Publicité
Publicité
Publi-rédactionnel - 19/04/2022 - #Man

Hors des sentiers battus au Kenya : louer une voiture et demander un visa

Par Demande de Visa.fr

Hors des sentiers battus au Kenya : louer une voiture et demander un visa

Avec ta propre voiture, tu peux découvrir tout ce que le Kenya a à offrir. Que tu veuilles observer les big five dans l'un des parcs nationaux ou faire un roadtrip de Nairobi à Mombasa, assure-toi de demander un visa pour le Kenya à temps.

Le Kenya hors des sentiers battus
Le Kenya est la destination idéale pour voyager hors des sentiers battus. Outre les points forts bien connus comme le Masai Mara et le lac Nakuru, il y a de nombreuses régions aux paysages magnifiques et intacts où presque aucun touriste ne vient. Le nord du Kenya possède divers parcs nationaux qui ne sont pas encore visités par le tourisme de masse.

Pense par exemple à la zone désertique de Samburu dans le centre du Kenya. Au lieu des parcs nationaux populaires d'Amboseli et de Tsavo, rends-toi dans les collines voisines de Chyulu. Cette zone volcanique est beaucoup moins connue des touristes, tandis que les collines offrent une vue magnifique sur le Mont Kilimandjaro. Pour les amateurs de plage, il y a aussi beaucoup d'options autres que Mombasa Diani Beach. On trouve aussi de belles plages à Watamu, Kilifi et sur l'île de Lamu.

Demande un visa kényan en ligne
L'une des préparations les plus importantes pour un voyage au Kenya est la demande de visa. Depuis le début de cette année, il n'est plus possible d'embarquer dans un avion sans visa. Alors qu'il était auparavant possible d'obtenir un visa à l'aéroport à l'arrivée au Kenya, il faut aujourd'hui obtenir un visa avant le départ. Il n'est également plus possible d'obtenir un visa à l'ambassade du Kenya ; le visa doit être demandé en ligne à l'aide d'un formulaire de demande numérique.

Le e-visa pour le Kenya est valable pour un séjour de 90 jours maximum. N'oublie pas que tu ne peux arriver au Kenya qu'une seule fois avec ce visa. Si, par exemple, tu voyages en Tanzanie entre-temps et que tu arrives à nouveau au Kenya plus tard, tu auras besoin d'un nouveau visa. Seuls les enfants jusqu'à 15 ans peuvent voyager au Kenya avec leurs parents sans visa.

Heureusement, il est facile de demander un visa en ligne. Après avoir rempli le formulaire et payé les frais, tu fournis certains documents, comme un scan du passeport, une photo d'identité et une confirmation de réservation. Le visa est ensuite envoyé par e-mail quelques jours plus tard (parfois même le jour même). Après avoir imprimé ton visa et vérifié soigneusement les données de ton passeport, rien ne s'opposera à ton aventure au Kenya.

Louer une voiture : permis de conduire international et code de la route
Avec une voiture de location, tu peux voyager de manière indépendante et flexible à travers le Kenya et atteindre les zones les plus reculées. En raison de la mauvaise qualité de nombreuses routes secondaires, il est conseillé d'opter pour un véhicule tout-terrain ou au moins une voiture qui tient bien sur ses roues. Les Code de la Route sont différentes au Kenya et en Europe. Comme le Kenya est une ancienne colonie britannique, ils conduisent à gauche et doublent à droite. En outre, il est toujours recommandé de souscrire une assurance voiture, qui couvre les dommages ou le vol. Le permis de conduire français n'est pas valable au Kenya. Pour louer une voiture, tu as besoin d'un permis de conduire international en plus du permis de conduire français.

Réactions

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Réseaux

Le groupe GCA a signé un mois de mars historique

Avec 3.700 commandes VN enregistrées en mars, le groupe GCA a battu son précédent record mensuel, celui de juin 2020, au sortir du confinement, à 3.400 commandes. La forte hausse du carburant a incité sa clientèle à se ruer vers les motorisations les moins émettrices, dont 20% d’électriques.

Analyse

Les constructeurs peuvent-ils porter le stock ?

Le débat sur les contrats d’agents au sein des professions impliquées dans les business de la distribution automobile progresse. Il mérite encore des clarifications car, en 2022, il est difficile de statuer sur la fiabilité du "nouveau modèle" dès lors que l’on prend pour référence des années très atypiques où, entre Covid et crise des semi-conducteurs, aucune référence usuelle ne vaut plus. Malgré cela, en se focalisant sur la question clé qui est celle des stocks de véhicules et de leur financement, les termes du débat commencent à devenir plus clairs.

Réseaux

Tesla s’installe à Nancy et Caen

Après sept ouvertures de succursales l’année dernière, Tesla France en ouvre deux nouvelles, à Nancy et Caen, et prévoit la création de son plus grand centre dans l’Est parisien d’ici la fin de l’année.

Publi-rédactionnel - 07/12/2022

QUELLE EXPERIENCE CLIENT POUR L’ACHAT D’UN VEHICULE D’OCCASION EN LIGNE ?

Le marché du VO est en pleine transformation. D’un côté la demande explose face aux difficultés d’approvisionnement du VN (semi-conducteurs, transports, etc.) avec près de 3,5 VO vendus pour un VN ; demande qui provient d’une clientèle de plus en plus exigeante (VO récent, baisse d’intérêt pour le diesel, etc.) et qui s’accompagne d’une hausse de prix moyenne de 14% en 2022.

Publi-rédactionnel - 25/01/2023

293 groupes de distribution à la loupe dans l'annuaire 2023

La quatorzième édition de l’Annuaire des groupes, publiée par Autoactu.com, s’est enrichie de 20 nouveaux groupes, compensant ainsi l’absorption de 19 groupes au cours de l’année. Elle présente pour la première fois un classement des groupes en fonction de leur volume de vente VO, en complément des classements par chiffre d’affaires et volume VN.

Publi-rédactionnel - 18/03/2022

Déjeuner Débat Autoactu.com, Mardi 05 avril 2022 de 12h30 à 14h30 sur le thème "Accès aux données des véhicules en après-vente : une problématique réglementaire et économique"

La place prépondérante des logiciels dans les nouveaux véhicules ne fait qu’augmenter depuis plusieurs années. Et cette tendance n’est pas près de diminuer à l’avenir. Ce faisant, les voitures deviennent de véritables "ordinateurs sur roues", au point que les modèles économiques s’en trouvent bouleversés.