Constructeurs - 03/08/2020

Fiat Chrysler affiche des pertes moins élevées qu’attendues au second trimestre

(AFP) - FCA a subi une perte nette de 1,04 milliard d'euros au second trimestre, moins élevée qu'attendue par les analystes.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires du groupe FCA, qui compte les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Maserati, Alfa Romeo, Dodge et Ram, s'est effondré de 56% à 11,7 milliards d'euros, un résultat moins bon que prévu  par les analystes (14 milliards). En revanche, il a subi une perte nette de 1,04 milliard d'euros, un résultat meilleur qu'attendu par les analystes qui tablaient sur -2 milliards, selon le fournisseur d'informations financières Factset Estimates.

"De manière générale, nos résultats sont meilleurs qu'attendu (...) Notre deuxième trimestre a montré comment les actions décisives prises et la contribution extraordinaire des personnes ont permis de contenir l'impact de la crise", a commenté le patron de FCA, Mike Manley.

"Alors que l'entreprise reste vigilante sur la santé et la sécurité des employés, nos usines (fermées un temps en raison des mesures de confinement prises à travers le monde, NDLR) sont maintenant opérationnelles, le réseau a repris les ventes tant dans les magasins qu'en ligne et nous avons la flexibilité et la force financière pour faire avancer nos plans", a-t-il ajouté.

Le groupe, qui n'a pas publié de nouvelles prévisions pour l'année, a précisé que ses résultats "s'étaient améliorés de manière significative en juin" et qu’il s'attendait à un bon deuxième semestre.

Cap sur la fusion

D'avril à juin, FCA a écoulé 424.000 véhicules à travers le monde, un chiffre en recul de 63% sur un an.  FCA a pu limiter les dégâts concernant ses résultats grâce à la reprise plus forte que prévu du marché nord-américain où il est très présent. Le constructeur a obtenu fin juin un prêt avec garantie de l'Etat italien de 6,3 milliards d'euros, essentiel selon lui pour préserver ses activités en Italie et aider tout le secteur automobile à surmonter la crise. Pour le moment, il en a utilisé 1,8 milliard.

Fiat Chrysler, qui est engagé dans un processus de fusion avec le français PSA, a confirmé que leur objectif était de conclure cette opération "d'ici la fin du premier trimestre 2021".

Si FCA a enregistré une perte de quelque 2,7 milliards sur le semestre, PSA a fait montre de sa solidité : il est resté rentable malgré un plongeon de  67,5% de son bénéfice net à 595 millions d'euros.

"La crise du Covid-19 a souligné encore davantage la logique de la fusion entre PSA et FCA. Le travail des deux équipes pour mener à bien la fusion s'est poursuivi à un rythme soutenu", a indiqué le groupe italo-américain.

"Les feux verts des autorités ont déjà été obtenus dans 12 des 22 juridictions concernées. L'enquête lancée par la Commission européenne ne devrait pas entraîner de retard dans le calendrier", a-t-il jugé. Bruxelles a ouvert une enquête approfondie car elle craint que l'opération ne nuise à la concurrence sur le marché des véhicules utilitaires, où les deux groupes occupent "une position forte".

La fusion doit donner naissance au troisième constructeur mondial en termes de chiffre d'affaires. Le nouveau groupe sera baptisé "Stellantis".

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

C’est moins pire une prévu,ouf

Alain Boise, Le 03/08/2020 à 00:22

Les vacances d'été vont être courtes pour les équipes qui prépare cette fusion.
Pourvu qu'elle aboutisse à la naissance d'un groupe solide...

Bruno Haas, Le 03/08/2020 à 11:00

Oui c'est plutôt une bonne nouvelle en soi des pertes moins élevées que prévu...
L'AFP ne communique pas sur la contribution respective de Fiat et Chrysler dans l'obtention de cette performance ...!
;0)

Ade Airix, Le 03/08/2020 à 14:16

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 03/08/2020

Le groupe Parot a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros

Le groupe Parot, troisième distributeur Ford en France, a subi un recul de 32% de son chiffre d’affaires au premier semestre. Il a obtenu un PGE de 23,9 millions d’euros auprès de ses partenaires bancaires et repris le chemin de la croissance en juin (+8%).

Réseaux

Renault-PSA : vertus et limites de la comparaison et du benchmark

Le contraste entre les situations respectives des deux constructeurs français conduit une fois encore à vouloir que l’un imite l’autre. Validé en apparence par Luca De Meo, cette idée de voir l’un s’inspirer de l’autre a un domaine de validité indéniable mais relativement étroit exigeant de conduire une réflexion inscrite dans le temps long.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Ferrari abaisse de nouveau ses prévisions

(AFP) - Le fabricant italien de voitures de luxe a encore revu à la baisse lundi ses prévisions pour 2020 en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus qui l'a contraint à stopper sa production pendant sept semaines.

04/08/2020

Ford vise entre 0,5 et 1,5 milliard de dollars de profit au troisième trimestre

Ford a perdu 1,9 milliards de dollars au second trimestre mais réalisé un gain exceptionnel de 3,5 milliards de dollars grâce à la vente d’une partie de sa filiale de voitures autonomes Argo AI à Volkswagen. Il s’attend à un profit opérationnel compris entre 500 millions et 1,5 milliard de dollars au troisième trimestre.

03/08/2020

Clotilde Delbos et Luca de Meo sereins malgré des résultats financiers catastrophiques

L’épidémie de Covid-19 a creusé les pertes opérationnelles du groupe Renault au premier semestre à un niveau historique (-10,5% de marge opérationnelle pour l’automobile) tandis que Nissan fait plonger le résultat net (-7,4 milliards). Les dirigeants du groupe Renault Clotilde Delbos (DGA) et Luca de Meo (DG) assurent que le redressement est en cours.

31/07/2020