bourse (SEC).

Ce n'est pas la première opération du genre qu'effectue le patron de Tesla en vue de son rachat de Twitter puisque M. Musk a déjà cédé pour 15,5 milliards de dollars d'actions.

Ces cessions de titres doivent lui permettre de financer en partie le rachat de la plateforme de microblogging, qui se fait en numéraire à hauteur de 27 milliards de dollars, alors d'une bonne part du solde est financée par des prêts adossés à Twitter qui en assurera la charge financière et le remboursement.

Les trois phases de ventes n'ont pas été sans conséquence sur le cours de l'action, qui est passé en trois séances de 222,50 dollars l'action à l'ouverture vendredi à 191,30 dollars en clôture mardi, soit une baisse de 14%.

Sur Twitter, plusieurs petits porteurs Tesla se sont inquiétés de ces ventes de titres à répétition et de leurs conséquences sur le cours de l'action, mais également de la trop grande attention portée par Elon Musk à Twitter au détriment du groupe automobile.

"Je continue a faire beaucoup de travail pour Tesla ! J'étais à notre bureau d'ingénierie de Palo Alto (Californie, NDLR) jusque tard dans la nuit jeudi", a rétorqué M. Musk sur son compte Twitter.

Le milliardaire a pris le contrôle du réseau social le 28 octobre, mettant par la même occasion un terme prématuré à ce qui s'annonçait comme une longue bataille judiciaire avec le conseil d'administration du groupe, après avoir annoncé racheter Twitter pour 44 milliards de dollars puis y renoncer.

Dès la finalisation de l'opération M. Musk a licencié l'ensemble des dirigeants ainsi que 50% des salariés du groupe, et a annoncé le lancement d'une offre d'abonnement Twitter Blue totalement refondue, qui permet d'obtenir la certification et divers avantages pour 8 dollars par mois.

L'objectif est de diversifier ses revenus alors que la plateforme dépend à 90% de la publicité et perd, selon Elon Musk, 4 millions de dollars par jour.

Une situation financière qui a empiré depuis son rachat, après que plusieurs gros annonceurs ont suspendu leurs dépenses sur Twitter.

Les critiques se sont exprimées de toutes parts depuis le rachat de Twitter, y compris l'ONU qui a exhorté Elon Musk à faire respecter les droits humains sur le réseau social.

Mardi, des eurodéputés ont fait part de leur inquiétude, réclamant l'audition de M. Musk par le Parlement européen afin "d'en savoir plus sur ses intentions" et lui rappeler ses obligations.

Réactions

Ca coûte un bras de jouer à Citizen Kane...
;0)

On ne vous le fait pas dire !! Deux bras...surement dans l'avenir !

Deux bras dans l’avenir !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Honda revoit ses prévisions à la hausse

(AFP) - Le deuxième constructeur automobile japonais, Honda, a révisé en hausse mercredi ses prévisions annuelles malgré les perturbations dans sa production de voitures, tablant sur la chute persistante du yen et une hausse de ses ventes de deux-roues en Asie.

Services

Bornes en copropriété : le point sur les aides en cours et à venir

Le déploiement des bornes en copropriété est assuré actuellement presque exclusivement par des opérateurs comme Zeplug qui fournissent des solutions clés en main payées par abonnement. La prise en charge par Enedis de l’installation d'une colonne horizontale, sans frais pour la copropriété, pourrait changer la donne.

Constructeurs

Capital Market Day de Renault : pourquoi la Bourse n’a pas apprécié

L’annonce de la nouvelle organisation de Renault s’est accompagnée de la promesse d’atteindre des niveaux de rentabilité inédits avec une marge opérationnelle à plus de 10% en 2030. La promesse également de niveaux de free cash-flow jamais atteints et aussi le versement d’un dividende dès 2023. Pourtant, l’action a perdu 7% en deux jours.

Analyse

Gueule de bois

Aujourd’hui, je vous parle d’automobile populaire européenne et de lendemains qui déchantent…

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.

Constructeurs - 22/11/2022

Horse, Ampere et autres entités : quelles conséquences pour les salariés français du groupe Renault

Les conséquences sociales de la stratégie annoncée par Luca de Meo lors du Capital Market Day du 8 novembre dernier seront détaillées aux organisations syndicales lors d’un comité central social et économique (CCSE) le 2 décembre prochain. La répartition des salariés dans plusieurs entités dont deux nouvelles, Horse et Ampere, intervient au moment où se négocie avec les syndicats l'application de la nouvelle convention collective de la métallurgie ainsi que l’ensemble des droits "maison". Cela fait beaucoup de changements…