Publicité
Constructeurs - 23/04/2021

CNH renonce à vendre Iveco à un constructeur chinois

(AFP) - Le groupe italo-américain CNH Industrial a annoncé samedi avoir mis fin à ses discussions avec le constructeur automobile chinois FAW Jiefang en vue de la vente de sa filiale Iveco, une transaction à laquelle s'était opposé le gouvernement italien.

Auteur : AFP

Partager cet article

CNH Industrial indique dans un communiqué avoir "terminé les discussions avec FAW Jiefang concernant l'activité On-Highway", les activités routières du groupe qui comprennent notamment les marques Iveco, Iveco Bus et Heuliez Bus.

Le ministre du Développement économique Giancarlo Giorgetti s'est aussitôt félicité de cette décision, une nouvelle accueillie "de manière positive" par le gouvernement.

"Le gouvernement italien a suivi toute l'affaire de près" car "il considère que la production de véhicules routiers lourds est d'un intérêt national stratégique", a-t-il commenté dans un communiqué.

CNH Industrial - dont près de 27% du capital est détenu par la famille Agnelli via sa holding Exor - est une société de droit néerlandais née en septembre 2013 de la fusion de l'italien Fiat Industrial et de sa filiale américaine CNH Global.

De préférence à une vente, CNH Industrial a précisé "poursuivre ses plans existants pour une scission de ces activités au début de 2022".

Le groupe avait annoncé en 2019 son intention de séparer ses activités de camions, bus et véhicules commerciaux de celle des machines agricoles et de construction, en créant une nouvelle société cotée autour d'Iveco, avec l'ambition de s'imposer comme numéro un dans les deux secteurs.

"La décision d'abandon du rachat d'Iveco-Heuliez par le groupe chinois FAW est une bonne nouvelle. Cette opération soulevait d'importants enjeux de souveraineté industrielle", a réagi sur Twitter le ministre français de l'Economie Bruno le Maire.

CNH avait indiqué en janvier avoir repris ses discussions avec le chinois FAW Jiefang, après avoir jugé l'an dernier insuffisante une première offre de 3 milliards d'euros.

Le gouvernement de Mario Draghi, par la voix de Giancarlo Giorgetti, avait évoqué en mars la possibilité de recourir au "golden power", qui confère à l'exécutif italien des pouvoirs spéciaux dans des secteurs considérés comme stratégiques pour le pays.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Iveco chez Stellantiis ?
Pour rivaliser avec les grands ?
!0)

Lucos , Le 23/04/2021 à 06:54

@Lucos, l'intégration du camion à un groupe auto ne semble pas être la tendance. Les grands séparent leurs activités : fait depuis longtemps chez Volvo, plus récemment côté VW (avec Traton) et fortement envisagé - si j'ai bien compris - côté Daimler. Reste les japonnais et encore il s'agit de filiales distinctes (ex. Hino).

Y A A, Le 23/04/2021 à 07:41

Pourquoi pas ...passes le spin off d'abord ...
;0)

Ade Airix, Le 23/04/2021 à 07:42

L'observation de Y A A est "on ne peut plus juste" ...mais n'empêche pas une période transitoire (?). Le spin off d'abord ...

Une chose est certaine, "je" salue le patriotisme économique ou la stratégie nationaliste (comme "on" préfère..) du gouvernement Draghi ... Laisser partir Iveco et ses dérivés n'eût pas été une idée très "formidable" ... d'autant qu'il y a toutes l'activité bus très orientée "commande publique" ... Les chinois sont déjà suffisamment présents notamment sur le segment bus Elec...Pas la peine de leur faire la courte échelle !
;0)

Ade Airix, Le 23/04/2021 à 09:07

Vous parlez de camions...mais la révolution (qui va faire des dégâts) risque de venir des US...encore une fois !!
Je sais tout de l'histoire mais je ne dirais rien...car quand j'étais chez FIAT ce qui était rigolo c'était la division de FIAT concurrente de Caterpillar, (CAT pour les initiés) qui avait le petit nom de FIAT-MMT (Machina movimento terra).
Les italiens aiment les mariages à l'italienne...et après le ricain Challmers, ce fut Hitachi ...et maintenant les chinois....mais les Agnelli n'aiment pas manger avec des baguettes et Draghi non plus....car les nouilles chinoise n'ont rien a voir avec les pâtes italiennes !!
Avez-vous déjà mangé à Naples de pâtes aux fruits de mer tout en regardant le Vésuve ??
Une question à savoir...et si dans le transport industriel et terrassement qui va avec...à l'avenir il y aurait mois de mines (par exemple de charbon) à exploiter et que l'activité dans ce métier viendrait à décliner ???
Est-ce que les Agnelli ne sont pas en train de devancer les futurs ennuis et a préférer le "cash" plutôt qu'autre chose ???
Que les spécialistes des arts divinatoires s'avancent !!!

Durand Pierre, Le 23/04/2021 à 11:54

Oui ... remarquez si CNH etait en discussion avec les "chinois" c'etait bien parce que Exor, donc la famille Agnelli, avait donné son absolution pour le coup, l'odeur du cash étant forte et sans aucune restriction "patriotique" ou considération culinaire ... genre ravioli "à la vapeur" ...
Votre remarque sur la partie TP / extraction dit quelque chose de la difficulté d'un spin off ... Ils préfèrent, probablement, "faire un blot" ou un filet garni pour rester dans le culinaire ! ...plus rapide, moins "compliqué" çà noit le "frutti di mare" ...
;0)

Ade Airix, Le 23/04/2021 à 12:32

Pas faux tout cela !

Durand Pierre, Le 23/04/2021 à 13:00

YAA,
Effectivement ils séparent les activités mais ne s'en séparent pas, et puis Stellantiis est un groupe, pas une marque.
Et pour cette marque il faudrait arrêter de la trimballer de gauche à droite, Univ, Iveco, irisbus, Fiat industrial, CNH, et finalement pas chinois...
;0)

Lucos , Le 24/04/2021 à 07:15

Unic..

Lucos , Le 24/04/2021 à 07:15

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 23/04/2021

Marché moto : l’un des meilleurs mois de mars depuis 15 ans

Compte tenu du début du confinement à la mi-mars de l’an passé, le marché de la moto a évidemment fait un bond en mars. En se référant à mars 2019, il reste sur une excellente trajectoire avec près de 20.600 immatriculations mensuelles, l’un de ses meilleurs scores depuis 15 ans.

Moto

Honda HR-V et Civic en approche !

Malgré les bonnes performances de la Jazz et de sa version Crosstar, Honda ne décolle pas en France, à moins de 0,5% de part de marché chez les particuliers. Le renouvellement du HR-V et de la Civic, avec des motorisations hybrides, va lui faire du bien.

Constructeurs

Quelles sont les conséquences des pénuries de composants dans l’automobile ?

L’automobile est plus souvent confrontée aux risques de surproduction et d’inventaires trop copieux qu’à la pénurie. Le manque de composants électroniques génère une situation assez inhabituelle puisque les lots des concessionnaires se vident, les publicités à la télévision ne mentionnent plus de promotions, et les loueurs font monter les prix.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

17/05/2021

Washington demande à Mexico d'enquêter sur une usine de General Motors

(AFP) - Washington a invoqué l'accord de libre-échange Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour demander à Mexico de déterminer si les droits syndicaux d'employés d'une usine de General Motors avaient été ou non bafoués, a indiqué mercredi la représentante américaine au Commerce (USTR), Katherine Tai.

17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

17/05/2021

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021

Volkswagen poursuit sa reprise, malgré la pénurie de puces

(AFP) - Le constructeur automobile Volkswagen a renoué au premier trimestre 2021 avec son rythme de croissance d'avant la pandémie, malgré la persistance de la crise sanitaire et "les effets légers" de la pénurie de puces électroniques, qui devraient être "plus significatifs" au deuxième trimestre.

07/05/2021