Publicité
Publicité
Moto - 09/12/2020

Marché moto : novembre à -23% !

Après avoir bien résisté à la crise provoquée par le coronavirus, le marché de la moto s’est renversé au mois de novembre, avec une baisse de 23%. Au cumul, il limite la casse à -6% et quelques marques restent en positif.

Auteur : Pascal Litt

Partager cet article

Les réseaux l’avaient senti dès la fin du mois d’octobre, avec un ralentissement de l’activité qui s’est accentué durant le mois de novembre, se soldant par une baisse de 23,2%. Avec 8.123 immatriculations, la moto a retrouvé son niveau de 2015, bien en-dessous des millésimes 2016, 2017, 2018 et surtout 2019 où l’on avait vendu 10.576 unités.

Un coup de frein qui s’explique en partie par des pénuries de véhicules chez les marques japonaises, certaines n’ayant de la visibilité qu’à partir de janvier 2021, par la fin de certains modèles qui ne passent pas Euro 5 (et qui ne seront donc plus commercialisés en 2021), mais aussi par un ralentissement des ventes pur et simple, en partie dû au deuxième confinement (même si les concessions moto avaient le droit de rester ouvertes).

Jusqu’alors, la moto avait très bien résisté à la crise provoquée par le coronavirus. Dès la fin du premier confinement, les ventes étaient reparties à la hausse, permettant de quasiment ramener le marché sur ses bases de 2019. Grâce à de très bonnes conditions climatiques, à un besoin d’évasion après deux mois de confinement, mais aussi parce qu’un très grand nombre de ventes ont simplement été décalées. La prise de conscience de la crise semble avoir été tardive, mais se concrétise aujourd’hui par un ralentissement de l’activité.

Les 125 au plus bas
Le plus surprenant est le ralentissement de la 125, supérieur à celui des moyennes et grosses cylindrées : -7,3% dans le premier cas, -5,2% dans le second, au cumul des 11 premiers mois de l’année.

On avait espéré que la 125 serait une alternative aux transports en commun. Ca n’a pas été le cas, notamment à cause du télétravail. Mais aussi de la concurrence du vélo et du VEA (vélo à assistance électrique), domaine qui ne connait pas la crise. Et les menaces qui planent au-dessus des 2-roues motorisés dans les grandes villes (stationnement payant, restriction de circulation) pourraient ralentir encore ce marché. Sans doute au profit du scooter électrique. Mais encore faudrait-il que l’offre s’améliore chez les grandes marques.

En novembre, avec 2.834 immatriculations (-27,3%), la 125 (nous y intégrons les 3-roues type MP3 et Métropolis) a connu l’un de ses plus mauvais scores depuis quasiment 20 ans. 

Quelques marques comme Kymco, Orcal ou Keeway y ont progressé, mais leurs gains ne compensent pas les pertes des grands faiseurs : -2,2% pour Yamaha, -27,7% pour Piaggio et -68% pour Honda. Sachant que ces trois marques réalisent 55% des ventes en France.
A fin novembre, les 125 perdent 7,3%, avec 62.068 immatriculations (66.920 un an plus tôt), Honda conservant la tête des opérations (12.323 unités, -15,5%), devant Piaggio (12.105 unités, -6,7%) et Yamaha (9.860 unités, -8,2%). 

Plus dur pour les grosses cylindrées
Difficile mois de novembre aussi pour les moyennes et grosses cylindrées, dont le ralentissement est de 20,6% sur le mois, avec un total de 5.288 unités (6.677 en 2019), soit un score comparable à ce qui se faisait en 2016.

Certes, il y a des problèmes de disponibilités chez les Japonais, mais on constate que toutes les marques (sauf Suzuki, +4,3%, et Enfield, +30,8%) sont à la peine sur le mois : -7,5% pour BMW, -12,5% pour Yamaha, - 42,4% pour Honda, -4,1% pour KTM, -48,9% pour Kawasaki, -23,8% pour Triumph, -45,3% pour Harley, -49,3% pour Ducati. Et cette fois, aucune d’entre elles ne passe la barre des 1.000 immatriculations, BMW prenant la tête du marché mensuel avec 967 unités, devant Yamaha avec 940 unités.

Du coup, au cumul, il ne reste plus que Yamaha, KTM et Triumph qui enregistrent des progressions, respectivement de 3,5%, 8% et 0,5%.

Il ne faut guère se faire d’illusions pour le mois de décembre qui pourrait quand même être dopé par des immatriculations réseau d’Euro 4.

Au cumul des 11 premier mois de l’année, le marché des moyennes et grosses cylindrées baisse de 5,2%, avec 113.894 immatriculations, contre 120.178 fin novembre 2019.

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10

Lire le détail des immatriculations Motos neuves par marque en France novembre 2020

Lire le détail des immatriculations Motos neuves 125 cm3 par marque en France novembre 2020

Lire le détail des immatriculations Motos neuves de plus de 125 cm3 par marque en France novembre 2020

Lire le détail des immatriculations Motos neuves 3 roues par marque en France novembre 2020

Lire le détail des immatriculations Motos neuves par modèle en France 11 mois 2020

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Le ralentissement de la 125, facile !
Ca caille en Novembre pour les permis B confinés bien au chaud...
;0)

Lucos , Le 09/12/2020 à 11:19

Quand la moto est renversé il faut la redresser...mais avant se relever après avoir râper la gueule sur le goudron et avec aide de plusieurs au delà de 150 kg...
dans le temps on avait une excuse en or...du gravier ou de l'huile dans le virage...et des bandes de marquage au sol sur les autoroutes !!
Quelle classe quand on ne savait pas freiner sur des bécanes qui ne freinaient pas !!

Durand Pierre, Le 09/12/2020 à 11:53

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/12/2020

Catégorie Moto

Marché moto : l’un des meilleurs mois de mars depuis 15 ans

Compte tenu du début du confinement à la mi-mars de l’an passé, le marché de la moto a évidemment fait un bond en mars. En se référant à mars 2019, il reste sur une excellente trajectoire avec près de 20.600 immatriculations mensuelles, l’un de ses meilleurs scores depuis 15 ans.

23/04/2021

Les fabricants de motos s’unissent dans les batteries

(AFP) - Les japonais Honda et Yamaha, l'autrichien KTM et l'italien Piaggio ont annoncé lundi la création prochaine d'un consortium visant à standardiser les normes des batteries des deux-roues électriques, pour les rendre interchangeables entre les différentes marques.

02/03/2021

Marché moto : décembre à +33,6% !

Exceptionnel mois de décembre pour le marché français de la moto (+33,6%), dopé par les pré-immatriculations de modèles Euro 4. Au global, la moto termine l’année à -4,1%.

18/01/2021

Marché moto : pas si mal !

Si le marché de la moto a légèrement bloqué en octobre (-5,8%), il reste sur un bon volume, approchant les 15 000 immatriculations. Une baisse qui incombe en grande partie aux problèmes d’approvisionnement des marques japonaises.

24/11/2020

Marché moto : Dommage, c’était bien parti !

Avec 23% de progression, le mois de février a dépassé les 15.000 immatriculations : un des meilleurs mois de février de l’histoire de la moto en France. Sachant que celui de 2019 était déjà en hausse de 23%. Un résultat à mettre majoritairement au compte des moyennes et grosses cylindrées, ainsi qu’à quelques marques très en forme sur ce début d’année. Dont Yamaha, qui gagne 58% sur le mois. Mais ça, c’était avant.

26/03/2020

Yamaha crée sa propre captive financière en France

Sous-traitée auprès de Financo depuis 15 ans, l’activité financement de Yamaha France est désormais intégrée au sein d’une nouvelle filiale, Yamaha Motor Finance France, la première "captive" de la marque en Europe.

21/03/2019