Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 15/10/2021

La présidence française de l'UE va recourir au mécénat d'entreprises

(AFP) - La présidence française de l'Union européenne au premier semestre 2022 va recourir au mécénat d'entreprises pour transporter les délégations et compenser son empreinte carbone, une pratique de "sponsoring" contestée par des ONG.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Je souhaite qu'elle puisse montrer des véhicules français, propres", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, dans la nuit de mercredi à jeudi lors d'une audition au Sénat.

"Nous demandons aux constructeurs français - ce sera parfaitement transparent - de prêter ou de louer des véhicules français pour acheminer les délégations que nous accueillerons", a-t-il ajouté.

"Nous regardons aussi la possibilité, comme cela a été fait pour le G7 (à Biarritz en 2019, ndlr) de manière transparente, d'une compensation carbone intégrale des émissions liées à la présidence en faisant appel à des énergéticiens français", a-t-il ajouté.

Les constructeurs Renault et Stellantis ont signé un contrat de mécénat avec la présidence française portant sur le prêt d'une flotte de véhicules électriques, affirme l'hebdomadaire français L'Express.

Les deux constructeurs, sollicités jeudi par l'AFP, se sont refusés à tout commentaire. "Des discussions sont en cours avec des mécènes", a confirmé pour sa part le Secrétariat général de la présidence française du Conseil de l'UE, sans plus de précisions.

Le "sponsoring" des présidences semestrielles tournantes de l'UE par des multinationales (Microsoft, BMW, Coca-Cola..) est une pratique courante, régulièrement dénoncée comme source de conflits d'intérêt.

"Si la France a besoin de nourriture, boissons, moyens de transport ou tout autre type de biens et services durant sa présidence de l'UE, elle doit se les procurer de façon normale et payer un juste prix pour cela", a jugé Suzy Sumner de l'ONG foodwatch.

"Ces pratiques louches de sponsoring doivent prendre fin", a-t-elle insisté dans un communiqué daté du 23 septembre.

"Une nouvelle fois, la présidence tournante du Conseil de l'UE risque de se trouver instrumentalisée au profit des intérêts des grandes entreprises, avec la coopération active du gouvernement français", ont renchérit l'Observatoire des multinationales et Corporate Europe Observatory dans un rapport publié mardi.

Paris conteste pour sa part toute dérive. Les entreprises vont apporter un "soutien matériel sans contrepartie directe", assure le Secrétariat général de la présidence française de l'UE (PFUE).

Ce mécénat relève d'une "démarche de générosité même si des remerciements ou contreparties faibles peuvent être consentie", a-t-il poursuivi en en rappelant la définition juridique.

Il diffère, selon lui, des opérations de parrainage commercial, destinées à "promouvoir l'image du parrain" en mentionnant son "nom ou de sa marque".

"Conformément aux engagements de transparence, la liste des mécènes sera publiée de manière transparente sur le site internet de la PFUE", assure-t-il.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Foodwatch n'a pas compris que le Président est aussi notre premier directeur commercial en France ?
;0)

Lucos , Le 15/10/2021 à 08:23

Les constructeurs seraient fous de prêter des voitures débadgées pour cause de conflit d'intérêt...
Arrêtons le délire !
;-(

Clerion , Le 15/10/2021 à 08:30

3 ONG ont même porter plainte contre la France alors que nous sommes le pays le plus propre ,à peine 1% des émissions mondiales !
Comment peut porter plainte contre son propre pays….incroyable.
A quand le rapprochement Renault Peugeot ?il va falloir être solide

Alain Boise, Le 15/10/2021 à 08:55

Peut-être que les voitures des deux marques seront garées cote à cote...
C'est un bon début !
????

Clerion , Le 15/10/2021 à 09:20

@Alain Boise: Historiquement, la France ce n'est pas 1%. Aujourd'hui, si vous incluez toutes les importations, ce n'est pas 1% non plus. Et de toutes façons la valeur absolue est trop haute pour rester dans les clous de 1.5°C, donc pas de quoi ni pavaner ni trainer les pieds. On se sort tous les bras et on se met au boulot.

Arnaud C., Le 15/10/2021 à 09:50

rapprochement Renault- Peugeot ???
Boise, autant vous demander de vous pacser avec Notre drame de paris...
;0))

Lucos , Le 15/10/2021 à 09:51

Et pourtant il le faudra bien.
Arnaud êtes vous d’accord pour porter plainte contre votre Pays( si vous êtes Français bien sûr)

Alain Boise, Le 15/10/2021 à 10:02

Gaffe Arnaud ! La Securitate vous pose une question sur votre nationalité..
;0))

Lucos , Le 15/10/2021 à 10:12

Il n’y a rien à rapprocher, Stellantis n’est valable que s’ils font de nouveau des coupés et des cab…
Renault c’est un désastre en design …plouc et faux moderne !!
Par ailleurs sponsoriser des caisses que les français n’ont pas les moyens d’acheter c’est d’un débile profond !!
Plus les français feront des caisses fiables, plus le monde les achètera !!
Pour le confort et les TdB c’est fait, il faut que le reste suive !!
Regardez les merdes à 3 cylindres pas fiables et qu’on produit encore et qui sont une honte pour nous !!
Il faut les jeter à la poubelle !!
Nous savons faire des moteurs électriques… et la France doit faire pour nos deux constructeurs des batteries vraiment standards.
C’est nouveau que Macron
Et Bruxelles demandent la charité à nos constructeurs !!
Les bornes et prises sur tous les parkings ne sont pas là n’ont plus !!
C’est quoi tout ce bordel, qu’elle nous explique Madame Hidalgo et tous les politique de son acabit !!
Quelle crédibilité tous ces gens là ???

Durand Pierre, Le 15/10/2021 à 15:10

Finalement tous les espoirs sont permis…en attendant 2035 !!
Sur le Turbo du dimanche… vous avez un miracle, à savoir, une Rolls-Royce pour les pauvres à un million d’euros… mais blindée pour un pauvre ( mafieux ) et aussi pour un riche blindé (mais de tunes) pour 23 millions d’euros !
Les deux sont catalysées et donc écolos !!
Le grand sport de l’avenir ce sera le foutage de gueule !

Durand Pierre, Le 17/10/2021 à 12:14

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 15/10/2021

Les nombreux effets secondaires de la pénurie de semi-conducteurs

L’Amérique du Nord souffre de pénuries dans la chaine d’approvisionnement depuis un an et tente de s’adapter à la situation. En Europe, en revanche, les effets de la pénurie s’accélèrent sur la fin de l’année. Dans ces deux marchés, les cultures industrielles et commerciales sont très différentes mais les dommages collatéraux cultivent de nombreuses similarités.

Analyse

Xavier Chardon, Volkswagen Group France : "Il faut se préparer à une année 2022 qui sera sportive"

Avant que la pénurie de semi-conducteurs ne se traduise par d’importantes difficultés de production dans les différentes usines du groupe Volkswagen, toutes ses marques étaient en croissance de part de marché en France. Dans ce contexte, le groupe priorise les affectations de production sur la gamme de véhicules électriques pour accélérer sa transformation et adapte sa politique commerciale aux circonstances. Explications avec Xavier Chardon, Président du directoire de Volkswagen Group France depuis le 1er septembre.

Constructeurs

Deux nouveaux directeurs chez Aramis Group

Stéphane Rougeot rejoint Aramis Group en tant que directeur financier et membre du comité exécutif, succédant à Fabrice Farcot. Arnaud Defrenne est nommé au poste nouvellement créé de directeur technologie & information du groupe.

Nominations

Catégorie Autour de l'auto

En Espagne, la reprise se grippe et met le gouvernement sous pression

(AFP) - Consommation en berne, inflation galopante et croissance fragile : les mauvaises nouvelles s'accumulent pour l'Espagne, à la traîne vis-à-vis de ses voisins en matière de reprise économique. Une source d'inquiétude pour le gouvernement de gauche, confronté à un début de grogne sociale.

24/11/2021

L’ex-PDG de Mia Electric jugée pour escroquerie

Mise en examen en 2014 suite à la faillite de Mia Electric, son ex-patronne, Michèle Boos, était jugée jeudi pour "abus de biens sociaux et escroqueries". Retour sur un projet plébiscité par Ségolène Royal qui a bien mal tourné…

22/11/2021

Augmentation de la mortalité routière en octobre

(AFP) - Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, la mortalité routière a augmenté en octobre par rapport au même mois en 2019 : 14% de personnes en plus sont décédées sur les routes de France métropolitaine, a annoncé lundi la Sécurité routière.

16/11/2021