Constructeurs - 09/09/2020

Boudé par le S&P 500, Tesla s'effondre à Wall Street

(AFP) - L'action Tesla a dégringolé mardi à Wall Street, accusant sa pire séance depuis son introduction en Bourse il y a dix ans, après que le constructeur de véhicules électriques n'a pas été retenu pour intégrer le prestigieux indice S&P 500.

Auteur : AFP

Partagez cet article     

A la clôture de mardi, le titre, coté sur le Nasdaq, a plongé de 21,06%, à 330,21 dollars. C'est sa plus lourde chute depuis son entrée à Wall Street en 2010, où l'action avait commencé à moins de 5 dollars.

Ces derniers mois, Tesla avait explosé en Bourse, porté entre autres par de bons résultats au 2e trimestre clos en juin où, malgré la pandémie qui pèse sur les achats automobiles, le groupe fondé et dirigé par Elon Musk avait affiché un bénéfice de 104 millions de dollars, supérieur aux attentes.

Cette envolée du titre, nourrie notamment par l'enthousiasme des petits porteurs, avait hissé le constructeur de voitures haut de gamme au premier rang des capitalisations boursières du secteur automobile, devant General Motors (GM), Ford et Fia Chrysler (FCA) réunis. A la mi-août, le groupe a annoncé la division par cinq de son action pour la rendre plus abordable.

Mais mardi, l'effondrement du titre a effacé quelque 156 milliards de dollars, soit plus d'un tiers de la valeur boursière du constructeur, par rapport à son sommet atteint fin août.

La mauvaise performance de Tesla s'inscrit aussi dans le cadre du coup d'arrêt brutal que connaît la Bourse de New York depuis la fin de la semaine dernière après plusieurs semaines de forte hausse, entraîné par un vif repli des valeurs technologiques.

S&P Dow Jones Indices, la firme qui gère le S&P 500, a annoncé vendredi que le site de vente en ligne Etsy, le fournisseur d'équipements d'automatisation et de test Teradyne et le sous-traitant pharmaceutique Catalent rejoindraient le prestigieux indice courant septembre. 
Le nom de Tesla n'a lui pas été mentionné bien que le groupe remplisse toutes les conditions d'adhésion.

Snobé par le S&P 500
"Vendredi après la cloche, le S&P 500 a publié les modifications de son indice qui n'incluaient pas Tesla, ce qui a été une surprise", a indiqué Daniel Ives, de Wedbush Securities. 
Le S&P 500 est constitué de 500 grandes sociétés présentes à la Bourse américaine et est considéré comme représentatif du marché américain des actions.

Pour intégrer cet indice boursier, dont les membres représentent environ 80% de la valeur totale des entreprises cotées à Wall Street, une entreprise doit remplir plusieurs critères évalués ensuite par un comité se réunissant une fois par mois.
Outre une capitalisation d'au moins 8,2 milliards de dollars, un niveau élevé de liquidités et le fait d'avoir au moins la moitié de ses actions en circulation, un groupe doit afficher un bénéfice cumulé sur quatre trimestres consécutifs pour entrer dans le club.

Mardi dernier, Tesla avait indiqué, dans un document transmis à la SEC, le gendarme boursier américain, qu'elle comptait vendre jusqu'à 5 milliards de dollars de nouvelles actions "de temps en temps" et au prix du marché. Le groupe a confirmé mardi avoir finalisé cette opération le 4 septembre et envisage un accord final de vente mercredi.

La trajectoire ascendante de l'entreprise avait toutefois commencé à être malmenée la semaine dernière lorsque le gestionnaire écossais d'actifs Baillie Gifford, principal actionnaire externe de Tesla, a annoncé une baisse de sa participation, passée de plus de 6% en juin à 4,25% fin août.
La forte baisse de Tesla est intervenue également alors que son concurrent GM a annoncé mardi une prise de participation dans les camions électriques et à hydrogène Nikola, dont le titre s'est envolé mardi de 41%.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Il était temps ! Le cours de l'action était complètement déconnecté de la réalité des ventes... Certes elles ne sont pas mauvaises, néanmoins au global elles restent limitées, et si je ne m'abuse en Europe ce n'est pas extraordinaire... Sans compter que le model Y risque de bientôt cannibaliser le model 3. Il y a encore tant de choses à prouver... Aligner 4 trimestres de bénéfices avec des bricolages comptable c'est bien mais c'est sur des années complètes enchaînées que la rentabilité doit être là.

Seb 16S, Le 09/09/2020 à 07:41

Oui ! ... beaucoup de vérités formulées par Seb 16s ...Cependant
Les valeurs technologiques (GAFAM) ont connu une "correction" (en gros -20% ?) de leur cours ces derniers jours ...Et Tesla, valeur surévaluée par "excellence" a fait les frais de ce mouvement "baissier" ...S'y ajoutent la concomittance de plusieurs éléments défavorables ("dédain" du S&P 500, franchissement à la baisse d'un "gros porteur", annonce de la participation de GM / Nikola, passage à vide de la 3, suspection de "l'artificialité" des résultats comptables positifs, etc ...).
"Elon" ne doit pas avoir un "bon" horoscope ces jours ci ... "Alignement des planètes assez médiocre".
Nous verrons bien si cette "grosse correction" est durable voire le prélude à "l'éclatement d'une bulle" sur les marchés dans les prochaines semaines ...
C'est loin d'être sûr...
;0)

Ade Airix, Le 09/09/2020 à 09:32

@Seb 16S: Les ventes en baisse en Europe sont un problème d'offre, pas de demande. L'usine de Fremont ne peut plus alimenter seule tous les marchés hors Chine, a fortiori quand elle doit fermer pour cause de pandémie. D'où les 2 nouvelles usines en construction (Austin TX et Berlin).
Quant aux bénéfices, ce n'est pas un problème de bricolage comptable, mais simplement que tout est réinvestit dans les nouveaux modèles et les nouvelles usines. C'est sûr que comparé à un constructeur traditionnel avec une gamme globalement stable et une base industrielle établie, les chiffres sont différents, mais c'est comparer des pommes et des poires.
Amazon a eu les mêmes critiques dans les années 2000, où Jeff B n'a pas distribué le moindre dividende pendant des années et tout remis dans le business. Ca ne leur a pas trop mal réussi au final.
Sur le sujet initial, l'action a fait x5 depuis le début de l'année, S&P ou pas il y a des prises de bénéfices.

Arnaud C., Le 09/09/2020 à 09:34

@Arnaud :

Cela m'étonne quand-même cette histoire d'offre parce que le site tesla.fr annonce des délais de livraison de 5-10 semaines ce qui est tout au fait dans la moyenne et ne correspond pas à une offre/demande hyper tendue. Par ailleurs il y a aussi tout un parc de véhicules en stock dispo de suite...

Il y donc de qui s'interroger malgré tout.

Seb 16S, Le 09/09/2020 à 10:27

Faisons sobre ce matin ...les gars !! Je parle aux gens bien nourris.
Définitivement...la bourse (surtout US) ce sont des zinzins et je vous conseil de courir acheter à la baisse !
Comment ne pas faire confiance à un gars qui parle aux cerveaux des cochons en direct...et à notre cerveau (reptilien) pareil sans distinction !!
Ce gars là ne peu que réussir !!

Durand Pierre, Le 09/09/2020 à 11:18

Vous avez pigé les gars...pourquoi on a du mal à réussir chez nous...quand on a une langue qui nous fait trébucher quand on écrit "ne peut que réussir" ou "réussir peu " !! A chaque fois le tout et...son contraire !! Vite du globish pour tous !!

Durand Pierre, Le 09/09/2020 à 11:40

Tesla n’a fait que deux trimestres positifs......grâce à Fiat et ses droits à polluer

Alain Boise, Le 09/09/2020 à 16:52

Il y a pas longtemps il y a eu une coupure générale d'électricité dans mon quartier...et à ce moment là il faut se poser la question, à savoir, en cas de coupures vraiment prolongés...comment allons-nous charger (et surtout en situation d'urgence) nos millions de VE chéris ??
Je vais attendre 2040 pour m'acheter un VE.

Durand Pierre, Le 09/09/2020 à 21:01

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 09/09/2020

Plan hydrogène : les premiers appels à projets révélés

Dès cette année, les premiers appels à projets destinés à concrétiser le plan de développement d’une filière hydrogène en France vont être lancés. Puis en 2021, 1,5 milliard seront consacrés au Projet Important d’Intérêt Européen Commun sur l’hydrogène. Enfin, à partir de 2022, 325 millions d'euros par an serviront à subventionner l’achat d’hydrogène vert (au détriment de l'hydrogène carboné).

Marchés

Catégorie Constructeurs

Deux vrais hybrides pour Suzuki avant la fin de l’année

Un break hybride et un SUV hybride rechargeable, assemblés par Toyota, arriveront en novembre prochain dans le réseau Suzuki. Et, au printemps 2021, le séduisant petit 4x4 Jimny arrivera en version utilitaire léger, sans son malus de 3.331 euros !

21/09/2020

Usine Smart : le projet de reprise par Ineos "paraît de bonne tenue"

(AFP) - Le projet de vente de l'usine Smart d'Hambach (Moselle) par Daimler au groupe Ineos "paraît de bonne tenue", a estimé jeudi Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, confirmant que la production de Smart se prolongerait "jusqu'en 2024".

18/09/2020

Luciano Biondo, nouveau joueur vedette dans l’équipe de Luca de Meo

Renault a annoncé la nomination de Luciano Biondo au poste de directeur industriel du pôle électrique et véhicules utilitaires légers du Nord de la France qui comprend les usines de Douai, Maubeuge et aussi celle de Ruitz. S’il accepte le challenge c’est pour "le projet que porte Luca de Meo", nous a-t-il dit.

17/09/2020

Mercedes : Un camion à batteries en 2021, un camion à pile à combustible pas avant 2025

Daimler Trucks a révélé hier un camion à pile à combustible doté de plus de 1.000 km d’autonomie avec un seul plein d’hydrogène liquide. Il prévoit des essais clients en 2023 et un début de production en série "dans la seconde partie de la décennie". En attendant, un poids lourd à batteries électriques sera lancé en 2021, doté de plus de 200 km d'autonomie, et de plus de 500 km en 2024.

17/09/2020