Publicité
Marchés - 13/05/2022 - #Renault

Record du monde d'autonomie pour une voiture à hydrogène alimentée au biocarburant à Albi

(AFP) - Une voiture roulant à l'hydrogène, produit à partir de biométhanol, a battu le record du monde de la distance parcourue avec ce type de véhicule mercredi à Albi, dépassant les 2.000 kilomètres, a constaté un journaliste de l'AFP.

Record du monde d'autonomie pour une voiture à hydrogène alimentée au biocarburant à Albi

La nouveau record, établi à 2.055,68 km a été réalisé sous l'oeil d'un huissier et d'un chronométreur officiel, avec une Renault Zoé modifiée. L'équipe de l'entreprise tarnaise ARM Engineering a roulé avec une seule charge de batterie et un plein de 200 litres de GH-3, un carburant fabriqué à partir de biomasse, issue de la méthanisation de fumier.

Auteur : AFP

Partager cet article

Avec une Renault Zoé modifiée, l'équipe de l'entreprise tarnaise ARM Engineering a roulé avec une seule charge de batterie et un plein de 200 litres de GH-3, un carburant fabriqué à partir de biomasse, issue de la méthanisation de fumier.

Le procédé, créé par l'entreprise du Sud-Ouest, permet d'utiliser ce GH-3 afin de reformer de l'hydrogène "pour créer de l'électricité et alimenter la batterie", selon Marc Lambec, son président.

Cinq pilotes se sont relayés sur le circuit d'Albi pendant trois jours, au volant du prototype, de 07H00 le matin à minuit, afin de dépasser le record de la distance battue par un véhicule à hydrogène, précédemment établi par une Toyota Mirai (1.360 km) aux Etats-Unis.

Le mécanisme est aussi adaptable pour une voiture thermique, sur laquelle il suffit d'ajouter un boîtier de conversion pour qu'elle puisse rouler grâce au GH-3.

"Sur un véhicule thermique, le dispositif permet de réduire de 80% les émissions de CO2, de ne plus émettre de particules fines, tandis que par rapport une voiture électrique à combustible hydrogène, les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de 80%", affirme Marc Lambec, 39 ans.

La nouveau record, établi à 2.055,68 km a été réalisé sous l'oeil d'un huissier et d'un chronométreur officiel.

"Le leitmotiv, c'est de sortir du fossile", souligne l'entrepreneur, qui espère que l'utilisation de ce carburant pourra être développée pour d'autres secteurs d'activité comme le bâtiment ou les transports en commun. Marc Lambec explique acquérir le GH-3, un carburant de deuxième génération, à environ un euro par litre, estimant qu'il n'y a besoin que d'un demi-litre pour produire un kWh d'électricité.

Les constructeurs automobiles ont multiplié leur offre de véhicules électriques, qui représentent désormais 10% du marché européen. L'hydrogène, très énergivore au moment de sa production, est aussi une piste pour remplacer le pétrole à moyen terme, notamment pour Toyota, Stellantis ou Hyundai.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

... Fumier va !
Après le raisinor ...voilà le méthanol
Indépendance aux hydrocarbures fossiles "ki" disaient ... et les Allemands qui "distillent" leur carburant de synthèse... Pour un peu çà "foisonnerait" presque, les idées ...
;0)

Ade Airix, Le 13/05/2022 à 00:22

Réservoir de 200l... normal qu'il batte le record de la Mirai. Avec une citerne derrière, je pense qu'ils pourraient atteindre 10000 km !
Mais 200l c'est assez énorme, quasi tout le coffre.
Dommage que l'article ne parle pas du principal organe qui est utilisé pour convertir tout cela en énergie électrique, à savoir la pile à combustible (qui ne vient probablement pas de notre Français Symbio du fait du nouveau partenariat Renault avec les ricains). Ainsi que le procédé pour "réformer" le méthane et ainsi extraire l'hydrogène. C'est pourtant bien là l'important.
Comme je le répète à l'envi, l'autonomie d'un véhicule électrique n'est pas un problème (j'ai déjà eu des thermiques avec seulement 450km d'autonomie), le temps et la facilité de recharge est le point primordial. Mais là pas un mot à ce sujet.

Fred Et Rick, Le 13/05/2022 à 08:39

Effectivement et pour ceux qui ont eu le plaisir de conduire une Nissan Sunny GTI-R l'autonomie était de 120 km quand "on s'en servait" (23 l/100 km)
Donc totalement OK avec Fred, ce genre de record est de la daube puisque ne se basant pas sur des données de départ comparables et puis il faudrait effectivement en savoir plus sur le cycle de production complet de l'H².
;0)

Lucos , Le 13/05/2022 à 09:46

Notez, qu'en version électrique, le concept de la citerne derrière la Zoé n'est pas si éloigné du produit dont Monsieur Segard assure la promotion assez régulièrement, ici.
Je galèje (quoique ?).

Par ailleurs, sans altérer les remarques précédentes, la e Megane était probablement trop récente pour servir de support à ce "démonstrateur" . ..et de toutes façons les 200 litres auraient largement entravé le coffre ...
Sans compter que les ressources d'ARM Engineering doivent être assez éloignées du budget R& D de Mr Toyoda ...
;0)

Ade Airix, Le 13/05/2022 à 10:00

200 l de réservoir, j'aimerai bien connaitre le temps pour comprimer l'hydrogène et faire le plein !
Et aussi le prix du plein !
Quid également du prix de la pile à combustible et de sa durée de vie?
Premièrement, économiquement l'hydrogène n'est pas viable.
Deuxièmement, comme je l'ai déjà dit : utiliser de l'électricité (électrolyse) ou pétrole (vapoformage) pour faire de l'hydrogène puis retransformer cette hydrogène en électricité, c'est le chien qui se mord la queue et c'est loin d'être vertueux.
On comprend bien que le rendement de cette double transformation est très faible.

Une voiture électrique est tellement plus simple ! Je recharge et je roule !

Restons branché!

Boisons Plus, Le 13/05/2022 à 11:21

Avec 200 litres de gazole le 3008 parcourt 3300 km.
Ce record est d'un ridicule achevé.

Me voila revenu de ma grande diagonale aller-retour avec ma mob, 2100 km et 5,0 l/100. Le réservoir ne fait que 15 litres mais il faut se dégourdir les jambes régulièrement...

Bruno Haas, Le 13/05/2022 à 11:26

... Donc, sauf nouvelle information, la Zoé d'ARM Engineering est 2 fois plus goulue que la "mob" de Bruno ... quand même !

Au fait pourquoi 200 litres ...afficher un "record" sans ravitaillement ? ... mouais ...comme dirait Lucos.

Le plus intéressant (?) dans cette info, c'est l'utilisation du Methanol ... Ca peut constituer une piste supplémentaire pour l'utilisation des flottes captives (certains l'exploitent depuis " longtemps " en Scandinavie) ... d'autant que si j'en crois certains ... l'avenir de l'automobilité semble terriblement collective ...hors les adeptes urbains ou suburbains de la trottinette, du monocycle, wakeboard et autres "bestioles" électrifiées ... bien sûr
;0)

Ade Airix, Le 13/05/2022 à 11:55

Visiblement ce n'est pas un réservoir d'Hydrogène mais de Méthanol utilisé dans une pile à combustible fonctionnant directement au méthanol. DMFC en rosbif (Direct Methanol Fuel Cell).
;0)

Lucos , Le 13/05/2022 à 12:11

Le PB étant qu'une DMFC produit de l'eau comme une pile à combustible H² mais aussi du CO². Donc pas vraiment d'intérêt pour la planète !
;0)

Lucos , Le 13/05/2022 à 12:23

Bruno a mis une tonne à eau, pleine de bon E10, derrière le Solex pour commencer un record autour du Lac. Il a fallut un peu plus d'un tour pour atteindre la Vmax mais il tourne maintenant parfaitement depuis 3 mois. Aux dernières nouvelles, l'aiguille de la jauge vient de bouger...
;0))
PS : ya pas de Wouaille Faille sur la BM ?

Lucos , Le 13/05/2022 à 12:46

@Lucos , Le 13/05/2022 à 12:46
Hé bien si, il y en a ! Mon fils a équipé mon casque d'un système de communication remarquable fonctionnant bien évidemment en bleu-dent ou qqch comme ça et comme c'est lui qui ouvrait la route programmée sur Tomtom Rider -3 niveaux de route : sensation, le plus court, le plus rapide- ce cochon de bois a fait rajeunir son père (en principe) en choisissant "sensation" le plus clair du temps, il m'annonçait les pièges dans les virolos, et dieu sait s'il y en a eu (des virolos).
Notre pays est une pure merveille ! Le télélever aussi.

Bruno Haas, Le 13/05/2022 à 14:08

Nan, mais nous ce qu'on voulait c'est de la webcam en direct sur Autoactu toute la journée, du style Bruno roadtrip live on ze mob twenty-two, dans les virolos du Massif central, les cols des Alpes, les restos, le Macumba, nan pas la Macumba...
;0))

Lucos , Le 13/05/2022 à 14:25

Alors pour me coucher un peu moins bête ce soir, je suis allé voir ce que fait ARM, puisque l'AFP ne nous donne quasiment rien, à part la valeur du soit disant record qui ne sert à rien en soit.
Le fameux GH3 est "une essence de synthèse qui est fabriquée en utilisant de l’électricité issue de sources décarbonnées, de CO2 ou de biomasses non alimentaire. Il s'agit donc au final de CO2 mélangé à de l’hydrogène grâce à une électrolyse de l’eau avec une énergie électrique verte telle que l’éolien ou le photovoltaïque."
Cela une fois dit, on ne sait toujours pas si le fameux G-H3 est liquide ou gazeux. Compte tenu qu'ils expliquent qu'ils l'utilisent aussi en modification sur véhicule thermique (en le brulant donc) avec de très faibles modifications (boitier électronique et moteur façon flexfuel), j'aurai tendance à dire qu'il est liquide.
Ils expliquent aussi que le G-H3 peut être distribué en station classique (cela renforce l'idée que c'est liquide donc) et que son coût de fabrication serait de 0,35€/l avec une cible à moins de 1€ à la pompe.
Enfin question bilan carbone, voici ce qu'ils disent : "de la source à la roue du G-H3, nous avons réduction de 80% par rapport à l’essence et 46% par rapport au superéthanol E85."
Donc sur le papier, leur G-H3 à l'air plutôt sympa puisqu'il permet de faire tourner un ICE existant moyennant des modifications légères façon flexfuel, ainsi que d'alimenter une pile à combustible existante (par contre rien sur le reformage du G-H3 pour avoir de l'H²).
En conclusion, je dirai affaire à suivre. Et comme on disait il y a bien longtemps : En France, on n'a pas de pétrole, mais on a des idées...

Fred Et Rick, Le 13/05/2022 à 14:42

Des idées ...Oui ok, je le disais déjà à 00h22. C'est un peu tôt...
;0))

Ade Airix, Le 13/05/2022 à 14:51

Des Citron ou des VW ??
;0))

Lucos , Le 13/05/2022 à 18:08

Çà s'écrit pareil mais c'est plutôt "aille di" niveau prononciation chez Vw ...Çà vaut le Wouaille Faille ?
Bon WE tout le monde !
;0)

Ade Airix, Le 13/05/2022 à 20:57

Remarquez que finalement "Heidi" pour une Allemande...
;0))

Lucos , Le 13/05/2022 à 23:03

Mince !
C'était une Suissesse...
;0)

Lucos , Le 13/05/2022 à 23:07

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 13/05/2022

Thyssenkrupp relève ses prévisions annuelles pour 2022

(Reuters) - Thyssenkrupp a relevé mercredi ses perspectives de chiffre d'affaires et de bénéfice d'exploitation pour 2022, mais a revu à la baisse ses prévisions de flux de trésorerie disponible, en raison d'une hausse des prix de vente et du coûts des matières premières.

Equipementiers

L'Opep abaisse de nouveau ses prévisions pour le marché pétrolier

(Reuters) - L'Opep a revu à la baisse jeudi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour cette année, comme elle l'avait déjà fait le mois dernier, pour intégrer l'impact de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de l'inflation et de la résurgence de l'épidémie de COVID-19 en Chine.

Marchés

L’occasion bon marché est rare, donc l’occasion bon marché est chère

Pendant que le pricing power bat son plein dans la vente de véhicules neufs, les tarifs des véhicules d’occasion alimentent le taux d’inflation à un rythme effréné. Après plus de deux ans de pénurie, le marché des véhicules d’occasion est, lui aussi, impacté avec une offre de plus en plus restreinte et des concessionnaires américains qui n’hésitent plus à présenter des modèles affichant 300.000 km ou plus (200.000 miles) sur leur parc occasion.

Analyse

Marc Bruschet (Mobilians) : "Nous devons nous préparer à un marché VP à 1,4 million d’unités"

Fin connaisseur du marché automobile français, Marc Bruschet patron d’un groupe de distribution installé dans le sud-est de la France et président de la branche concessionnaire de Mobilians (ex-CNPA) estime que les chiffres du premier quadrimestre mettent les immatriculations sur une tendance à 1,4 million de VP pour l’année 2022. Sans mesures de soutien, cette situation risque de conduire à "des ajustements d’effectifs" conséquents dans la filière aval.

Marchés

Catégorie Marchés