Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/07/2021

Ford, moins affecté que prévu par la pénurie de semi-conducteurs, relève ses prévisions

(AFP) - Le constructeur automobile américain Ford a relevé mercredi certaines de ses prévisions pour l'ensemble de l'année, après avoir compensé au deuxième trimestre les problèmes de semi-conducteurs par des hausses de prix grâce à la solide demande pour ses véhicules.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le groupe avait prévenu qu'il s'attendait à voir sa production diminuer d'environ 50% sur la période à cause du manque de puces électroniques qui frappe l'ensemble du secteur, ce qui aurait conduit à une perte.

Ford a bien dû fermer temporairement certaines usines faute de ces petits composants devenus indispensables dans la production des automobiles.

Mais l'entreprise a parallèlement profité de la forte demande pour ses voitures, pick-up et camions pour "optimiser les revenus et les profits" en offrant moins de promotions et en se concentrant sur les véhicules les plus rentables. Leur prix moyen en Amérique du Nord a augmenté de 14% sur un an.

Ces mesures lui ont permis de dégager un bénéfice net de 561 millions de dollars.

Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la mesure préférée des investisseurs de Wall Street, le bénéfice s'est élevé à 13 cents alors que les analystes s'attendaient à une petite perte.

Le patron du groupe Ford, Jim Farley, a souligné lors d'une conférence téléphonique qu'il constatait actuellement "des signes d'amélioration dans le flux des semi-conducteurs".

"La situation reste fluide, notamment en raison de la difficile reprise" de l'un ds principaux fournisseurs de Ford, le groupe japonais Renesas touché par un incendie en mars, a-t-il ajouté.

Le problème pourrait persister "jusqu'au premier semestre 2022", a estimé la direction.

Modèles électriques plébiscités
De nombreux Américains, aux portefeuilles gonflés par les aides du gouvernement et les économies réalisées pendant la pandémie, cherchent actuellement à profiter des faibles taux d'intérêt pour s'offrir une nouvelle voiture. Ceux possédant déjà un véhicule sont d'autant plus incités à le faire que les prix de revente sont actuellement à des niveaux très élevés.

Le chiffre d'affaires de Ford a progressé de 38% d'avril à juin par rapport à la même période en 2020, quand la propagation du Covid-19 avait conduit à la fermeture temporaire de nombreuses usines, pour atteindre 26,75 milliards de dollars.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe a relevé sa prévision de bénéfice ajusté avant intérêts et impôts d'environ 3,5 milliards de dollars : il est désormais attendu entre 9 et 10 milliards.

La progression des volumes de ventes devrait plus que compenser les coûts plus élevés en matières premières ou la baisse des profits de la branche financière de Ford, affirme le constructeur.

Les réservations pour des véhicules étaient sept fois plus élevées fin juin qu'à la même date l'an dernier.

"Avec la demande supplémentaire actuelle et prévue pour certains modèles dont le SUV Bronco et, plus tard, les pick-up Maverick et F-150 Lightning", l'entreprise "est prête à rebondir lorsque les approvisionnements en semi-conducteurs se stabiliseront", a assuré M. Farley.

Les nouveaux modèles électriques du groupe sont particulièrement plébiscités, qu'il s'agisse de la Mustang Mach-E déjà sur le marché, ou du F150 Lightning, qui a déjà reçu 120.000 pré-commandes depuis sa présentation en mai, a précisé le dirigeant.

L'action du groupe prenait 3,5% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

On constate une fois de plus que la pénurie a pour avantage de réduire le montant des remises.
Moins de stock, moins de promo, plus de marge, ventes beaucoup plus saines.

Bruno Haas, Le 30/07/2021 à 09:42

C'est vrai et faux au même temps...et en plus chez nous les pick-up ne sont pas la tasse de thé des européens !!
"réduire le montant des remises" c'est bien si il y a de la demande pour le vieux stock démodé !!
Par contre si le produit qui est demandé en ce moment n'est pas dispo...le client va voir ailleurs...chez la marque qui a le produit...disponible sur des délais raisonnables...j'ai constaté récemment cela chez Land Rover !!
Un an pour avoir une hybride ou un PHEV moyen chez eux...et en plus au prix largement surfait...bonjour le bon business et la chance d'avoir à la pelle des clients qui lâchent leur monnaie !!
Si on nous dit qu'importe ce qui a sous le capot...ce qui compte c'est l'écusson collé sur le capot...bravo !! Ils ont raison d'imiter Merco et Volvo sans avoir les produits.
Les casquettes de chez Land Rover...la classe les gars !

Durand Pierre, Le 30/07/2021 à 10:39

Ce qui suit, et pour ceux qui cela n'intéresse pas... zappez !!
Un rédac en chef d'un site dans la nature fait une réflexion sur l'influence de la taxation sur les ventes des nouveaux type de voitures comme les PHEV...et je lui pique une partie de son post:
"En Allemagne, où le niveau de vie est élevé et la fiscalité pas trop punitive, la Panamera hybride rechargeable ...(par exemple)... ne remporte que 25 % des suffrages. Mais en France, avec le super malus de 10 000 € et la vignette annuelle, la version hybride qui permet d'y échapper convainc 70 % des clients, et en Belgique, où la fiscalité est encore plus punitive, ce sont plus de 90 % des clients qui choisissent la Panamera dans sa motorisation hybride rechargeable."
"...De juin à octobre en Europe, quelques 60 % des commandes Panamera ont été pour la version hybride rechargeable...".
Ce qui est curieux c'est que dans cette catégorie on est dans un monde de riches qui ont du cacao et n'ont pas des problèmes de fin de mois...mais sont près de leurs sous !! Il y a des radins partout !! Parlons pas de pognon ici c'est tabou !
Bon WE !

Durand Pierre, Le 31/07/2021 à 10:53

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/07/2021

Europcar va se remarier à Volkswagen

(AFP) - Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

Constructeurs

Tesla deviendrait-il un constructeur normal ?

Pour la première fois de son histoire, Tesla semble avoir dégagé des profits de son activité automobile. C’est une victoire pour ce constructeur qui accumule les pertes depuis 18 ans et qui a levé des fonds à trois reprises l’an dernier. L’horizon se dégage mais la route est encore longue et Tesla a du chemin à accomplir pour justifier sa valorisation auprès des investisseurs.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Encore 100.000 Tesla rappelées en Chine

(AFP) - Le géant américain de la voiture électrique Tesla doit procéder, pour la troisième fois depuis avril, à un rappel de plus de 100.000 véhicules en raison cette fois d'un problème de rechargement, a annoncé lundi le régulateur chinois.

17/05/2022

Les usines russes de Renault passent aux mains de Moscou

(AFP) - Acculé par les sanctions frappant la Russie, le constructeur français Renault, leader dans le pays avec la marque Lada qu'il avait redressé, a cédé ses actifs à l'État russe, première nationalisation d'ampleur depuis l'offensive contre l'Ukraine.

17/05/2022

Les parlementaires européens sourds aux incohérences de la réglementation CO2

Le bannissement des véhicules thermiques en 2035 a toutes les chances (ou les risques) d’être adopté prochainement. Cette décision radicale pourrait paradoxalement augmenter les émissions globales de CO2, estime la PFA. Les dirigeants de l'Europe par volonté d’être "les mieux disant" pourraient mettre à mal leur industrie automobile et ne pas gagner la bataille du CO2.

17/05/2022