Publicité
Publicité
Marchés - 17/09/2021

Eté morose pour le marché automobile européen

(AFP) - Le marché automobile européen, qui avait repris du poil de la bête au printemps après une année 2020 minée par la crise sanitaire, a rechuté en juillet et en août, selon des chiffres publiés jeudi.

Auteur : AFP

Partager cet article

Les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne en juillet ont chuté de 23,2% par rapport à 2020, à 823.949, et de 19,1% en août, à 622.993, indique l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.

La reprise se fait attendre avec, en cause, les effets de la crise sanitaire et ceux de la pénurie mondiale de semi-conducteurs.

Le secteur garde toutefois la tête hors de l'eau sur les huit premiers mois de 2021 grâce aux belles performances du printemps, avec une hausse de 11,2%, soit 6,8 millions de voitures particulières neuves mises sur les routes.

Ce résultat reste bien loin des plus de 9 millions de 2019, avant la pandémie de Covid-19, mais légèrement mieux qu'en 2020, qui a vu le nombre des immatriculations de voitures neuves plonger en raison des confinements et des fermetures de commerces automobiles, avec 6,1 millions de véhicules neufs immatriculés sur les huit premiers mois.

En juillet, c'est la France qui a enregistré la baisse la plus forte (-35,3%) tandis que, parmi les principaux constructeurs, c'est le groupe Renault qui a particulièrement souffert (-39,5% de véhicules et 2,5 points de part de marché en moins par rapport à 2020), devant Stellantis (-24,3%) et le leader européen Volkswagen (-20,9%).

En août, les quatre principaux marchés (Allemagne, France, Italie et Espagne) ont observé pour le deuxième mois d'affilée une baisse supérieure à 10% du nombre de véhicules neufs immatriculés, comme les principaux constructeurs.

Stellantis (Peugeot, Fiat, Citroen, Opel/Vauxhall) enregistre ce mois-là une baisse de 29,7%, avec 2,7 points de part de marché en moins par rapport à août 2020. Le groupe Renault a lui observé une chute de 20,6% sans trop perdre de parts de marché. Volkswagen reste largement numéro un, avec 163.995 véhicules immatriculés (-15,9%).

En 2020, le marché européen s'était effondré de mars à juin mais avait limité la casse en juillet à la faveur de mesures de relance gouvernementales adoptées dans plusieurs grands pays européens.

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10

Le détail des immatriculations VP neufs par marque en Europe août et au cumul 8 mois 2021

Le détail des immatriculations VP neufs par pays en Europe août et au cumul 8 mois 2021

Le détail des immatriculations VP neufs par marque en Europe juillet et au cumul 7 mois 2021

Le détail des immatriculations VP neufs par pays en Europe juillet et au cumul 7 mois 2021

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Pour info

Philippe Nagy, Le 17/09/2021 à 06:55

Comme déjà dit,
les effets de la crise = oui !
la pénurie de semi conducteurs = oui !
Mais le mal est plus profond et l'avenir est bien sombre pour l'année qui vient au minimum avec la moitié des acheteurs potentiels de VN qui sont attentistes et laissent venir en attendant d'avoir vraiment confiance dans les VE et leur avenir et surtout de pouvoir les acheter.
Donc tout ceux-ci font durer leur thermique pendant ce temps aujourd'hui indéterminé et indeterminable.
Allez en concessions, il y a toujours du stock et de la voiture à vendre, mais trop souvent celles que ces attentistes achetaient et n'achètent plus.
De plus le km moyen a forcément chuté de façon importante avec les périodes de confinement successives et surtout à cause du télétravail qui va être partiellement pérennisé. Donc les entretiens sont repoussés à plus tard et il y en aura aussi forcément bien moins dans le futur. Donc pas de possibilité à venir d'assurer vraiment la rentabilité avec le SAV pour compenser la baisse des ventes actuelle et prévue.
Les constructeurs et les concessionnaires doivent se préparer à entrer dans le dur en 2022+ et se préparer à réduire la toile et se mettre en mode ECO pour passer le fossé du passage massif forcé au VE.
Et c'est un optimiste de nature qui vous l'écrit !
;0)

Lucos , Le 17/09/2021 à 09:38

Rien a dire de plus...et en plus les "petits malins attentistes" qui achètent des PHEV à tours de bras ...font marcher leurs moteurs essence à moitié....et ceux-ci s'usent beaucoup moins...et j'en connais un qui à déjà fait 13000 km en cinq mois...mais le moteur à essence n'a marché que 5000 km en gros !!
"Porca miseria" notre métier dira Luca ! Achetez des costards avec l'indispensable "Eleganza Italiana" !!
Les italiens d'FCA aux US ne vont pas chez Wallmart !!
Stellantis ne va pas pouvoir y échapper !!

Durand Pierre, Le 18/09/2021 à 23:04

Combien de temps va tenir LdM avant de se rapprocher de Carlos?
Même Lucos baisse les bras…….
Toyota quelle arrogance et Made in France en plus!!

Alain Boise, Le 20/09/2021 à 07:59

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/09/2021

Citroën dévoile une C3 spécialement conçue pour le marché indien

Dans la quête d’un développement international, Citroën mise sur le marché indien. Pour conquérir les clients sur ce marché réputé être l’un des plus exigeants en contenu produit et en prix, Citroën a développé un véhicule spécifique avec une C3 très différente de la version européenne dont la révélation avait lieu hier.

Constructeurs

Catégorie Marchés

Les ventes de véhicules électriques progressent partout en Europe

Sur le troisième trimestre, 11,5% des immatriculations de véhicules neufs en Europe (avec Efta et UK) étaient des véhicules électriques à batterie (BEV). Malgré la baisse du marché et les pénuries de semi-conducteurs, les ventes de véhicules électriques sont en hausse dans presque tous les pays.

26/10/2021

Nouveau coup de frein des exportations japonaises en septembre

(AFP) - La croissance des exportations du Japon, l'un des fers de lance de son économie, a ralenti pour le quatrième mois d'affilée en septembre, sur fond de pénuries mondiales d'approvisionnement pesant notamment sur l'industrie automobile, selon des chiffres officiels publiés mercredi.

21/10/2021

Les loueurs demandent des aides pour électrifier leurs flottes

Les loueurs de voitures ont proposé mardi à l'État de mettre en place un "chèque location électrique" pour les aider à électrifier leurs flottes.    Ce chèque de location d'un véhicule électrique ou hybride, exonéré de charges sociales, "permettrait à de nombreux Français d'essayer le véhicule électrique et de l'adopter", ont indiqué les loueurs lors d'une conférence du CNPA.

13/10/2021