Constructeurs - 20/05/2020

Renault annoncera le 29 mai son plan d’économies

On saura vendredi 29 mai prochain les décisions qui ont été prises par Renault pour restaurer sa profitabilité mise à mal depuis 2 ans et que la crise Covid-19 a aggravé. La présentation de ce plan sera précédée de celui de l’Alliance le 27 mai et Nissan le 28 mai.

Renault annoncera le 29 mai son plan d’économies

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partagez cet article     

Lors de ses résultats financiers le 14 février dernier Renault avait annoncé la présentation d’un plan d’économies de 2 milliards d’euros sur 3 ans. 

On connaîtra les décisions qui ont été prises pour y parvenir le 29 mai prochain. Même si cette date n’a pas été officiellement confirmée, en pratique, il n’y a pas vraiment d’autres possibilités pour que Renault présente son plan en mai puisque que l’Alliance présentera un plan stratégique le mercredi 27 mai (date officielle) et que Nissan présentera son plan de restructuration le 28 mai (date officielle).

Concernant l’Alliance, les décisions qui seront annoncées sont dans la lignée de celles de janvier. Elles détailleront notamment les arbitrages sur le concept de leader/follower qui permet de désigner sur des sujets techniques et sur des zones géographiques l’entreprise de l’Alliance qui mènera les projets. Cette nouvelle organisation doit permettre de maximiser les synergies entre les trois constructeurs en évitant les investissements en doublon.
Cette vidéo conférence devrait être pilotée par Jean-Dominique Senard, Présidant du board de l’Alliance et réunir les trois CEO des constructeurs avec Clotilde Delbos (DG par intérim de Renault), Makato Uchida (Président et CEO de Nissan), Osamu Masuko (Président de Mitsubishi).

Cette répartition stricte des rôles entre les trois constructeurs devrait être mieux acceptée par leurs équipes que jusqu’à présent compte tenu de leurs difficultés financières.
Renault a annoncé pour l’année 2019 une marge opérationnelle de l’activité automobile tombée à 2,6% en 2019 (contre 4,8% pour le groupe).
Les résultats 2019 des deux constructeurs japonais sont encore plus mauvais notamment parce qu’ils intègrent déjà les premiers effets dû à l’épidémie Covid-19 compte tenu d’une clôture à fin mars 2020.

Ainsi Mitsubishi a publié ce mardi 19 mai des résultats financiers qui se sont effondrés avec une marge opérationnelle à 0,6% (contre 4,4% en 2018). La baisse des volumes et mix est responsable de la moitié de la baisse de rentabilité. Pour restaurer sa profitabilité, Mitsubishi annonce un objectif de baisse de ses coûts fixes de 20%, le recentrage sur ses marchés principaux, une revue de ses dépenses d’investissements et de R&D et une baisse de ses dépenses de communications et frais généraux.

Nissan qui ne présentera ses résultats financiers pour l’année 2019 que jeudi 28 mai en même temps que son plan de redressement a annoncé une prévision de marge opérationnelle à seulement 0,8% (soit une quatrième année de recul après 2,7% en 2018, loin des 6,5% de 2015).

Le plan de réduction des coûts qui sera annoncé par Renault pourrait passer par la fermeture de certains sites de productions, si l'on en croit des fuites dans la presse.
Selon le Canard enchainé et les Echos quatre sites pourraient fermer ou changer d’activité : Choisy-le-Roi (activité échange standard, rénovation d’organes mécaniques, 263 salariés), Dieppe (fabrication de l’Alpine, 386 salariés), les Fonderies de Bretagne (385 salariés), l’usine de Flins (2.600 salariés).
Selon les Echos, l’usine de Flins ne se verrait pas attribuer de nouveau véhicule après la Zoé et la Nissan Micra mais pourrait accueillir d’autres activités comme celle de Choisy-le-Roi.
En 2019, Flins avait encore fabriqué 42.000 Clio (aujourd’hui produite en Turquie et en Slovénie pour la dernière génération), en même temps que 64.000 Zoé et 54.000 Micra (très loin des 130.000 espérés lors de la mise en production de ce véhicule Nissan dans une usine française). Concernant les véhicules électriques, un investissement est en cours à l’usine de Douai pour accueillir la nouvelle plateforme véhicule électrique de l’Alliance.

Ces décisions doivent être annoncées alors que le cours de Bourse de Renault ne cesse de dévisser. Depuis le début de l’année, l’action a perdu 59,8% de sa valeur (16,94€ mardi 19 mai au soir) ce qui valorise le constructeur à seulement 7,8 milliards d’euros.
L’action de Nissan a également fortement chutée à -39,4% (385 yens) ce qui porte sa capitalisation boursière à l'équivalent de 15,8 milliards d’euros.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Effrayant,le cours a 16,90 le marché doute.
Comment dois je interpréter la répartition stricte des rôles entre les trois constructeurs devrait être mieux acceptée par les équipes ?
Chacun travaillait dans son coin?la rocambolesque histoire de l’arrestation du patron de l’Alliance laisse des traces ,qu’en est il du procès dorénavant par contumace à Tokyo.
Le casse tête des aides soumise à des promesses de relocalisation ,la fermeture d’usines avec les syndicats en face et la casse sociale,bienvenue M De Meo gardez votre sourire.
J’attends avec impatience une interview du fugitif, quel drame et une dérive mortelle promise par lui même à Nissan,plus de marge....et sans Covid....
Inquiet pour Alpine qui était le bébé des deux absents,du sang des larmes ?

Alain Boise, Le 20/05/2020 à 05:44

L'urgence de l'Alliance est assurement de refaire de bons produits qui se vendent. Le Covid n'explique pas tout.
Pour Alpine je pense que c'est cuit.
;0)

Luc Os, Le 20/05/2020 à 09:10

Nous verrons bien ce qu'il adviendra …Cher Lucos !

Certes les chiffres de ventes d'Alpine avant le Covid n'étaient pas bons … Mais le produit est bon lui, il faut juste savoir le vendre ….
En outre
- d'une part supprimer le berceau, le creuset, la maternité, que dis je la péninsule des Alpine en voilà une idée marketing qu'elle est bonne (évidemment si ils arrêtent Alpine, le problème est résolu sauf pour le bassin d'emploi Dieppois , je sais pas si il y a des députés LREM un peu en vue là bas mais gare….),
- d'autre part, le SUV (pour faire court le "Macan Alpine" est dans les tuyaux (vous me direz un tuyau çà se coupe ou se bouche...)
- par ailleurs, à quoi cela servirait il d'aller chercher, à grand renfort de millions d'euros) un "as" du marketing en mesure de mettre la marque en Alpine en musique si c'est pour mettre le "joujou" au rebut …
- Enfin le précité est paraît il un chantre de l'électrique ….Pour qu'une gamme Alpine se construise en élec, il faut déjà lui donner un minimum d'existence en thermique et pour l'instant c'est un peu court, 3 ans à peine … (?)

Concernant Flins, avant le Covid, les scores de la Clio V étaient bons même si challengés par la 208 qui contient la version élec dans ses score de ventes …
Il y a le précédent Sarkozy … Et je verrais bien ou le Président ou ce bon monsieur Lemaire inviter la "régie" a réallouer une partie de la production de la Clio V sur ce site … Il serait assez logique d'y affecter la future Dacia/Renault K-ZE mais le format low cost de son PV semble incompatible avec les coûts salariaux de ce site ….

Voyons la confirmation de ces annonces et les réactions qui lui font face (Etat, Syndicats, "foule en délire" …)
Je ne doute pas que l'excellent Mr Lemaire ait décroché son téléphone pour appeler JDS pour lui dire "çà va pas … Bobo la tête" ?
Faute de quoi la 'belle équipe" se réserve des lendemains peu enchanteurs …

Concernant l'arrivée de "l'envouteur" en juillet … "On va lui filer quoi à faire" ?
- La suite de Twizy … en mieux ?
- Une déclinaison élec de la gamme (elle est déjà dans les cartons)
- Comme "le passé a de l'avenir" … La déclinaison dans tout le réseau d'une division "Renault Classiche" (mais comme la classe moyenne un peu pourvu risque bien d'être "essorée" fiscalement, c'est pas trop un grand dessein et çà pas avec çà qu'il remettre le losange debout …)
Attendons la suite !
;0)

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 10:04

Et c'est pas avec çà qu'il va remettre le losange debout … Désolé
;0)

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 10:07

De Meo est forcément au courant et a participé à tout cela. L'inverse serait très surprenant.
;0)

Luc Os, Le 20/05/2020 à 10:12

ADRX,
trouvez-vous que le logo est trop "Umbro" en ce moment ?
;0))

Luc Os, Le 20/05/2020 à 10:20

… Y a un peu de "çà" … Lucos
;0)

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 10:38

Pas sûr du tout cher Lucos que Luca De Meo ait été au courant de cette situation dramatique.
Les pourparlers entre lui et Renault remontent à au moins un an, le Covid était encore dans les lucioles des chauve-souris !

Bruno Haas, Le 20/05/2020 à 12:03

Votre symbole ))) derrière les problèmes d’Alpine c’est par méchanceté....ou jalousie ou par c......e?

Alain Boise, Le 20/05/2020 à 12:26

En fonction de la lecture que je peux faire les ))) de Lucos sont derrière la remarque en lien avec le logo du losange …. pas celle en lien avec Alpine ..!

SVP cher Alain faites des pauses de temps en temps … Moins de chance de faire des agressions inutiles …

En fait en dehors du cours de Renault, du fugitif confiné, etc … vous en pensez quoi de ces annonces de taupe management de Rino … ?

Bien pour la santé de Renault, voire incontournable ? Mais pas bien pour l'emploi tricolore ? des idées pour en sortir ? De ce côté là, y a matière à vous exprimer …

Je vous donne une piste … Vous nous calez NON SANS RAISON l'approche de Toyota à Onnaing … Autant dire celle de Didier Leroy (ex Renault …) … Une unité de fabrication moderne avec des spécificités très "lean" …

Probléme … Peut-être me trompe je, mais j'ai l'impression que la plupart (j'ai pas dit aucun) des sites Renault de l'hexagone n'a pas bénéficié d'investissements de modernisation de grande ampleur ces dernières années … Et pour cause parce que l'argent était mis, au mieux, sur d'autres sites grâce au fugitif confiné … Il en va ainsi de Tanger par exemple …
Voilà ... c'est à vous cher Alain ….

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 13:46

Bruno,
ce que je dis c'est que de Meo a forcément participé à l'élaboration du plan qui va être présenté.
;0)

Luc Os, Le 20/05/2020 à 16:01

Bien que je ne me prénomme pas Bruno …
S'agissant de Lucas De Meo
… En toute logique et en "toute rigueur" ce serait normal qu'il ait participé à …
j'ai évoqué ce point à différentes reprises, notamment, dès l'annonce du plan de "sauvegarde" en janvier par JDS …
Cela dit, pour ce qui me concerne, j'ignore ce qui est convenu dans la fin de contrat avec le groupe VW … Quels sont les arrangement au regard d'une période de "quarantaine" entre la fin d'intervention pour Vw et le début avec Rino … Toujours pour ce qui me concerne, je n'ai lu aucun article qui décrit les modalités précitées dans la presse spécialisée ou pas … Je trouve même qu'elle est étrangement "silencieuse" sur le sujet … la Presse !
;0)

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 16:21

And more …
Je me souviens qu'il n'y a pas si longtemps (2017) le site de Maubeuge était montré en exemple en terme de productivité devant Douai, Cléon et Sandouville …
Le problème c'est que pour atteindre un bon niveau de productivité, faut déjà produire des chignoles… ET pour en produire, faut déjà que "çà se vende" les chignoles …
Or les flops commerciaux foisonnent (Espace, Talisman et Scénic chez Renault et Micra chez Nissan) et de surcroît les accords de sous traitance sur les VUL tendent à disparaître ; pour les raisons que l'on sait Opel, Mercedes et Fiat (sous réserve d'exhaustivité ?) … C'est ballot ?
;0)

Ade Airix, Le 20/05/2020 à 16:42

Annonce plan massif de licenciements chez ......Nissan 20000!!!,Carlos visionnaire ?

Alain Boise, Le 22/05/2020 à 10:24

Alain, il va y avoir des plans massifs de licenciements chez TOUS les constructeurs. Pas besoin d'être devin.
Laissez Ghosn croupir au Liban, il est à sa place. Ce n'est pas la politique et la gestion de JDS qui est à l'origine -je dis bien origine- de la situation plus que délicate de Renault. Comme le dit si bien Adeairix, les chignolles ne se sont pas si bien vendues que ça.

Bruno Haas, Le 22/05/2020 à 11:01

Je voulait parler de la prédiction de CG pour l’avenir de Nissan,Bruno ça sent le gaz.......amha

Alain Boise, Le 22/05/2020 à 11:03

....Restons modeste un M pour ce genre de chignole suffit bien ...
Nissan n'a pas encore fermé ses portes ...le plan du 28 risque d'être "saignant" ...Çà fait un bout de temps qu' "ils" ont annoncé 12 000 suppressions d'emploi(s)...
Et oui un peu partout par nécessité ou par effet d'aubaine d'inevitables plans "d'economie" à "paraitre" ... La crise en cours est juste un révélateur (à cet instant) ...

Prenez soin de vous . ..Et des "zautres" aussi

Ade Airix, Le 22/05/2020 à 12:07

Enfin c'est un L ...les doigts gourds ..;0)

Ade Airix, Le 22/05/2020 à 12:08

Oui Adeairix, j'avoue qu'un L suffit, mais le vol est plus stable avec 2 L.
Et avec la 4L, c'est confort absolu, même dans les turbulences.
Signé du fameux Glloq

Bruno Haas, Le 22/05/2020 à 12:18

..." jolli " !

Ade Airix, Le 22/05/2020 à 12:31

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 20/05/2020

Vivacar.fr va s’équiper d’un chatbot

Vivacar.fr, le site de CGI proposant des véhicules en LOA, va s’enrichir d’un chatbot, un robot conversationnel, pour nouer le premier contact avec le client avant de passer la main à un conseiller financement.

Internet

Mitsubishi Motors : perte nette confirmée en 2019/20

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Mitsubishi Motors, troisième membre de l'alliance Renault-Nissan, a confirmé mardi une perte nette sur son exercice 2019/20 achevé le 31 mars, où son activité a souffert de la guerre commerciale sino-américaine puis de la pandémie.

Constructeurs

Le marché automobile européen a chuté de 76,3% en avril

(AFP) - Le marché automobile européen a poursuivi sa descente aux enfers en avril, s'écroulant de 76,3% sur un an, affecté par la fermeture des concessionnaires à cause du coronavirus dans de nombreux pays, selon des chiffres publiés mardi par les professionnels du secteur.

Marchés

Catégorie Constructeurs

Nissan va annoncer des milliers de suppressions d'emplois

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan, en grande difficulté, devrait annoncer plusieurs milliers de suppressions d'emplois supplémentaires dans le monde dans le cadre du plan de redressement qu'il compte dévoiler jeudi prochain, a affirmé vendredi l'agence de presse japonaise Kyodo News.

25/05/2020