Publicité
Constructeurs - 28/01/2021

Etats-Unis : Navistar collabore avec General Motors et OneH2 sur des poids lourds à l'hydrogène

(AFP) - Le constructeur américain de poids lourds Navistar a annoncé mercredi vouloir développer l'utilisation des véhicules à hydrogène aux Etats-Unis, grâce à un partenariat avec General Motors et le constructeur d'infrastructures pour les recharges OneH2.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le transporteur JBHunt sera le premier à tester les nouveaux camions, à partir de fin 2022, sur des trajets déterminés à l'avance.

Ils pourront normalement rouler plus de 800 kilomètres avec une seule charge et se recharger en moins de 15 minutes.

Les moteurs seront propulsés par des piles à combustibles alimentées à l'hydrogène conçues par General Motors. Le coût au kilomètre devrait être comparable à celui de moteurs diesel sur certains segments de marché, affirme Navistar.

Interrogé lors d'une conférence téléphonique, le patron de Navistar, Persio Lisboa, n'a pas souhaité donner de détails sur l'accord noué avec General Motors.

Le constructeur automobile avait annoncé en grande pompe en septembre un partenariat avec Nikola, qui conçoit des camions électriques et à hydrogène, mais avait dû faire marche arrière quelques semaines plus tard suite aux doutes émis sur la viabilité de la start-up.

Les deux sociétés ont finalement annoncé fin novembre un accord de bien moindre ampleur, prévoyant entre autres que General Motors.fournisse son système de piles à combustible Hydrotec pour les semi-remorques destinées aux moyennes et longues distances développés par Nikola.

OneH2 de son côté fournira à Navistar les solutions de recharge, qui inclut la production d'hydrogène, son stockage ainsi que son acheminement.

Navistar, qui doit être racheté par la branche camions de Volkswagen, Traton, vers le milieu de l'année, prévoit aussi de prendre une part minoritaire du capital de OneH2.

Ce partenariat permet de mettre en place "l'infrastructure initiale de distribution d'hydrogène nécessaire pour accélérer l'adoption de la technologie des piles à combustibles dans les véhicules commerciaux", a estimé P. Lisboa.

Pour son groupe, le développement de camions à hydrogène n'entrave en rien celui de camions électriques, mais permet d'offrir à ses clients plus d'options sur le créneau des véhicules propres.

Alors que le marché des voitures particulières à hydrogène reste balbutiant, faute d'infrastructures de production et de distribution du gaz, nombre de constructeurs font le pari des camions.

Les chauffeurs de poids lourds ont en effet généralement des trajets prévus à l'avance, facilitant l'installation de stations devant leur entrepôt ou sur leur parcours.

La marque coréenne Hyundai a ainsi livré en octobre ses premiers poids lourds à l'hydrogène à des transporteurs suisses tandis que Toyota développe un camion à l'hydrogène pour le marché japonais et un autre pour le marché nord-américain, dont le premier prototype est prévu dès le premier semestre 2021.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Tout est dit:
"Alors que le marché des voitures particulières à hydrogène reste balbutiant, faute d'infrastructures de production et de distribution du gaz...."
Jouez aux petits camions...alors que cela fait vingt ans qu'on aurai dû commencer par là... (avec des flottes captives) et transports urbains compris ....et combien de bus diesel ont été achetés depuis par les grandes villes européennes !
Bande de guignols en nombre qui s'agitent aujourd'hui chacun dans son coin à la recherche d'un fromage !! Ceux qui attrapent les premiers les subventions gagnent !!
Nous allons tous les croire aujourd'hui !! Réjouissez-vous les écolos !!

Durand Pierre, Le 28/01/2021 à 11:05

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 28/01/2021

Kermit et les Cargailles

C’est d’une bestiole verte et d’une voiture de la même couleur dont je vous entretiens aujourd’hui. Et de drôles de gens qui aiment l’automobile.

Analyse

Nissan vise une neutralité carbone à horizon 2050

(AFP) - Le japonais Nissan, allié du français Renault, s'est fixé mercredi un objectif de neutralité de son empreinte carbone d'ici 2050 au niveau mondial, embrayant ainsi sur des engagements similaires du Japon et d'autres grands constructeurs automobiles.

Marchés

E85 : Bilan 2020 et perspectives 2021

La conférence de presse annuelle de la Collective du bioéthanol a annoncé hier un bilan 2020 plus que positif malgré la crise sanitaire, laissant supposer des perspectives 2021 toutes aussi prometteuses, notamment avec la sortie de six nouveaux modèles Flexifuel Ford.

Marchés

Catégorie Constructeurs

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021