Publicité
Publicité
Constructeurs - 29/08/2022 - #Volkswagen , #Ferrari , #Lamborghini

Lamborghini a déjà vendu toute sa production jusqu'en 2024

Par AFP

(AFP) - Le fabriquant de voitures de luxe Lamborghini a déjà pré-vendu toute sa production jusqu'à début 2024, a expliqué son patron à l'AFP, illustrant l'insolente santé de l'automobile haut de gamme dans un contexte économique morose.

"Nous avons une très forte demande et actuellement, le carnet de commandes dépasse 18 mois", a affirmé Stephan Winkelmann lors d'une interview, après un premier semestre record tant côté ventes que rentabilité.
Au moment où l'économie mondiale souffre des conséquences de la guerre en Ukraine, la clientèle fortunée reste fidèle au constructeur propriété du groupe allemand Volkswagen.
"Nous avons de plus en plus de personnes qui viennent chez Lamborghini", et le nombre de clients "n'est pas notre préoccupation" tant que "l'économie mondiale reste à peu près stable", explique le directeur.   

La marge d'exploitation a atteint 32% sur les six premiers mois, selon des résultats publiés début août, avec un bénéfice opérationnel de 425 millions d'euros pour 5.090 voitures vendues.
Dans cette catégorie du luxe, Ferrari a également affiché des résultats record au deuxième trimestre et revu à la hausse les prévisions annuelles, avec des prises de commandes au plus haut.
Les longs délais de commande sont également dus au manque de composants, notamment les puces électroniques.
Comme l'ensemble du groupe Volkswagen, Lamborghini s'est engagé dans l'électrification de sa gamme, moyennant plus de 1,5 milliard d'euros d'investissements.
Le constructeur promet une version hybride pour chacun de ses modèles d'ici 2024 et une première Lamborghini entièrement électrique "au cours de la deuxième moitié de la décennie".
"C'est déjà beaucoup de passer à l'hybride pour toute la gamme" dans ce délai, a relevé M. Winkelmann. "Nous faisons déjà le plus possible, et allons le plus rapidement possible."

Réactions

Même pas mal,qu’elle santé le Malus passerait à 100k qu’ils rallumerait un cigare.
Feu ma Mère disait toujours il faut aider les riches à dépenser,bravo Lambo

Dans ce cas précis c'est plutôt un pétard qu'ils risquent d'allumer...
;0)

... Des fois que ce beau tableau financier ne parte en lambeaux ... (?)
"Tant que l'économie mondiale reste à peu près stable" ... Lucide il est, le patron de "Lambo" !

Le malus n'empêche pas de rallumer un autre cigare ... Pour l'instant Julien Bayou (ou un(e) collègue) n'a pas encore proposé d'interdire la circulation des modèles hautes performances et/ou de luxe ... çà va bien finir par arriver entre le réchauffement climatique, la fin de "l'abondance" et la machine égalisatrice ...juste une question de temps ... encore un instant Monsieur le "bourrin" !
;0)

Après l'interdiction des vols en jet privé en France, il risque d'y avoir des menaces sur les déplacements en hélico. Mon fiston a fait une "grosse saison" avec de nombreux vols entre le continent et les îles de Méditerranée, essentiellement Corse et Sardaigne.
Ces (ses) clients n'achètent pas de Lambo -c'est vulgaire-, ils font un petit helipad (pas toutjours petit) dans leur propriété. C'est tellement plus pratique !
Anecdote : il a volé avec un client pour le déposer chez lui avec femme et enfants (un petit coin de paradis du côté des bouches de Bonifacio). Le type a trouvé le pilote fort sympathique -je ne le contredirai pas- du coup il l'a invité sur son rafiot (55 pied) tout l'après-midi. A près de 3000 € l'heure de vol (AS 350), on ne joue pas dans la même catégorie. Il a vu une Twingo I dans la propriété, comme quoi.

425 Meuros de bénéfices (pas de marge : bénéfices) pour 5000 voitures vendues ?
Soit 83 keuros de bénéfices pour chacune des voitures vendues entre 200 et 300 k ?
J’ai un petit doute…

Depuis la nouvelle d'une interdiction probable, les Dealers de Dreux menacent de bloquer l'accès à la Chapelle Royale...
;0))

@Bruno
Faut reconnaître ... L'Urus avé les vitres sur teintées, c'est quand même un peu connoté et le laisser à demeure, c'est un peu gâché malgré tout ... sinon une Aventador pour aller de Santa Giulia au marché de Porto Vecchio, c'est moyennement pratique ...En plus une vieille Twingo, c'est nettement plus discret ...y a "beaucoup" de 4L aussi et pas qu'au " village "...

"Ah vous d'inventer la vie qui va avec" qu'ils disaient chez Rino.. . Manifestement, z'ont bien suivi l'injonction du côté des bouches de Bonifacio !
;0))

Soyons sérieux ! En revenant sur l'article, rien d'étonnant à cela et aucune relation avec luxe ou pas luxe !
Un très grande majorité des constructeurs et/ou importateurs savent déjà ce qu'ils vont avoir comme bagnoles en stock à vendre dans les 2 prochaines années, c'est à dire pas assez, et tout est dejà prévendu aux concessionnaires au minimum jusque fin 2023. Le boulot principal des directeurs commerciaux étant aujourd'hui de se battre avec l'usine pour avoir le double de caisses !
Donc bof Lambo..
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Analyse

La dépréciation de l’euro menace le soutien public à la transition écologique et l’industrie automobile

La dépendance de l’automobile au politique et aux financement publics est traditionnelle. Elle est particulièrement prononcée en 2022 étant donnée la nécessité de partager la charge de la transition. Plus que par ses effets sur le coût des importations et/ou sur les capacités de l’automobile européenne à exporter, l’évolution de la parité dollar/euro qui a vu la devise européenne perdre plus de 15% importe pour ses effets sur la donne macroéconomique. En effet, la marche forcée vers le véhicule électrique déjà peu digeste pour l’automobile européenne le serait encore moins si la relative générosité des Etats constatée jusqu’alors venait à être remise en cause par la hausse des taux d’intérêt et les conséquences qui en seraient tirées en matière de finances publiques.

Constructeurs - 03/02/2023

Honda prévoit d'accélérer dans l'hydrogène

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Honda a dévoilé jeudi son intention d'accroître considérablement ses activités dans l'hydrogène dans les 10-15 prochaines années, en coopération avec l'américain General Motors avec lequel il collabore depuis longtemps dans ce domaine.

Constructeurs - 03/02/2023

Mitsubishi Motors réduit ses objectifs de vente

(AFP) - Le japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'Alliance sur le point d'être réformée en profondeur, a abaissé jeudi ses objectifs annuels de chiffre d'affaires et de vente en volume, tout en confirmant ses prévisions de bénéfice.