Publicité
Publicité
Ressources Humaines - 15/02/2021

Agora Search invite les entreprises du secteur automobile à repenser les pratiques managériales dans le contexte du Nouveau Normal !

Fort d’une enquête inédite sur l’organisation du travail en période de confinement dans le secteur automobile, Agora Search, cabinet de conseil RH, aide les entreprises de la filière à inventer les rôles de leurs "nouveaux managers" dans le contexte du "Nouveau Normal". Explications de Christophe Muyllert, Partner du cabinet Agora Search.

Auteur : Annika Beckers
Évènements Autoactu et partenaires - Club Autoactu

Partager cet article

Les résultats de l’enquête sur l’organisation du travail en période de confinement, menée en 2020 auprès des professionnels de l’automobile, par Christophe Muyllaert, Partner du cabinet de conseil RH Agora Search, en collaboration avec Autoactu.com, invitent les entreprises à reconsidérer leurs pratiques managériales.

"Si le travail à distance faisait figure en mars 2020 de solution exceptionnelle, il a de fortes chances de perdurer. Ce faisant, nous assisterions à ce que nous appelons le "Nouveau normal", un mix entre présentiel et distanciel qui bousculerait le rôle du manager" affirme C. Muyllaert.

Dans les grandes lignes et sans surprise, 85% des 400 professionnels de l’automobile qui ont participé à l’enquête ont eu recours au télétravail durant les confinements, dont 56% à temps complet. Parmi les principales conclusions, une très grande majorité d’entre eux ayant jugé cette expérience positive souhaitent perpétuer ce mode de travail.

"Ils évoquent de nombreux bénéfices comme les gains temps générés par la réduction des déplacements, une plus grande autonomie, l’opportunité de travailler dans le calme et une meilleure articulation entre vie privée et professionnelle. Ils jugent également que la productivité est ainsi améliorée", annonce l’expert.

Pour autant, comme en témoignent les réponses, le travail à domicile n’est pas exempt d’inconvénients et une majorité des professionnels évoque l’importance des échanges informels autour de la machine à café. "La communication interservices étant affectée par le distanciel, il y a un fort risque de travail en silo. En outre, le sentiment d’isolement est largement mentionné par tous et les managers font état de la difficulté à organiser le travail de leurs collaborateurs dans un contexte mélangeant présentiel et distanciel", précise C. Muyllaert.

A la lecture du bilan de l’enquête, il est fort probable que l’avenir verra un mix équilibré entre distanciel et présentiel mais non à une systématisation du télétravail. C’est ce que Christophe Muyllaert appelle "le Nouveau Normal. "En ce sens, le véritable défi de cette organisation du travail consisterait principalement dans la réinvention du présentiel, contrairement au télétravail qui est déjà une réalité, et ne nécessite que des ajustements", précise-t-il.

Cependant, rien ne sera simple. Les pratiques managériales étant mises à mal avec la perte des unités de temps et de lieu, des règles du travail à distance doivent être définies et tenir compte de plusieurs thèmes : Quel mix télétravail/présentiel ? Quel présentiel co-construire ? Quid des locaux : fin des bureaux fermés ? des places attribuées ? redesign des open-space ? réduction des superficies ? système de réservation ? Par ailleurs, comment recréer/favoriser la communication informelle pour assouvir le désir de collectif ? Comment gérer ce mélange permanent entre présentiel et distanciel, y compris en réunion ? Comment évaluer la performance du collaborateur.

"Nous avons élaboré un programme de transformation des pratiques managériales afin d’aider les entreprises à définir les rôles du "Télémanager", animateur et planificateur du "Nouveau Présentiel"", conclut C. Muyllaert.

Jeudi 18 Mars 2021, nous consacrerons notre Webin'RH Auto à cette question : "Repenser le présentiel, véritable enjeu du « Nouveau normal » ?"
 

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Si je lis bien l'article et interprète correctement ce qui est écrit, on trouve parmi les avantages du travail chez soi vs au bureau : "l’opportunité de travailler dans le calme et une meilleure articulation entre vie privée et professionnelle"
Travailler dans le calme.
C'est la démonstration même de l'horreur des "open spaces".
J'ai bien connu les deux formules, avec open space chez GM et chez Honda vs des bureaux fermés chez Saab, chez Citroën et chez Isuzu.
Pour moi, absolument aucun doute, aucune hésitation, l'open space est nul, archi nul.
Il s'agit d'une solution purement économique de court terme = plein de monde dans un espace le plus réduit possible mais inefficiente au possible à moyen et long terme ; trop de bruit, trop de mouvements, des conversations téléphoniques pénibles, difficulté de concentration, tâches interrompues sans cesse.
Pourtant les "experts" s'interrogent sur "la fin des bureaux fermés ? les places attribuées ? le redesign des open-space ?
Mais que faîtes-vous de l'étude qui montre que le salarié ne travaille pas dans le calme ?

Bruno Haas, Le 15/02/2021 à 11:37

Le télétravail à plein temps est un enfer pour les managers qui passent leur temps à courir après tout le monde après 16H et 15H le vendredi, après les infos, dans un monde de communication à distance infernal.
Vite retour au bureau, plus efficace, plus performant et réactif.
Effectivement, vive la machine à café !

Lucos , Le 15/02/2021 à 14:09

Oui Lucos, vite retour au bureau, mais pas en open space !

Bruno Haas, Le 15/02/2021 à 15:15

L'open space est surtout efficace pour booster le travail avec une supervision totale et un état de réunion permanent, mais largement au détriment du plaisir de travailler et donc pas sur la durée, surtout avec les gens mal élevés qui ne savent toujours pas mettre le vibreur au lieu de la compagnie créole à fond et qui te demande toujours de baisser la clim quand tu vas l'allumer et qui hurlent à la cantine pour dire que c'est trop bruyant...
;0))

Lucos , Le 15/02/2021 à 15:29

Assez bon résumé des joies de l'open space. Ca sent le vécu.

Bruno Haas, Le 15/02/2021 à 15:39

"A la lecture du bilan de l’enquête, il est fort probable que l’avenir verra un mix équilibré entre distanciel et présentiel mais non à une systématisation du télétravail. " ….
Fouyaya ... C'est de la bombe ! (que la rédaction et son partenaire me pardonne …)

Fallait au moins une enquête pour parvenir à cette synthèse … Je galèje … Tous les cabinets (management et Cie) font pareil pour vendre leur sauce (j'ai pas écrit soupe, notez… ).

S'ils le pouvaient j'ai l'impression que les personnels de PSA, après la Grande Armée, après la fermeture de Rueil et le re dispactch entre Vélizy et Poissy, auraient des choses intéressantes à nous dire … Ah la belle chose que l'amélioration en continue … Surtout quand cela coïncide avec de l'optimisation des coûts … Y en a "un" qui doit pas être trop un adepte de "caméra café" si ce n'est pour le côté Xantia Rouge … Et encore ...
;0)

Ade Airix, Le 15/02/2021 à 17:15

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 15/02/2021

Weproov prévoit une seconde levée de fonds pour attaquer l'Europe en 2022

Weproov, le spécialiste de l’inspection sécurisée et digitalisée, se concentre aujourd’hui sur l’automobile et le marché français, ayant fort à faire avec le déploiement de sa nouvelle offre dédiée aux flottes d’entreprise, Weproov Fleet. Un déploiement en Europe est planifié en 2022, qui sera soutenu par une seconde levée de fonds, nous a dit son CEO Alexandre Meyer.

Services

Scania France dévoile son nouveau centre de préparation

Scania France a créé de nouveaux locaux à Angers, entre son site de production et son siège social. Ces locaux hébergent le CAPS (Centre d’adaptation et de préparation Scania) le SPAD (dédié aux affaires militaires), ainsi que le service cars et bus et Scania IT (prestataire informatique).

Constructeurs

Nissan va moins mal

Nissan -qui cloturera son exercice comptable en mars 2021- a présenté les résultats de son troisième trimestre (oct. Nov. Déc. 2020). Bien que, sur les 9 mois, les résultats soient clairement négatifs, l’amélioration sur le dernier trimestre est nette. Elle est essentiellement attribuable à l’effort mis sur la "qualité des ventes", en Amérique du Nord en particulier. Bien que peu enthousiasmant, cet effort de rationalisation s’avérait nécessaire et est conduit assez efficacement. Cela laisse espérer que, pour Nissan d’abord et pour l’Alliance ensuite, les parts plus offensives des plans dont les alliés se sont dotés puissent prendre rapidement le pas sur le volet très défensif qui prévaut encore.

Analyse

Catégorie Ressources Humaines

Mulhouse : Stellantis va recruter 500 intérimaires pour la nouvelle 308

(AFP) - L'usine automobile de Stellantis à Mulhouse (Haut-Rhin) va constituer une deuxième équipe de production pour la nouvelle version de la Peugeot 308, avec à la clé le recrutement d'environ 500 intérimaires, a-t-on appris jeudi auprès de la direction et des syndicats.

23/07/2021