Publicité
Publicité
Constructeurs - 10/07/2024 - #Alfa Romeo , #Jeep , #Peugeot , #Stellantis , #Toyota

Stellantis muscle son offre de voitures hybrides

Par AFP

Stellantis muscle son offre de voitures hybrides

(AFP) - Stellantis va muscler son offre de véhicules hybrides en Europe, a indiqué mardi la direction du groupe automobile, alors que les ventes d'électriques patinent.

Nouvelle Citroën C3, Peugeot 3008, Alfa Romeo Junior : le groupe comptera 30 modèles hybrides à la vente en 2024 et compte en lancer six nouveaux d'ici 2026.

"Ils complètent l'offre d'électriques, pour les gens qui ne voudraient pas se lancer directement en 100% électrique", a souligné Christian Müller, chargé des chaînes de traction chez Stellantis pour la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique.

Les voitures hybrides (essence et diesel avec un moteur électrique, que l'on ne peut pas brancher sur une borne) ont été la seule catégorie à progresser en Europe au mois de mai (+16,2% sur un an), tandis que les électriques et les autres motorisations reculaient, selon les chiffres publiés par les constructeurs.

Leur part de marché atteint presque 30%, et c'est surtout le pionnier Toyota qui a profité de ce succès avec ses Yaris hybrides fabriquées en France.

Chez Stellantis, les ventes d'hybrides ont augmenté de 41% sur les cinq premiers mois de l'année 2024 par rapport à la même période en 2023.

Cela ne veut pas dire pour autant que le groupe renonce à ses objectifs d'électrification, visant toujours des ventes 100% électriques en Europe en 2030, a souligné Christian Müller.

Les hybrides devraient cependant remplacer "une grande partie" des voitures à essence et diesel dans les ventes, malgré leur prix supérieur de 2.000 euros en moyenne, a souligné l'ingénieur.

Leur petite batterie de 0,9 kWH permet de rouler jusqu'à un kilomètre sans allumer le moteur thermique, pour une consommation moyenne et des émissions jusqu'à 20% inférieures à celles d'un moteur classique, selon Stellantis.

Si l'avantage est donc limité en termes de consommation comme d'écologie, elles s'utilisent comme un véhicule thermique, sans limite sur leur autonomie.

Des modèles compacts mais aussi de plus grosses voitures comme la Jeep Compass et la Citroën C5 Aircross seront équipés de ces motorisations.

Le groupe peut produire jusqu'à 1,2 million de moteurs hybrides "eDCT" par an dans ses usines de Metz (Est de la France) et Turin (Italie), pour 1,9 million de voitures vendues au total en 2023. Et 70% des usines sont équipées pour produire les véhicules quelle que soit leur énergie, le patron du groupe Carlos Tavares prônant une forte flexibilité pour s'adapter à la demande.

Publicité

Réactions

. . "On" est sur du "mild" hybride, en tous cas, pour C3, 3008 et Alfa junior, non ?
;0)

... Cela dit une offre hybride (mild ou pas) va plutôt dans le bon sens côté rejet de CO2 et de diverses "fragrances" ...
Et çà semble bien se vendre (car plus accessible au plus grand nombre)... !
En tous cas, beaucoup mieux, que le sacro-saint saint véhicule électrique dont Monsieur CEBON se fait le chantre scientifique à l'occasion de la mise en service des Mirai de Toyota pour les "jeux"(y a plus de pain, vite qu'on leur donne des brioches ou quelque chose de ce genre . )
;0)

Le mild hybrid reste, comme le start and stop et d'autres technologies de ce style, une belle astuce technologique pour profiter des avantages réglementaires en mettant une pile de lampe de poche qui permet d'être classe comme hybride.
Et j'en porte une bonne part de la responsabilité pour avoir réussi à faire classer comme tels les premiers mild hybrid 12 V arrivés en France...
;0)

... D'où.. à quand de véritables hybrides chez Stellantis et non ces " vrais faux " qu'ils tentent de mettre en avant à longueur de publicités ...
;0)

... D'où.. à quand de véritables hybrides chez Stellantis et non ces " vrais faux " qu'ils tentent de mettre en avant à longueur de publicités ...
;0)

"[La] part de marché [des hybrides] atteint presque 30%, et c'est surtout le pionnier Toyota qui a profité de ce succès avec ses Yaris hybrides fabriquées en France".
Allo Alain ? Y'a quelqu'un ? C'est bien gentil d'annoncer la mort de Toyota trop en retard sur l'Electrique mais il semblerait que le cadavre bouge encore pas mal.

Il faudrait imposer que tous les hybrides, quels qu'ils soient, aient une autonomie en full elec de 25 voire même 50 km.
Là cela aurait un sens.

Certes l'intention est louable, cher Frédéric C. ...mais une autonomie de 50 km en full électrique relevait, il y encore, a peu de la moyenne atteinte par des véhicules hybrides RECHARGEABLES dotés du lourd sac à dos . .en clair des batteries ad hoc .. il faudrait un sacré bond techno pour assurer une autonomie un peu significative à de simples hybrides ...
Ce serait pas mal effectivement du point de vue des rejets et ...du bruit en milieu urbain ...
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Moto

Après un mois de juin en recul de 7,3%, le marché de la moto perd 1,6% sur le premier semestre

Après un mois de mai en baisse d’un peu plus de 2%, le marché de la moto (3-roues inclus) a enregistré un recul encore plus sévère en juin : -7,29%. Hormis Kawasaki, Triumph, Kymco, Suzuki et Royal Enfield, les principaux acteurs du marché trébuchent au mois de juin. Au cumul des 6 premiers mois de l’année, le marché perd 1,63%. Rien de grave, à condition que cette baisse ne s’accélère pas à la rentrée.

Constructeurs

Alfa Romeo Junior, le retour du toucher de route maison

La semaine dernière, Alfa Romeo organisait la présentation de la Junior aux journalistes du jury de Car of the Year sur son circuit d’essai de Balocco. Objectif : les convaincre du retour de l’esprit Alfa Romeo malgré une plateforme Stellantis. Le modèle que nous avons essayé dans la version Veloce tient la promesse annoncée. Nous y avons également rencontré Jean-Philippe Imparato, DG d'Alfa Romeo.