Publicité
Publicité
Services - 21/05/2021 - #Bmw

Location de voitures :  Virtuo lève 80 millions d’euros

Virtuo, le loueur de voitures 100% en ligne initié par Karim Kaddoura a levé 80 millions d'euros, dont 50 millions en capital pour s'étendre en Europe, a-t-il annoncé mercredi.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

Le loueur en ligne Virtuo a levé 50 millions d'euros en capital auprès notamment d'Axa Ventures Partners et du fonds Large Venture de BPIfrance. L'opération est complétée par une ligne de financement bancaire de 30 millions d'euros auprès de Natixis et d'autres établissements du groupe BPCE.

Fondé en 2016, Virtuo propose un système de location entièrement en ligne, l'utilisateur faisant l'état des lieux et ouvrant le véhicule avec son smartphone, dans les endroits où Virtuo base ses voitures (essentiellement des parkings souterrains).

L’entreprise, qui emploie aujourd'hui 120 salariés, est présente en France, Belgique, Royaume-Uni, Espagne et bientôt en Italie. Karim Kaddoura, l'un de ses fondateurs, est aussi actionnaire du groupe Como, créé par son père Oussama, premier distributeur de Smart en France, avec neuf points de vente dans Paris. On aurait pu imaginer une Smart en premier modèle électrique chez Virtuo mais sa faible autonomie lui interdit un usage extra-urbain. Or, Virtuo loue des véhicules sur des durées de 3,5 à 4 jours sur des distances moyennes de 450 km.

Sa flotte de 2.500 véhicules actuellement va passer à 4.000 au pic de l'été avant de redescendre un peu à l'automne, a expliqué Karim Kaddoura à l’AFP. La fin du confinement lui laisse en effet espérer une reprise de l'hyper-croissance enregistrée avant 2020, avec un doublement du chiffre d'affaires attendu en 2021, après une croissance de "seulement" 10% en 2020.

Sa flotte est composée principalement de Mercedes Classe A et GLA (à 40%) et de BMW X1 (à 30%). Une quarantaine de Hyundai Kona, un SUV électrique doté de plus de 450 km d’autonomie, sera prochainement intégré dans le parc français du loueur dans le cadre d’un contrat de Revenue Sharing avec Hyundai France : la filiale, qui reste propriétaire des véhicules, les met à disposition du loueur pendant 5 à 6 mois et reçoit, en contrepartie, environ 20% du chiffre d’affaires réalisé chaque mois par la plateforme de location, avec une garantie de plancher minimum.

Hyundai prend en charge le lavage des véhicules entre chaque location et l’entretien courant.

A ce jour, le Revenue Sharing n’est mis en place qu’avec Hyundai pour une sorte de période test, mais Virtuo souhaite à l’avenir généraliser ce modèle économique.

(avec AFP)

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Ils ont une chance du moment que tous les autres loueurs sont morts !!

Durand Pierre, Le 22/05/2021 à 10:59

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 21/05/2021

Emil Frey France se lance dans la vente de VO aux professionnels

Le groupe Emil Frey France a réalisé sa première vente VO dédiée aux professionnels de l’auto sur la plateforme Autosphere.pro, développée et gérée par son partenaire BCAuto Enchères. Son ambition : 12.000 ventes à l’année, contre 6.000 actuellement réalisées uniquement auprès de son réseau de concessions en propre.

Réseaux

Catégorie Services

Bee2link intègre les données du financement dans le CRM des concessions

L'éditeur d'applications dédiées à la distribution automobile Bee2link a développé des interfaces pour faire communiquer les modules de financement avec les postes vendeur et le CRM, dans le cadre de la vente en concession et sur Internet. Les explications de Benoit Bachelot, directeur général opérationnel de Bee2link.

06/05/2022