Publicité
Publicité
Constructeurs - 10/11/2022 - #Renault , #Geely , #Lotus , #Mercedes-Benz

Geely, un partenaire chinois de Renault aux ambitions mondiales

Par AFP

(AFP) - Le constructeur automobile Renault, qui a annoncé mardi une réorganisation de ses activités, s'associe désormais pour ses moteurs au chinois Geely, un groupe aux ambitions mondiales clairement affichées.

Renault et Geely vont donner naissance à "Horse", une filiale dédiée aux voitures thermiques et hybrides, qui comptera 19.000 employés. Voici ce qu'il faut savoir sur Geely.

Du frigo à l'auto

Geely était à sa création en 1986 un fabricant d'électroménager à bas coût, qui produisait des pièces pour réfrigérateurs. Après une parenthèse dans les matériaux de construction, le groupe prend un virage à la fin des années 1990 et lance ses premiers scooters. Cette expérience servira de tremplin à la marque pour s'enraciner dans l'automobile. Geely devient l'un des premiers constructeurs privés de Chine, face aux mastodontes publics qui dominent alors le secteur automobile.

Coup de maître

En 2010, Geely ne pèse que quelques miettes sur l'immense marché chinois, avec des véhicules d'entrée de gamme. Inconnu hors de Chine, le groupe réalise un coup de maître en rachetant pour 1,5 milliard de dollars l'emblématique marque suédoise Volvo.
Cette opération audacieuse permet à Geely de mettre la main sur un constructeur haut de gamme, réputé pour la sécurité et la robustesse de ses modèles. Deux qualités qui constituaient le talon d'Achille des constructeurs chinois.
Geely en tire avantage en Chine et y muscle ses ventes grâce à une marque de renommée mondiale.

Boulimie d'actifs

Après le rachat en 2013 d'un fabricant britannique de taxis, Geely effectue une rafale d'investissements. Il devient en 2017 l'actionnaire majoritaire des emblématiques voitures de sport anglaises Lotus, puis de la start-up américaine Terrafugia, spécialiste des voitures volantes.
Un an plus tard, nouveau coup de tonnerre : Geely devient le premier actionnaire de l'allemand Daimler, la maison-mère de Mercedes-Benz. L'irruption chinoise dans le capital d'un fleuron national en Allemagne suscite alors l'inquiétude.

Un pied en Europe

Geely, qui veut se renforcer en Europe, lance en étroite coopération avec Volvo sa marque Lynk&Co. Elle cible une clientèle jeune et connectée. Depuis 2020, la marque a donné naissance à des petites voitures électriques très sophistiquées, conçues en Chine mais fabriquées... en Belgique.

Culot et discrétion

Derrière Geely se cache un autodidacte chinois devenu milliardaire : Li Shufu. Ce fils de paysan a d'abord fait ses armes dans la photo, en empruntant dans les années 80 de l'argent à ses parents pour s'acheter un appareil. Il ouvre ensuite un petit studio avant de tout abandonner pour fonder une modeste usine d'électroménager, qui deviendra sur le tas le groupe Geely.

Avec 13,8 milliards de dollars d'actifs, M. Li est la 111e fortune du monde, selon le classement Bloomberg des milliardaires.

Réactions

Comment un article de l'AFP peut-il écrire que Lynk&Co fabrique en Belgique ???
C'est FAUX !

Mais Klit, parce que l'AFP écrit sans arrêt des conneries, sans arrêt !

Klit,
C'est pourtant ce que Volvo avait annoncé il y a 4 ans ?
Des Link&Co dans leur usine de Gand.
;0)

Ce sont les ricains qui ont raison...aucune marque chinoise va réussir en occident et en Europe avant vingt ans ! Avec ventes en masse, s'entend !!
Ce sera notre immense chance...car les chinois n'ont aucune culture client...et cela se voit déjà dans la pratique...ce qui veut dire que c'est une somme d'investissements obligatoires, en argent en hommes et assimilation de la sophistication de la culture européenne, mais cela ne signifie pas qu'ils ne vont jamais y arriver !
Les coréens l'on déjà fait...et il ne leurs revient pas maintenant de négliger leur clientèle, en sav, stocks et et gestion de commandes et livraisons, même si les constructeurs occidentaux peuvent (plus ou moins) faire mieux !!
Pour tous ceux qui n'arrêtent pas de nous dire qu'on va être bouffés par les chinois, leur intox est flagrante !!!
Des études économiques récents nous disent que les routes de la soie chinoises sont en train de connaitre des manques très importantes de RENTABILITÉ et interruptions dans leur flux de marchandises...qui sont très dommageables pour l'économie chinoise !!
Sans compter, qui avec une crise mondial et de guerre en Europe...génère une faible demande même et surtout quand leurs produits sont chers et sans innovation ! Ce qui est le cas de leurs VE.
Chez les chinois, seule une politique d'offre d'un équipement maximale dès l' entrée de gamme, peut attirer l'attention...et cela avec une offre de grosse taille de batteries !
Ce qui est à leur porté, mais aux dernières nouvelles un VE chinois avec une batterie de plus de 88 kWh...n'est vendue à moins de 60000 euros !!

MG, "faux nez" pour l'Europe de SAIC premier constructeur chinois et qui est en JV avec VW en Chine depuis des lustres a vendu presque autant (ou plus ? ) de voitures électriques que Tesla l'année dernière.
Le SUV MG ZS (2022) se retrouve en Europe comme un succédané de VW ID 4 même moteur, une bouille plutôt sympathique, un intérieur très correct en qualité, 7 ans de garantie, batterie 70 KWh (Long Range), toutes aides à la conduite, large TO transparent, carte SIM intégrée, Android auto et apple car play etc et.... une ouverture de hayon arrière identique à celles des VW :-))

Oui mais pour 30-31000 € aide déduite. Soit 30 à 40% moins cher à finition équivalente qu'ID4. Qui peut s'aligner quand on sait la proportion du prix de la batterie qui en plus est montée sur place - gage de fiabilité. Alors on évoquera le manque de réseau. D'accord. Est ce que ça vaut la différence ?

Donc...
1 ) Geely n'est pas seul.

2 ) Il existe des produits tout à fait compétitifs pour moins de 60.000 € et même moins de 40.000 !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Constructeurs

Honda revoit ses prévisions à la hausse

(AFP) - Le deuxième constructeur automobile japonais, Honda, a révisé en hausse mercredi ses prévisions annuelles malgré les perturbations dans sa production de voitures, tablant sur la chute persistante du yen et une hausse de ses ventes de deux-roues en Asie.

Services

Bornes en copropriété : le point sur les aides en cours et à venir

Le déploiement des bornes en copropriété est assuré actuellement presque exclusivement par des opérateurs comme Zeplug qui fournissent des solutions clés en main payées par abonnement. La prise en charge par Enedis de l’installation d'une colonne horizontale, sans frais pour la copropriété, pourrait changer la donne.

Constructeurs

Capital Market Day de Renault : pourquoi la Bourse n’a pas apprécié

L’annonce de la nouvelle organisation de Renault s’est accompagnée de la promesse d’atteindre des niveaux de rentabilité inédits avec une marge opérationnelle à plus de 10% en 2030. La promesse également de niveaux de free cash-flow jamais atteints et aussi le versement d’un dividende dès 2023. Pourtant, l’action a perdu 7% en deux jours.

Analyse

Gueule de bois

Aujourd’hui, je vous parle d’automobile populaire européenne et de lendemains qui déchantent…

Constructeurs - 24/11/2022

Pièces de rechange Renault et PSA : quand Mediapart dénonçait une fraude qui n’existait pas…

Dans un article publié en mai 2018 et largement relayé par de "grands médias", Mediapart dénonçait des hausses de tarifs "en violation des règles de la concurrence" des pièces de carrosserie de Renault et PSA. Le quotidien relayait en réalité une action en justice dans laquelle la cour d’appel de Paris vient de conclure qu’aucune violation des règles n’avait été démontrée…

Constructeurs - 23/11/2022

Pierre-Paul Mattei, responsable design Peugeot 408 : "Pousser le curseur loin sans oublier qu’une Peugeot doit avoir de l’allure et rester élégante"

Peugeot organisait hier en avant-première pour les journalistes du jury Car of the Year, les essais de la nouvelle 408 dont les premières livraisons sont prévues en mars 2023. Nous y avons rencontré le responsable design de la voiture, Pierre-Paul Mattei, qui nous explique les spécificités et les défis de cette nouvelle silhouette positionnée entre une berline et un SUV. Cette Peugeot 408 s’inscrit dans le même programme que les 308 et 308 SW avec qui elle partage de nombreux composants.

Constructeurs - 22/11/2022

Horse, Ampere et autres entités : quelles conséquences pour les salariés français du groupe Renault

Les conséquences sociales de la stratégie annoncée par Luca de Meo lors du Capital Market Day du 8 novembre dernier seront détaillées aux organisations syndicales lors d’un comité central social et économique (CCSE) le 2 décembre prochain. La répartition des salariés dans plusieurs entités dont deux nouvelles, Horse et Ampere, intervient au moment où se négocie avec les syndicats l'application de la nouvelle convention collective de la métallurgie ainsi que l’ensemble des droits "maison". Cela fait beaucoup de changements…