Publicité
Constructeurs - 29/07/2022

Etats-Unis : Ford porté par la forte demande et des prix en hausse

(AFP) - Ford a dégagé au deuxième trimestre des résultats dépassant largement les attentes, le constructeur automobile profitant de la forte demande pour ses véhicules pour en augmenter le prix.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le chiffre d'affaires de Ford a bondi de 50% au second trimestre, pour atteindre 40,2 milliards de dollars.

Son bénéfice net a dans la foulée progressé de 19% à 667 millions de dollars. Hors éléments exceptionnels, il s'est affiché à 68 cents par action, soit bien au-dessus des 45 cents attendus.

Ford s'envolait de plus de 5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse à New York.

Le groupe avait déjà indiqué début juillet que ses ventes avaient augmenté aux Etats-Unis au deuxième trimestre, là où ses principaux concurrents - General Motors, Toyota et Stellantis - avaient vu leurs ventes reculer.

L'ensemble du secteur automobile fait face depuis début 2021 à un manque persistant de semi-conducteurs qui freine la production.

Au total, Ford a livré 35% de véhicules en plus aux concessionnaires et à ses clients gouvernementaux. Et il les a vendus plus cher, à des automobilistes prêts à débourser plus au vu du peu de voitures disponibles.

Malgré les inquiétudes grandissantes sur l'économie, Ford a maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

General Motors avait fait de même mardi, soulignant que les véhicules étaient souvent vendus dès qu'ils arrivaient sur le parking des concessionnaires. Mais le groupe prend aussi des mesures pour gérer ses coûts et flux de liquidités, y compris en limitant les embauches, au cas où la situation économique se détériorait, ont indiqué ses dirigeants.

Ford mise toujours pour 2022 sur une hausse de 10% à 15% du nombre de ses livraisons ainsi que sur des profits particulièrement plus importants en Amérique du Nord, malgré une forte hausse des prix des matières premières et des dépenses en général.

La demande pour les véhicules du groupe, à moteur thermique ou électrique, "est solide, et devrait continuer à le rester", a affirmé le directeur financier John Lawler dans le communiqué.

Ford s'est fixé des objectifs ambitieux pour sa transition vers les véhicules électriques, prévoyant de pouvoir en produire à un rythme de 600.000 par an d'ici fin 2023, et de 2 millions par an d'ici fin 2026.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ce que beaucoup n'ont pas compris c'est que le business (BtoC) dans le continent américain n'est pas de même nature ni les consommateurs ont les mêmes comportements que dans le reste du monde !
Un constructeur comme Ford ne perd pas du temps avec un continent qui n'a pas les moyens de payer.
C'est comme chez Tesla, seuls les clients qui ont les moyens de payer sont servis !! Les autres attendent, et au moment de la livraison il faut très rapidement déclarer qu'on accepte ou non la marchandise !
Mercedes déjà il y a plus de quinze ans avait glissé une clause dans le contrat de vente, que j’acceptait le cas échéant une modification de prix à la livraison du véhicule...tout en sachant que la loi en France ne le permet pas.
Le concessionnaire Toyota exigeait un acompte de plus de 10% pour commander mon véhicule au Japon...et finalement il s'est contenté de 1000 euros !

Durand Pierre, Le 29/07/2022 à 09:24

Sans blague ! Seuls les clients qui on assez d'argent peuvent s'acheter une voiture !
Faites gaffe, le feu ça brûle et l'eau ça mouille..
;0)

Lucos , Le 29/07/2022 à 11:54

En quelque sorte … Ford qui rit .... GM qui pleure (ou presque)
L'un demeure en Europe avec une certaine réussite, l'autre a plié les gaules, depuis un certain temps, non sans fracas !
L'attention aux produits chez l'un … le "tout électrique" comme seul mantra (ou presque) chez l'autre …
Du pragmatisme chez l'un … Du dogmatisme chez l'autre ...
On pourrait encore allonger la liste des dissemblances …
Les résultats sont chez l'un … et pas l'autre … peut être pas l'effet du hasard (?) mais plutôt du management ?
;0)
PS : des "p'tits gars" chez Ford qui savent encore faire des thermiques "jouissifs" ne peuvent être complétement "mauvais" ...
Si ils avaient pu éviter d'appeler "Mustang' leur SUV électrique, c'eût été encore mieux … "Je" trouve ...
.0))

Ade Airix, Le 29/07/2022 à 13:08

C'est toujours le même "spécialiste de la spécialité" qui fait le malin en faisant une pirouette !! Chez lui tout ce passe au comptant...jamais de crédit...! Donc le monde fait pareil que lui !
Par contre aux US des "subprimes" dans les achats de voitures il y a des centaines de milliers de dossiers de ceux qui ne payent pas leurs mensualités...
Des pratiques douteuses de commerce cela n’existe pas...et les indiens par exemple sont ses copains...et toujours réglos !
Ce qu'il écrit c'est toujours à chaud...et ses idées sont toujours cuites !!

Durand Pierre, Le 29/07/2022 à 14:21

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 29/07/2022

Rivian supprime 6% de ses effectifs

(AFP) - Rivian, qui peine à accélérer la cadence depuis la livraison de ses premiers véhicules électriques l'an dernier, va réduire ses effectifs de 6%, ce qui correspond à environ 840 postes, a annoncé mercredi son patron dans un message interne consulté par l'AFP.

Constructeurs

Changements à la direction de BMW Italie

A compter du 1er septembre 2022, BMW Italie annonce des changements au sein de sa direction : Gianluca Durante prend la direction des ventes, Salvatore Nicola Nanni devient directeur général de BMW Rome, Alessandro Salimbeni est nommé directeur de BMW Motorrad et Dario Mennella est promu directeur de la division support client.

Nominations

Annonces de hausses de livraisons de semi-conducteurs, la production automobile reste encore loin d’un retour à la normale

A en croire les annonces récentes de fournisseurs de semi-conducteurs, l’horizon semble enfin s’éclaircir en matière de livraisons. Si tant est que cela puisse être vrai, l’industrie automobile n’est pas pour autant sortie de l’auberge. Il faudra encore de longs mois avant que la production soit à hauteur de la demande et plus encore pour compenser une partie des pertes de volumes d’autant que la pénurie de semi-conducteurs n’est pas la seule à heurter la production automobile.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022