Réseaux - 03/08/2020

Le groupe Met estime pouvoir rattraper l’activité après-vente perdue

Depuis le 15 mai, les ateliers du groupe Met fonctionnent à plein régime, avec des semaines à 46 h 50. En maintenant ce rythme jusqu’à la fin de l’année, les heures perdues pendant le confinement seront rattrapées, prévoit le dirigeant du groupe, Claude Met

Le groupe Met estime pouvoir rattraper l’activité après-vente perdue

Le groupe Met (ici son site de Dreux) a mis en place les 46 h 50 par semaine jusqu'à la fin de l'année pour rattraper l'après-vente perdue pendant le confinement.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

A la tête de 6 concessions Mercedes (*) pour un volume de l’ordre de 2.000 VN par an, Claude Met s’attend à perdre des ventes cette année, notamment en raison des retards dans la production. En revanche, son activité VO, qui a bondi l’année dernière de plus de 50%, à 3.500 VOP, grâce à la création d’une structure dédiée à Evreux (27), appelée Showroom Occasions, continue de bien se porter. "Nous devrions encore progresser en 2020, estime le président du groupe Met, avec peut-être le recrutement d’un deuxième acheteur pour continuer à nous approvisionner partout en Europe".
Des travaux ont débuté sur le site pour créer un nouveau bâtiment avec un espace de parking en sous-sol et un showroom couvert sur une surface totale de 5 800 m2. Retardé par le Covid, le chantier devrait aboutir en juin 2021, estime le dirigeant.

Des semaines à 46h50 pour rattraper le temps perdu en après-vente

En matière d’après-vente, les ateliers du groupe ne désemplissent pas depuis la réouverture anticipée le 4 mai dernier. "Le 15 mai, nous avons proposé la mise en place de la semaine de travail à 46h50 pour tout le personnel productif, après avoir calculé qu’en conservant ce rythme jusqu’à la fin de l’année on ne perdrait que 1.400 heures facturées, soit presque rien par rapport à notre budget prévisionnel", explique le dirigeant.

"Le premier mois a été difficile pour nos collaborateurs mais il semble que le rythme soit pris. Tout le monde est gagnant : avec les heures supplémentaires, nos mécaniciens gagnent 500 à 600 euros net de plus par mois, et l’entreprise, avec les exonérations de charges sociales sur les heures supplémentaires, améliore sa marge brute", dit-il.
Le groupe, qui avait demandé à ses salariés de prendre une semaine de vacances pendant le confinement, leur accorde 15 jours de vacances pendant le mois d’août, bien mérités après l’importante charge de travail de ces derniers mois.
L"année dernière, le groupe Met, qui emploie 310 salariés, a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros pour une rentabilité de l’ordre de 1,5%.

(*) Dreux, Chartres, Evreux, Rouen, Dieppe, Mantes-la-Jolie.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Quand on parlait d'heures supp à venir après le confinement, nous étions pris pour des fous..
;0)

Lucos , Le 03/08/2020 à 11:10

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 03/08/2020

Le groupe Parot a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros

Le groupe Parot, troisième distributeur Ford en France, a subi un recul de 32% de son chiffre d’affaires au premier semestre. Il a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros auprès de ses partenaires bancaires et repris le chemin de la croissance en juin (+8%).

Réseaux

Renault-PSA : vertus et limites de la comparaison et du benchmark

Le contraste entre les situations respectives des deux constructeurs français conduit une fois encore à vouloir que l’un imite l’autre. Validé en apparence par Luca De Meo, cette idée de voir l’un s’inspirer de l’autre a un domaine de validité indéniable mais relativement étroit exigeant de conduire une réflexion inscrite dans le temps long.

Analyse

Catégorie Réseaux

Le groupe Parot a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros

Le groupe Parot, troisième distributeur Ford en France, a subi un recul de 32% de son chiffre d’affaires au premier semestre. Il a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros auprès de ses partenaires bancaires et repris le chemin de la croissance en juin (+8%).

03/08/2020

Le groupe britannique Pendragon entame un plan de restructuration

Après Lookers, qui annoncé le mois dernier son intention de licencier 1.500 employés et de fermer 12 sites, c'est au tour d'un autre grand groupe de distribution britannique, Pendragon, d'annoncer un plan d'économie qui va se traduire par 1.800 suppressions de postes.

31/07/2020

La concession Toyota de Rodez va changer de main

Aurélien Lafon va reprendre la concession Toyota de Rodez et sa vingtaine de salariés auprès de Jérome Higonenc qui conserve la distribution de Kia et SsangYong sur la ville.

30/07/2020

Toyota déploie l’entretien à domicile

En test depuis un an dans la concession de Nantes, le service à domicile de Toyota se déploie progressivement dans les plus importantes concessions du réseau. Ce service, "aiguillonné par le Covid", était au départ destiné à effectuer les campagnes de rappel sans que le client ne se déplace.

28/07/2020