Publicité
Publicité
Marchés - 30/07/2021

Les pénuries plombent la production automobile britannique, selon le secteur

(AFP) - La production de voitures au Royaume-Uni a subi un gros coup de frein en juin en raison des pénuries de puces électroniques et de main d'oeuvre du fait de la pandémie, ont annoncé jeudi les professionnels du secteur.

Auteur : AFP

Partager cet article

Au total le mois dernier, 69.097 véhicules sont sortis des chaînes de production, selon un communiqué de l'association SMMT.

Il s'agit certes d'un mieux par rapport à juin 2020 (+22,1%), où le marché était au ralenti en pleine crise sanitaire. Mais hors pandémie il s'agit du chiffre le plus faible pour un mois de juin depuis 1953.

La SMMT évoque la pénurie de semi-conducteurs qui affecte l'ensemble de l'industrie automobile mondiale.

Les confinements puis la réouverture des économies ont entraîné une très forte demande en puces électroniques, notamment dans les produits audiovisuels, ce qui a créé des goulots d'étranglement et des problèmes d'approvisionnement pour d'autres secteurs.

En tout, ce problème pourrait amputer la production automobile britannique de 100.000 véhicules cette année, selon la SMMT.

Au Royaume-Uni, l'industrie automobile a en outre été affectée par l'indisponibilité de nombreux travailleurs contraints de s'isoler car identifiés comme cas contact par l'application du système de santé public.

Le constructeur automobile japonais Nissan avait dû ajuster sa production dans son usine géante de Sunderland (nord) à cause de très nombreux employés en quarantaine.

Cette "pingdemic" (jeu de mot entre "ping", notification, et "pandemic", pandémie) a causé beaucoup de perturbations notamment dans l'hôtellerie-restauration et la production alimentaire, ce qui a poussé le gouvernement à autoriser quelques assouplissements.

Malgré la reprise de la demande automobile, "le secteur fait encore face à des vents contraires, surtout avec les pénuries mondiales de semi-conducteurs et l'absentéisme", prévient Mike Hawes, directeur général de la SMMT.

Sur les six premiers mois de l'année, la production grimpe de 30,8% à 498.923 véhicules, grâce à un effet mécanique de reprise après la pandémie.

Mais la SMMT avertit qu'elle est en baisse de 38,4% par rapport à la moyenne des cinq dernières années, évoquant non seulement les problèmes de pénuries, mais également l'adaptation aux nouvelles règles commerciales post-Brexit. Plus de 50% de la production est exportée vers l'UE.

L'association estime que ces difficultés vont persister jusqu'à 2022.

Le secteur se félicite toutefois des bonnes nouvelles récentes comme l'annonce par Nissan d'investissements conséquents à Sunderland avec une usine géante de batteries électriques, ou encore la décision de Stellantis de pérenniser l'usine Vauxhall avec un virage vers les véhicules propres.

Ces investissements étaient "vraiment nécessaires après quatre ans d'incertitudes du Brexit et des fermetures d'usines", selon la SMMT, qui prévient qu'il en faudra encore plus si le secteur britannique veut rester compétitif dans la course à l'électrique.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

On ne parle plus du Brexit anciennement source de tous les maux de la Grande Bretagne.

Bruno Haas, Le 30/07/2021 à 09:55

Fini le Brexit...c'est beaucoup plus croustillant le spectacle de clown du numéro deux de BoJo et qu'il a viré comme un chaussette sale qu'il était, car son "stand up" ne faisait plus rire ...et qui le remercie en lui chiant maintenant en direct dans les bottes à la télé et dans les tabloïds !!
Je suis optimiste...les anglais vont acheter la came anglaise fabriqué en Angleterre par les anciens colonisés (les indiens de Tata et sans compter les descendants chinois des massacres de Nankin qui n'ont pas la mémoire courte) ...et c'est une belle "reconquista" !
La reine Victoria dans son cercueil est déguisée maintenant en boniche de ses anciens esclaves, voilà que cela devient savoureux !
Have a nice cup of tee Darling !!

Durand Pierre, Le 30/07/2021 à 11:34

...ils sont tous titi (ou en teeshirt) en ce moment de vacances de juillet...
c'est "cup of tea" obviously !

Durand Pierre, Le 31/07/2021 à 10:57

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/07/2021

Europcar va se remarier à Volkswagen

(AFP) - Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

Constructeurs

Tesla deviendrait-il un constructeur normal ?

Pour la première fois de son histoire, Tesla semble avoir dégagé des profits de son activité automobile. C’est une victoire pour ce constructeur qui accumule les pertes depuis 18 ans et qui a levé des fonds à trois reprises l’an dernier. L’horizon se dégage mais la route est encore longue et Tesla a du chemin à accomplir pour justifier sa valorisation auprès des investisseurs.

Analyse

Catégorie Marchés

Coronavirus : Shanghaï espère entamer bientôt la levée des restrictions

(Reuters) - Les autorités municipales de la mégalopole chinoise de Shanghaï visent une situation "zéro Covid" à l'échelle communautaire dans les prochains jours et commenceront ensuite à progressivement lever les restrictions de déplacement et à rouvrir les magasins, a déclaré vendredi Wu Qing, maire-adjoint de la ville.

16/05/2022

Marc Bruschet (Mobilians) : "Nous devons nous préparer à un marché VP à 1,4 million d’unités"

Fin connaisseur du marché automobile français, Marc Bruschet patron d’un groupe de distribution installé dans le sud-est de la France et président de la branche concessionnaire de Mobilians (ex-CNPA) estime que les chiffres du premier quadrimestre mettent les immatriculations sur une tendance à 1,4 million de VP pour l’année 2022. Sans mesures de soutien, cette situation risque de conduire à "des ajustements d’effectifs" conséquents dans la filière aval.

13/05/2022

Pénalisé par la pénurie de produits, le marché moto résiste bien

Certes, les immatriculations sont en baisse de 3% à la fin du mois d’avril. Mais le volume reste fort (64 000 unités sur 4 mois) et toutes les nouveautés n’ont pas encore été commercialisées. Pas mal pour un marché pénalisé par la pénurie et des prix en hausse.

13/05/2022

L'Opep abaisse de nouveau ses prévisions pour le marché pétrolier

(Reuters) - L'Opep a revu à la baisse jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour cette année, comme elle l'avait déjà fait le mois dernier, pour intégrer l'impact de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de l'inflation et de la résurgence de l'épidémie de COVID-19 en Chine.

13/05/2022