Publicité
Constructeurs - 09/12/2020

Tesla va vendre jusqu'à 5 milliards de dollars d'actions

(AFP) - Profitant de l'envolée insolente de son action depuis le début de l'année, le fabricant de véhicules électriques haut de gamme Tesla a annoncé mardi son intention de vendre jusqu'à 5 milliards de dollars de titres pour la deuxième fois en trois mois.

Auteur : AFP

Partager cet article

L'action a atteint lundi soir un nouveau record, à 641,76 dollars, valorisant au passage la société à 608 milliards de dollars à Wall Street.

C'est presque 10 fois plus que la capitalisation boursière de General Motors (GM), le numéro un des ventes de voitures aux Etats-Unis, qui pèse 63 milliards de dollars.

Tesla est dopé depuis plusieurs mois par l'intérêt des investisseurs pour les véhicules électriques, considérés comme le futur de l'automobile.

Le groupe bénéficie en plus depuis mi-novembre de l'annonce de son entrée imminente au sein de l'indice S&P 500, qui regroupe les 500 plus grandes entreprises de la place new-yorkaise.

Cette inclusion, qui aura lieu le 21 décembre, permettra à l'action Tesla d'être systématiquement intégrée dans de nombreux produits financiers qui suivent mécaniquement ses fluctuations, les ETF, ce qui devrait lui donner encore plus d'ampleur.

L'envolée de l'action du groupe a en tout cas permis à son patron Elon Musk de bondir à la place de deuxième homme le plus riche au monde, avec une fortune désormais estimée à 155 milliards de dollars, sur le papier, par l'agence Bloomberg.

A propos de la transaction annoncée mardi, le groupe indique seulement vouloir utiliser l'argent récupéré pour consolider son bilan comptable et pour d'autres dépenses d'ordre général. Il avait engagé en septembre une opération similaire.

En constante expansion, Tesla est notamment en train de construire deux usines supplémentaires, près de Berlin et près d'Austin (Texas).

La société a levé suffisamment d'argent cette année "pour que son bilan comptable et sa structure capitalistique lui permettent de renforcer son flux de trésorerie et ainsi d'alléger peu à peu sa dette", remarque Dan Ives, analyste pour Wedbush. Cela "laisse pour l'instant au placard ceux qui parient sur une baisse du titre", ajoute-t-il dans une note.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Elon, t'as pas cent balles ?

Bruno Haas, Le 09/12/2020 à 09:52

Arrêtez malheureux !
L'intéressé se "depouille" (tout en LLD ?) de son patrimoine volontairement tellement c'est horrible de passer pour un "affreux milliardaire" ...Bon c'est pas la seule raison en réalité (...).

Sinon, la DG de Tesla semble attentive au sacro saint BFR, on dirait ...Quoi de plus normal et il pense à surfer sur la vague ...
;0)

Ade Airix, Le 09/12/2020 à 10:08

Donc au fond, ça roule...
;0))

Lucos , Le 09/12/2020 à 11:11

Le Musk est en plus un gars prévoyant, il se mets des sous de coté pour ce payer un billet aller simple sur Mars (à un prix préférentiel) et en tant que capitaine il doit donner l'exemple !!

Durand Pierre, Le 09/12/2020 à 11:44

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/12/2020

Marché moto : novembre à -23% !

Après avoir bien résisté à la crise provoquée par le coronavirus, le marché de la moto s’est renversé au mois de novembre, avec une baisse de 23%. Au cumul, il limite la casse à -6% et quelques marques restent en positif.

Moto

Catégorie Constructeurs

Neutralité carbone dans l’industrie automobile, l’exemple de Renault

Comme l’ensemble de l’industrie automobile, le groupe Renault a annoncé un objectif de neutralité carbone. Il est fixé à 2040 en Europe et 2050 dans le monde. Outre l’élimination des émissions de CO2 à l’usage des véhicules, cet objectif nécessite d’agir sur toutes les sources de CO2 indirectes et notamment celles des fournisseurs de matières premières et de batteries.

17/05/2021

Washington demande à Mexico d'enquêter sur une usine de General Motors

(AFP) - Washington a invoqué l'accord de libre-échange Etats-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) pour demander à Mexico de déterminer si les droits syndicaux d'employés d'une usine de General Motors avaient été ou non bafoués, a indiqué mercredi la représentante américaine au Commerce (USTR), Katherine Tai.

17/05/2021

Pourquoi Toyota résiste à la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Des objectifs dépassés en 2020/21 et une nouvelle croissance anticipée cette année : la pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte peu pour l'heure le numéro un mondial de l'automobile Toyota, extrêmement bien préparé à gérer les aléas de production depuis dix ans.

17/05/2021

FO annonce la mise en œuvre de l’accord de transfert de l’activité de Choisy

Syndicat majoritaire sur le site de Choisy, FO a pris le parti d’entrer très vite dans la négociation plutôt que de laisser s’installer colère, angoisse et lassitude chez les salariés. Les négociateurs ont obtenu un accord qui permet aux salariés de choisir entre une mutation à Flins, l’intégration d’un autre site de Renault ou quitter l’entreprise. Dans tous les cas ils seront accompagnés. Samir Slim qui a mené ces discussions nous raconte comment elles se sont déroulées.

12/05/2021

Nissan voit son redressement freiné par la crise des semi-conducteurs

(AFP) - Le constructeur automobile japonais Nissan a dit mardi s'attendre à un résultat net de nouveau négatif lors de son nouvel exercice 2021/22 entamé le 1er avril, en citant notamment la pénurie de semi-conducteurs et le renchérissement des matières premières.

12/05/2021

Renault : les syndicats dénoncent des "départs contraints" déguisés

(AFP) - Les syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC et SUD du centre technique de Renault à Lardy (Essonne) ont dénoncé lundi la "pression de plus en plus importante mise sur les salariés pour les pousser au départ" alors que la direction s'était engagée sur un plan de départs volontaires.

11/05/2021