Publicité
Publicité
Constructeurs - 13/05/2022 - #Jaguar , #Jaguar Land Rover , #Land Rover , #Tata

Tata Motors reste dans le rouge mais réduit ses pertes au 1er trimestre

(AFP) - Le constructeur automobile indien Tata, impacté par les pénuries de puces électroniques et l'inflation, est resté dans le rouge au premier trimestre 2022 mais a indiqué être parvenu à réduire ses pertes, en se félicitant d'une demande solide.

Auteur : AFP

Partager cet article

En publiant jeudi une perte nette de 10,33 milliards de roupies (133,4 millions de dollars), Tata Motors fait sensiblement mieux que lors de la même période de 2021, qui l'avait vu perdre 76,05 milliards de roupies.

Ces pertes sont également inférieures à celles du dernier trimestre de 2021 (15,2 milliards de roupies), le constructeur indien affirmant avoir pu répercuter une partie de la hausse des coûts des matières premières.

Il s'agit toutefois du cinquième trimestre consécutif de pertes pour Tata Motors, dont les revenus ont chuté de 11,5% sur un an, à 784,39 milliards de roupies.

La cause principale est attribuée aux pénuries persistantes de semi-conducteurs qui entravent en particulier la production de sa filiale Jaguar Land Rover (JLR) au Royaume-Uni, où les commandes continuent de s'empiler.

"La conjoncture reste difficile au regard des pénuries de puces, (...) mais je suis encouragé par la demande qui reste forte pour nos produits, comme le montre un carnet de commandes record", a réagi dans un communiqué le patron de JLR, Thierry Bolloré.

Au premier trimestre, les ventes du plus gros producteur de voitures en Grande-Bretagne sont ainsi en recul de 27,1% par rapport à la même période de l'an dernier.

Cette filiale a par ailleurs cessé en mars ses ventes en Russie, à la suite de l'invasion de l'Ukraine, mais a affirmé que l'impact serait limité.

Dans un communiqué, la direction de Tata Motors a également jugé que la demande restait "forte en dépit des inquiétudes géopolitiques et de l'inflation". "Nous nous attendons à une amélioration tout au long de l'année", a-t-elle ajouté.

L'action du groupe a terminé en baisse de 4,07% jeudi à la bourse de Bombay, avant la publication de ces résultats du premier trimestre.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/05/2022

Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles pour 2022

(Reuters) - Thyssenkrupp a relevé mercredi ses perspectives de chiffre d'affaires et de bénéfice d'exploitation pour 2022, mais a revu à la baisse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, en raison d'une hausse des prix de vente et du coûts des matières premières.

Equipementiers

L'Opep abaisse de nouveau ses prévisions pour le marché pétrolier

(Reuters) - L'Opep a revu à la baisse jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour cette année, comme elle l'avait déjà fait le mois dernier, pour intégrer l'impact de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de l'inflation et de la résurgence de l'épidémie de COVID-19 en Chine.

Marchés

L’occasion bon marché est rare, donc l’occasion bon marché est chère

Pendant que le pricing power bat son plein dans la vente de véhicules neufs, les tarifs des véhicules d’occasion alimentent le taux d’inflation à un rythme effréné. Après plus de deux ans de pénurie, le marché des véhicules d’occasion est, lui aussi, impacté avec une offre de plus en plus restreinte et des concessionnaires américains qui n’hésitent plus à présenter des modèles affichant 300.000 km ou plus (200.000 miles) sur leur parc occasion.

Analyse

Marc Bruschet (Mobilians) : "Nous devons nous préparer à un marché VP à 1,4 million d’unités"

Fin connaisseur du marché automobile français, Marc Bruschet patron d’un groupe de distribution installé dans le sud-est de la France et président de la branche concessionnaire de Mobilians (ex-CNPA) estime que les chiffres du premier quadrimestre mettent les immatriculations sur une tendance à 1,4 million de VP pour l’année 2022. Sans mesures de soutien, cette situation risque de conduire à "des ajustements d’effectifs" conséquents dans la filière aval.

Marchés

Catégorie Constructeurs

Renault confirme l’affectation de la 4L à Maubeuge et du Scénic à Douai

En décembre 2021, le groupe Renault avait annoncé l’affectation de cinq véhicules électriques sur le pôle de ElectriCity en contrepartie de l’accord "Re-Nouveau France 2025" signé avec trois organisations syndicales représentatives du personnel CFE-CGC, CFDT et FO. On sait désormais quels sont ces véhicules.

07/10/2022

Le changement de la logistique véhicules de Stellantis tourne au fiasco

Une nouvelle organisation logistique pour la livraison des véhicules en Europe des marques Peugeot, Citroën et Opel s’est mise en place en France début juillet. Le transfert de Gefco à CAT VM s’accompagne d’une série d’incidents avec un nombre non négligeable de voitures "perdues" dont certaines déjà immatriculées…

06/10/2022

Stellantis France annonce une nouvelle organisation commerciale pour le 1er décembre

Pour coller avec la mise en place du contrat d’agent "retailer" les marques DS et Alfa Romeo seront gérées par une direction des marques premium. Une nouvelle direction des ventes dédiée aux marques mainstream (Peugeot, Citroën, Opel, Fiat, Jeep) est créée aux côtés des directions des marques. Elle s’accompagne d’une restructuration des directions régionales.

05/10/2022