Publicité
Publicité
Constructeurs - 30/07/2021

Europcar va se remarier à Volkswagen

(AFP) - Un an après avoir frôlé la faillite, le loueur de voitures Europcar va être de nouveau racheté par Volkswagen 15 ans après leur séparation en bons termes, alors que le groupe allemand souhaite se renforcer dans les services de mobilité.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le conseil d'administration d'Europcar a approuvé mercredi l'offre de rachat d'un consortium mené par Volkswagen, qui valoriserait le loueur à 2,9 milliards d'euros, dette incluse.

Europcar serait racheté par le N°2 mondial de l'automobile, le fonds britannique Attestor Limited, déjà actionnaire du groupe et propriétaire de la compagnie aérienne allemande Condor, et le groupe Pon, importateur du groupe Volkswagen aux Pays-Bas et aux Etats-Unis, mais aussi fabricant et loueur de vélos.

L'offre publique d'achat, à 0,50 euro par titre, devrait être menée à son terme entre la fin 2021 et début 2022, a précisé Europcar. Les autres principaux actionnaires d'Europcar, représentant environ 68% du capital avec Attestor, ont déjà pris des "engagements fermes" d'apporter leurs actions à l'offre, selon le loueur.

En juin, les propriétaires d'Europcar avaient refusé une première offre de rachat par Volkswagen qui le valorisait à 2,2 milliards d'euros.

Le PDG de Volkswagen Herbert Diess a indiqué mercredi dans un communiqué distinct que "construire une plateforme de mobilité leader" était "un pilier important" de sa stratégie "New Auto". Ce plan, qui prévoit 73 milliards d'euros d'investissement d'ici 2025, doit faire du groupe allemand le N°1 mondial de la voiture électrique.

Activité traditionnelle des loueurs de voiture, les services de mobilité intéressent depuis quelques années les constructeurs comme Volkswagen, BMW ou Renault, avec un modèle économique qui reste à trouver.

Sous l'impulsion de M. Diess, prolongé début juillet à la tête de Volkswagen, le groupe avait pourtant commencé à simplifier ses structures pour se concentrer sur l'automobile. Il s'est désengagé partiellement de sa marque de luxe Bugatti, a introduit en Bourse sa branche camions, Traton, et vendu sa part dans le fabriquant de boîtes de vitesse Renk.

"Europcar contribuera, avec son management de flotte et son vaste réseau de stations dans les villes, gares et aéroports, à ce que Volkswagen atteigne plus rapidement ses objectifs dans le domaine des services de mobilité", a souligné M. Diess.

Europcar appartenait jusqu'en 2006 à Volkswagen, qui l'avait vendu pour 3,32 milliards d'euros à la société française d'investissements Eurazeo. Les conséquences de la crise sanitaire ont conduit Eurazeo à se retirer du capital début 2021 au profit des créanciers du groupe, cinq fonds américains et britanniques, dont les new-yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon.

En termes d'emploi, ce nouveau rachat "ne devrait pas avoir d'impact significatif" sur les 10.000 salariés actuels d'Europcar, selon Europcar.

La location paralysée
Avant que le rachat ne soit annoncé mercredi soir, Europcar avait annoncé une perte nette de 123 millions d'euros au premier semestre, sur un marché de la location qui n'a que faiblement repris en Europe avec la pandémie.

Déjà en difficulté avant la crise, le groupe avait enregistré une lourde perte de 286 millions d'euros au premier semestre 2020.

Le chiffre d'affaires d'Europcar s'est établi à 842 millions d'euros au premier semestre, loin des 1,31 milliard enregistrés début 2019.

En l'absence de voyageurs internationaux, les locations ont augmenté sur les marchés domestiques, aux États-Unis notamment, et grâce à la demande "robuste et continue" de camionnettes pour les livraisons à domicile.

Le groupe n'a toujours pas publié de prévision pour l'année 2021, mais affiche un "optimisme raisonnable" pour le troisième trimestre. "Nous avons su créer un contexte favorable pour un rebond important de nos activités dès que les conditions sanitaires s'amélioreront", a souligné la directrice générale du loueur, Caroline Parot.

Après avoir fortement réduit sa flotte pendant un an, le groupe a réaccéléré ses achats au 2e trimestre pour servir les vacanciers estivaux, atteignant les 251.000 véhicules fin juin. Europcar continue par ailleurs à appliquer son plan "Connect", qui doit permettre d'accéder, sans passer par le guichet, à une flotte de véhicules de plus en plus hybrides et électriques.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

VW avait revendu Europcar pour 3,32 milliards et rachète à nouveau pour 2,9 milliards....c'est curieux !!
L'économie est la science des malins...et il y a même des prix Nobel pour cela !
Un prix Nobel vite à Musk de chez Tesla ....
Gros bidonnage ce matin en lisant un "distingué(e)" analyste nous faire de la science économique avec des "il semble" à propos de Tesla !!!
Cela fait dix ans de "il semble" les concernant, alors qu'il suffit de regarder leurs actifs industriels... même pas besoin de sortir de sa chambre...il y a des dizaines de vidéos sur leurs actifs...pff....
Regardons le numéro 2 mondial et le caca qu'il produit en VE mal fagoté (et mal connecté) et en plastique partout au prix surfait...
"il semble" que les millions de vendus en prévision ne vont pas être là !!!
Le produit, le produit, le produit...à écrire 100 fois !!!

Durand Pierre, Le 30/07/2021 à 10:17

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 30/07/2021

Tesla deviendrait-il un constructeur normal ?

Pour la première fois de son histoire, Tesla semble avoir dégagé des profits de son activité automobile. C’est une victoire pour ce constructeur qui accumule les pertes depuis 18 ans et qui a levé des fonds à trois reprises l’an dernier. L’horizon se dégage mais la route est encore longue et Tesla a du chemin à accomplir pour justifier sa valorisation auprès des investisseurs.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Les Smart de la coentreprise avec Geely seront distribués par un nouveau réseau

Smart France recevait hier matin à Paris les concessionnaires Mercedes pour leur présenter le concept qui préfigure la nouvelle gamme. Les futurs véhicules de la marque seront distribués par un nouveau réseau d’agents "commissionnaires" choisis dans le réseau Mercedes, tandis que les véhicules actuels resteront distribués dans le cadre des contrats actuels. Les explications de Cyril Bravard, président de Smart Automobile France.

24/09/2021

Le vietnamien VinFast part à la conquête du marché européen

(AFP) - Le design est italien, le PDG allemand et le constructeur vietnamien : VinFast, filiale du conglomérat Vingroup, s'apprête à partir à la conquête du marché européen très prometteur, mais disputé, des véhicules électriques.

24/09/2021

La piste légendaire de Fiat transformée en immense jardin suspendu

(AFP) - Le constructeur italien Fiat, qui fait partie du groupe Stellantis, a transformé sa légendaire piste d'essai sur le toit de son ancienne usine du Lingotto à Turin en immense jardin suspendu, tout un symbole pour une marque automobile décidée à prendre le virage électrique.

24/09/2021

Ivan Segal, DCF Renault : "Il faut que nous soyons logiques et que nous aidions notre réseau à baisser les coûts"

Depuis l’arrivée de Luca de Meo, la marque Renault a pris de nouvelles orientations dans plusieurs domaines qui commencent à être perceptibles : nouvelle image de marque, rationalisation de sa gamme, rééquilibrage de ses canaux de ventes. Le groupe gère la relation réseau dans un esprit constructif et le renouvellement des contrats se fait sans heurts avec des objectifs partagés de réduction des coûts, nous explique Ivan Segal, directeur commercial France que nous avons rencontré au salon de Munich, lors de la révélation de la Mégane E-Tech électrique.

23/09/2021

Europcar : Volkswagen et ses associés présentent leur offre d'achat

(AFP) - Volkswagen a présenté lundi son offre d'achat à 2,5 milliards d'euros pour le loueur français Europcar avec le fonds britannique Attestor et la plateforme de mobilité néerlandais Pon, déjà acceptée par son conseil d'administration mais soumise au feu vert de l'Autorité des marchés financiers.

21/09/2021