Publicité
Publicité
Constructeurs - 28/06/2021

Usine de batteries Envision dans le Nord : 1.000 emplois à la clé d'ici 2024

(AFP) - Un millier d'emplois d'ici 2024 vont être créés au sein de l'usine de batteries électriques que le groupe sino-japonais Envision va implanter sur le site Renault Douai (Nord), a annoncé vendredi à l'AFP le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand, s'attirant le feu des projecteurs à l'avant-veille des élections régionales.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Nous avons obtenu que l'usine" Envision AESC, filiale japonaise du groupe chinois Envision, "s'implante pour un site de production de 9 gigawatts", a précisé M. Bertrand, volant la vedette à Emmanuel Macron, qui est attendu lundi à Douai pour le dévoilement officiel du projet, accompagné de trois de ses ministres (Agnès Pannier-Runacher, Gérard Darmanin et Franck Riester).   

AESC va fabriquer des batteries (environ 150.000 par an dans un premier temps) pour les gammes compactes du Losange et d'autres marques.
Immédiatement après l'annonce de M. Bertrand, la ministre de l'Industrie Mme Pannier-Runacher a souligné auprès de l'AFP que ce projet était "intégralement porté par l'État".
"C'est un projet qui a été porté depuis trois ans maintenant par le gouvernement, Bruno Le Maire et moi-même, avec une négociation européenne qui a permis d'obtenir de la Commission européenne de faire de ce sujet une priorité industrielle et de nous autoriser à financer les projets", a souligné la ministre.   

L'usine Envision sera la pièce maîtresse du pôle "ElectriCity" que Renault va lancer dans le Nord en 2022. Les batteries, ajoutées à l'assemblage de la Mégane et de la R5 électriques, doivent donner un nouveau souffle aux usines de Douai, Maubeuge et Ruitz, qui tournaient au ralenti. 
L'Etat devrait accompagner le projet à hauteur de 60 millions d'euros tandis que la région va financer l'opération à hauteur de 35 millions d'euros, a précisé M. Bertrand.   

"Il y a comme perspective de passer à 2.500 emplois en 2030 si la capacité de production passe à 24 gigawatts" dans l'usine d'AESC, a ajouté l'élu, ex-LR.
   
"La grenouille et le boeuf"
"Certes, les collectivités locales prennent leur part et on les invite à la prendre", a insisté Mme Pannier-Runacher, "mais la stratégie et le développement de ce projet est évidemment porté par le président de la République, le ministre de l'Économie et la ministre de l'Industrie".
"On est un peu surpris de cette volonté de la grenouille de se faire plus grosse que le boeuf", a-t-elle ajouté.   

Avec sa visite de l'usine Renault prévue lundi, Emmanuel Macron souhaite "illustrer l'attractivité de la France dans le secteur industriel, sur des segments d'avenir, et ses retombées pour les territoires, en particulier en matière d'emplois", a souligné l'Elysée. 
Dans la foulée de sa visite à Douai, le chef de l'Etat doit se rendre lundi au forum "Choose France", sous patronage de l'Elysée et qui va réunir à Versailles plus d'une centaine de dirigeants d'entreprises étrangères et une cinquantaine de dirigeants d'entreprises françaises.   

La future implantation d'AESC s'inscrit dans la "construction d'une vallée européenne de la batterie électrique sur les Hauts-de-France", a rappelé Mme Pannier-Runacher, en référence à la méga-usine de production de batteries de Douvrin (Pas-de-Calais), à 30 km de Douai, commune à Stellantis et TotalEnergies.
La création de cet écosystème est "évidemment financé, et accompagné par des financements très importants de l'État dans lesquels la part des collectivités locales est relativement mineure", a-t-elle affirmé.   

Renault compte fabriquer 500.000 véhicules par an dans son ElectriCity, soit un sixième de sa production de l'année 2020. Le projet a été approuvé début juin par tous les syndicats du constructeur.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Et on fait quoi de la filière fonderie française ?
Ah oui, c'est vrai, pas vendeur pour les prochaines élections en 2022...
Mémoire sélective ?
Quant à cette bataille politico-politicienne de qui de la poule ou de l'oeuf...
Est ce important pour les français ?

Clerion , Le 28/06/2021 à 09:22

… Même si les gens du Douai peuvent y trouver leur compte … Surtout du "story telling" ou presque pour s'approprier la "grande nouvelle" …

A ce propos, en terme de "com" l'idée de réunir des patrons de multinationales à Versailles n'est pas forcément une idée "fantastique", pour d'évidentes raisons … Mais bon …

Ensuite ...

"On" fonce sur le "tout électrique" parce que c'est vendeur et le futur n'en doute pas … Coco !
Dans quelques années, l'on s'apercevra que du point de vue écologique c'est loin d'être la panacée que l"on" veut bien nous vendre … Problème, entre temps l'industrie du thermique aura été liquidée, au mieux … Au pire ce pourrait être la société elle même, l'ordre public étant mis à mal par les "hordes de gueux" mécontents (à raison) qu'on les laisse tomber … A force de les agréger ...

Certes, le pire n'est jamais certain, … La "preuve" ... "Marie Madeleine" Dufay est réélue alors qu'elle a fait le "minimum syndical" pour "sauver Saint Claude" …

Ce qui précède peut être interprété comme une "vision pessimiste" de l'avenir qui se profile …
En fait, de manière plus pragmatique, c'est surtout la probabilité d'un risque non négligeable qui est identifié … A cet instant, le retournement de tendance n'est pas pour demain !
… C'est même le contraire si l'on se fonde sur différents articles d'autoactu, ce matin, qui traite du rite "sacrificiel" du thermique à l'aune de 2035 ... Si l'on échappe à l'ambiance "1984" ce serait déjà pas si mal …

;0)

Ade Airix, Le 28/06/2021 à 10:38

@ Ade Airix :
Oui, j'approuve votre analyse.
J'en parle d'ailleurs dans l'autre article qui concerne VW.
Ce qui m'inquiète, c'est le tout électrique car comment ferons-nous par exemple pour les grandes transhumances de l'été avec des millions de VE qui devront traverser la France ?
Combien de bornes faudra t'il ?
Le réseau électrique suivra t'il ?
Quid de nos centrales à bout de souffle dans 15 ans si on ne fait rien ?
Ces têtes bien pensantes qui fixent les règles environnementales ont-elles pensé à tout cela ?

Clerion , Le 28/06/2021 à 10:57

Euhhh ... Oui, beaucoup d'aspects volumétriques en suspens ... Ne parlons pas de la transversalité des systèmes de paiement et de la facture qui s'en suit ... Quand bien même Lucos rappelle, à raison, l'intérêt du "plein à la maison" sur la wall box ou bien ...

En tous cas, une chose est certaine, pour que le VE soit écologiquement viable, il va falloir compter sur le "nuc" encore un 'p'tit" bout de temps ! ... Aie .... Cà ne va pas plaire à EELV et autres WWF ...

Tendanciellement, "ils" sont TOUS très péremptoires (et leurs groupies avec) et affirment que Oui ... ils ont bien pensé à tout cela, pensez donc ! ...
Dans ces conditions, pourquoi ne le croyez vous donc pas, cher Clerion ?
Paroles, paroles, paroles ... Encore des mots ...
;0))

Ade Airix, Le 28/06/2021 à 11:31

Avant on disait "il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs".
Bientôt, on dira "il ne faut pas mettre la batterie avant d'avoir l'électricité"...
;-)

Clerion , Le 28/06/2021 à 11:54

Mais attendez les gars....mais il y a un super COCU dans cet affaire et c'est Stellantis qui n'a pas un actionnaire étatique dedans et qui doit tout financer lui même....c'est donc une mise à mort (lente) du deuxième constructeur national que s'il se goure dans sa stratégie industrielle et commercial est mort à terme !!
A toutes les questions que M.Clerion se pose...quand il y a aura des restrictions (voire les questions) il y aura comme conséquence et obligatoirement une CONTRACTION de la demande !!
C'est simple les automobilistes vont restreindre leurs DÉPLACEMENTS ...au fait je laisse ma voiture au garage. C'est une image !! Il y aura moins de remplacement des voitures aussi !!
Je change mes hybrides tous les quatre ans...mais je peux les changer tous les huit/dix ans ou plus.
Je suis passé au PHEV...et ce sera encore plus tard !!
Pour les transports en France...la SNCF s’apprête à casser sérieusement les prix...(et même si elles est mensongère la pub) à savoir, un Paris-Cherbourg à 20 euros ...il y a pas a hésiter, ma voiture reste au garage et je loue une caisse là bas !!
Pas de cadeau pour l'industrie auto national ou pas nationale...elle peu crever !!!
Je me suis marré hier dimanche en regardant le test sur M6 Turbo...du nouveau Tiguan PHEV des clowns de chez VW de plus de 400 CV (95000 euros) ...et après 45 km en électrique...bouffe 15 L/100 au bas mot ?? C'est fait exprès pour prouver que le VE c'est mieux ...mais dans un tour en Bretagne et beaucoup de ralentis sur les plages (route et autoroute) ma Prius PHEV à fait 4L/100 km de moyenne A/R !
Regardez le Ford PHEV et autres exemples !! Sans compter les coréennes et même des Renault !!
Les économistes allemands viennent de le dire, le Groupe VW est le groupe le plus endetté de chez eux et d'Europe. Il va falloir qu'ils cassent beaucoup d’œufs pour faire leurs omelettes indigestes !!

Durand Pierre, Le 28/06/2021 à 12:08

"C'est celui qui dit qui y est"
… Faut pas voir des cocus partout et tout le temps comme çà … Vous allez vous faire du mal … (?)
;0))

Ade Airix, Le 28/06/2021 à 12:26

L'argent de l'Etat et l'argent de la Région ont exactement la même provenance : ma poche. Alors leur petite bagarre grenouille / bœuf, tu parles si je m'en fiche !

Bruno Haas, Le 28/06/2021 à 12:31

Faire "le Poutine" domestique ...c'est bêtement banal et pas original !!
Eh le gars...il faut savoir que je suis du bon coté du manche et je m'adapte en permanence (depuis longtemps au fait) et si Stellantis a des vapeurs dans l'avenir...je m'en fout royalement depuis Calvet. Les coupés ont bêtement disparu chez eux...depuis longtemps...mais ils sont majeurs et vaccinés chez Stellantis !! Ils savent ce qu'ils font diront les distraits et d'autres !!

Durand Pierre, Le 28/06/2021 à 13:06

"Bon côté du manche..." On y a droit à chaque post.
Moi je suis du mauvais côté du manche et je ne m'adapte absolument pas, mais qu'est-ce que je suis bien !
Mon RAV4 de 1996 consomme entre 10 et 12 l/100
Mon Solex fume bleu
Mes motos sont refroidies par air
Mon Sunbird brûle 25 litres à l'heure en balade et 40 litres quand je me fais un petit slalom sur le concave (les connaisseurs apprécieront)
Le 3008 n'est pas à moi
La 108 n'a que deux pédales (pour faire plaisir au gars qui s'adapte)
La trottinette électrique fait plus de bornes que le RAV4
Le futur "convertible" Jag va cramer son poids de pétrole à chaque sortie.
Zéro adaptation, le manche à l'envers, je m'éclate et je serai déjà mort quand la première batterie de Douai aura été recyclée.
Amen

Bruno Haas, Le 28/06/2021 à 13:27

C'était pas plutôt "Marie-Marguerite" ?
;0))

Lucos , Le 28/06/2021 à 13:47

Quand le lis "je m'éclate et je serai déjà mort quand la première batterie de Douai aura été recyclée"...je suis au fait admiratif...non seulement il est lucide quand il écrit cela...et il nous prouve que finalement "il est du bon coté du manche" Hi, hi....

Durand Pierre, Le 28/06/2021 à 13:59

"Marie Marguerite" c plus "floral"...
Rapport au "bouquet" aussi.
;0))

Ade Airix, Le 28/06/2021 à 14:18

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 28/06/2021

La fin des véhicules thermiques en 2035 : le grand saut dans l’inconnu

C’était en gestation et chaque semaine qui passe le confirme : en s’engageant à la neutralité carbone à l‘horizon 2050, l’UE avait signé l’arrêt de mort du véhicule thermique à une échéance antérieure à 2040 et il était patent que les -37,5% actés en 2018 pour le CAFE 2030 ne suffiraient pas. Avec la nouvelle commission et le green deal, les choses se précipitent et on en aura confirmation le 14 juillet. Des politiques comme Pascal Canfin essaient de nous convaincre que tout va bien se passer et que l’horizon qui se dessine est désirable. Si on peut comprendre leurs arguments, ils négligent tout de même un certain nombre de questions cruciales qui se poseront très vite.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le nouveau HR-V hybride donne à Honda des envies de conquête

Calée entre 0,3% et 0,4% de part de marché, Honda ne court pas après les volumes et maintient en France une présence constante et modeste. Avec le nouveau HR-V hybride (non rechargeable), Honda cible en majorité des clients qui ne sont pas encore dans la marque et en a largement les moyens. Les commandes sont ouvertes pour des livraisons en 2022.

27/10/2021

Volvo Cars réduit la taille de son introduction en Bourse

(AFP) - Le prix de l'action Volvo Cars, qui doit entrer à la Bourse de Stockholm vendredi, a été fixé à 53 couronnes (5,3 euros), a indiqué lundi le groupe suédois, qui annonce par ailleurs réduire la taille de son introduction en Bourse.

26/10/2021

Troisième trimestre difficile pour Renault en volume et en chiffre d’affaires

L’activité de Renault au troisième trimestre a été fortement impactée par la crise des semi-conducteurs. Renault maintient cependant ses objectifs de marge opérationnelle et de free cash-flow grâce au plan de réduction des coûts qui va être renforcé, a précisé Clotilde Delbos, directrice financière du groupe.

25/10/2021