Publicité
Constructeurs - 23/04/2021

Poids lourds : Volvo reprend des couleurs au premier trimestre

(AFP) - Le constructeur suédois de poids lourds Volvo Group, lourdement touché en 2020 par la pandémie de Covid-19, a publié jeudi des résultats trimestriels en hausse mais s'attend toujours à une production perturbée à cause de la pénurie de semi-conducteurs.

Auteur : AFP

Partager cet article

"Le premier trimestre 2021 a été caractérisé par une forte activité de nos clients, qui s'est traduite par une solide demande de nouveaux produits et services", s'est félicité le PDG du groupe Volvo, Martin Lundstedt, cité dans le rapport d'activité.

Son chiffre d'affaires a progressé de 2,8%, à 94 milliards de couronnes (+13% hors effets de change). Sa rentabilité s'est aussi affermie, la marge opérationnelle ajustée progressant de 4,8 points à 12,6%, un niveau "historiquement élevée", selon le PDG. Son bénéfice net est ressorti à 8,8 milliards de couronnes (874 millions d'euros) contre 4,67 milliards un an plus tôt.

L'année dernière à la même période, le groupe avait été victime de l'effondrement du marché mondial provoqué par l'épidémie de Covid-19, avant une reprise progressive de ses activités au cours du second semestre.

Le secteur de la construction de poids lourds est très sensible à la conjoncture et donc très exposé aux crises économiques.

Pour le deuxième trimestre, le constructeur s'attend toujours à des arrêts significatifs de sa production, en raison de la pénurie persistante de semi-conducteurs, qui a eu des effets "limités" au premier trimestre.

"La chaîne d'approvisionnement mondiale pour les semi-conducteurs ainsi que pour d'autres composants reste très instable et l'incertitude quant à l'évolution est élevée", a déclaré Martin Lundstedt.

"Nous ne pouvons pas exclure de nouvelles perturbations tant dans le secteur des camions que dans d'autres parties du groupe", a-t-il poursuivi.

En raison de la pénurie persistante de semi-conducteurs, Volvo avait annoncé en mars qu'il allait devoir observer des arrêts de production.

Au total, ces jours d'arrêt entraînés par la pénurie doivent s'élever à "deux à quatre semaines suivant les sites de production", a indiqué le constructeur.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/04/2021

Marché moto : l’un des meilleurs mois de mars depuis 15 ans

Compte tenu du début du confinement à la mi-mars de l’an passé, le marché de la moto a évidemment fait un bond en mars. En se référant à mars 2019, il reste sur une excellente trajectoire avec près de 20.600 immatriculations mensuelles, l’un de ses meilleurs scores depuis 15 ans.

Moto

Honda HR-V et Civic en approche !

Malgré les bonnes performances de la Jazz et de sa version Crosstar, Honda ne décolle pas en France, à moins de 0,5% de part de marché chez les particuliers. Le renouvellement du HR-V et de la Civic, avec des motorisations hybrides, va lui faire du bien.

Constructeurs

Quelles sont les conséquences des pénuries de composants dans l’automobile ?

L’automobile est plus souvent confrontée aux risques de surproduction et d’inventaires trop copieux qu’à la pénurie. Le manque de composants électroniques génère une situation assez inhabituelle puisque les lots des concessionnaires se vident, les publicités à la télévision ne mentionnent plus de promotions, et les loueurs font monter les prix.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

17/05/2021

Washington demande à Mexico d'enquêter sur une usine de General Motors

(AFP) - Washington a invoqué l'accord de libre-échange Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour demander à Mexico de déterminer si les droits syndicaux d'employés d'une usine de General Motors avaient été ou non bafoués, a indiqué mercredi la représentante américaine au Commerce (USTR), Katherine Tai.

17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

17/05/2021

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021

Volkswagen poursuit sa reprise, malgré la pénurie de puces

(AFP) - Le constructeur automobile Volkswagen a renoué au premier trimestre 2021 avec son rythme de croissance d'avant la pandémie, malgré la persistance de la crise sanitaire et "les effets légers" de la pénurie de puces électroniques, qui devraient être "plus significatifs" au deuxième trimestre.

07/05/2021