Publicité
Publicité
Constructeurs - 28/06/2021

L'usine Renault Sandouville, à nouveau durement affectée par la pénurie de puces

Le succès du Trafic avait conduit Renault à programmer des séances supplémentaires pour monter les volumes. Le constructeur a été contraint d’annuler plusieurs jours de semaines, samedis et une semaine d’août, faute de composants.

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partager cet article

Coup dur pour Renault et les salariés de Sandouville. Alors que la forte demande pour le Trafic avait conduit le constructeur à prévoir des séances de travail supplémentaires, la pénurie de composants a remis en question le plan prévu.
Vendredi dernier lors d’un CSE extraordinaire la direction de l’usine a annoncé aux syndicats l’annulation des séances des 1er et 2 juillet, 12, 13 et 14 juillet et 22 et 23 juillet. Les samedis supplémentaires prévus les 3, 10 et 17 juillet sont annulés. 
La direction a aussi annulé les séances de la semaine d’août (16 au 20 août) qui avait été négociée au volontariat pendant les congés.

"Cette pénurie concerne les fournisseurs de rang 2 et de rang 3", nous a dit Fabien Gloaguen, représentant FO à Sandouville.
L’usine qui fabrique 600 véhicules par jour est un "site protégé" dans l’organisation de Renault compte tenu de la forte demande sur le Trafic. Cette pénurie retarde également la production de la version phase 2 pour laquelle le manque de composants est encore plus important. Avec cette série d’annulation, le manque à gagner représente 7.000 véhicules.

L'usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), qui emploie 1.900 salariés et 700 intérimaires.
"Au moment où on sort du Covid, cela remet en cause des stratégies d'entreprise. C'est inacceptable. Le virus aura montré au moins une chose : qu'on est dépendant de l'Asie", a souligné Fabien Gloaguen.
 

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

27% d'intérimaires à Renault Sandouville, fichtre, diantre, saperlipopette...

Clerion , Le 28/06/2021 à 12:54

Si Renault va "savoir" faire des batteries ils vont "savoir" faire des puces !!
Tous les clowns de La Palisse parlent et pas que chez Renault !!
Certains constructeurs au Japon ont pris des devants...eux ils ne dorment pas !!
Certains clients s'ils n'ont pas de pain...ils vont acheter de la brioche !!

Durand Pierre, Le 28/06/2021 à 13:13

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 28/06/2021

La fin des véhicules thermiques en 2035 : le grand saut dans l’inconnu

C’était en gestation et chaque semaine qui passe le confirme : en s’engageant à la neutralité carbone à l‘horizon 2050, l’UE avait signé l’arrêt de mort du véhicule thermique à une échéance antérieure à 2040 et il était patent que les -37,5% actés en 2018 pour le CAFE 2030 ne suffiraient pas. Avec la nouvelle commission et le green deal, les choses se précipitent et on en aura confirmation le 14 juillet. Des politiques comme Pascal Canfin essaient de nous convaincre que tout va bien se passer et que l’horizon qui se dessine est désirable. Si on peut comprendre leurs arguments, ils négligent tout de même un certain nombre de questions cruciales qui se poseront très vite.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le nouveau HR-V hybride donne à Honda des envies de conquête

Calée entre 0,3% et 0,4% de part de marché, Honda ne court pas après les volumes et maintient en France une présence constante et modeste. Avec le nouveau HR-V hybride (non rechargeable), Honda cible en majorité des clients qui ne sont pas encore dans la marque et en a largement les moyens. Les commandes sont ouvertes pour des livraisons en 2022.

27/10/2021

Volvo Cars réduit la taille de son introduction en Bourse

(AFP) - Le prix de l'action Volvo Cars, qui doit entrer à la Bourse de Stockholm vendredi, a été fixé à 53 couronnes (5,3 euros), a indiqué lundi le groupe suédois, qui annonce par ailleurs réduire la taille de son introduction en Bourse.

26/10/2021

Troisième trimestre difficile pour Renault en volume et en chiffre d’affaires

L’activité de Renault au troisième trimestre a été fortement impactée par la crise des semi-conducteurs. Renault maintient cependant ses objectifs de marge opérationnelle et de free cash-flow grâce au plan de réduction des coûts qui va être renforcé, a précisé Clotilde Delbos, directrice financière du groupe.

25/10/2021