Publicité
Publicité
Mouvements - 05/07/2021

Changements au sein de RCI Bank and Services

RCI Bank and Services annonce des changements au sein de sa direction dont certains des nominés entreront en fonctions dès ce 1er juillet 2021 : Pierre-Yves Beaufils et Louis Labauge permutent leurs fonctions. Marc Lagrené succède à Patrick Claude à la gestion des risques. Philippe Durand rejoint RCI Bank and Services en tant que membre du comité exécutif en charge du crédit à compter du 1er septembre 2021.

Auteur : Farida Sacha
Chef de rubrique

La lecture de cette actualité est réservée aux abonnés.

Partager cet article


Comment consulter cette actualité ?

Vous avez un abonnement INFORMATIONS, MARCHÉ ou CLUB : Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Choisissez une offre d'abonnement

En souscrivant un abonnement INFORMATIONS au prix de 122,52 € TTC/an

Je m'abonne

Découvrez nos abonnements MARCHÉ et CLUB pour profiter d’un accès illimité aux actualités et de leurs avantages spécifiques !

DÉCOUVREZ TOUS NOS ABONNEMENTS !

Vous pouvez aussi accéder aux actualités à l’unité ou par pack de 10

1 actualité

3,50 € HT

Pack 10 Actualités

30,00 € HT

Autres actualités

Edition du 05/07/2021

Recherche VO d’un à deux ans désespérément

Alors que le marché de l’occasion de juin a bénéficié de deux jours ouvrés de plus qu’en 2019, progressant ainsi de 19%, la catégorie des VO d’un à deux ans, qui s’est effondrée depuis le mois d’avril, enregistre encore une forte baisse (-16%).

Marchés

Le Diesel fait de la résistance mais jusqu'à quand ?

Ce semestre, la 308 a été vendue à 62% en Diesel (contre 56% un an plus tôt) et la Mégane à 74% (contre 73% un an plus tôt), des ratios importants, faute d'offres hybrides au catalogue. Le Captur a pour sa part fait la bascule, avec davantage de PHEV (16,8% de son mix) que de Diesel (16,6%).

Marchés

Pourquoi l’Airbus des batteries est resté un ULM

La visite d'Emmanuel Macron à Douai au lendemain des régionales est venue célébrer la construction dans le site Renault d’une "gigafactory" Envision. Ce projet vient signer une forme d’acceptation par l’Etat français de la réduction aux acquêts de son projet d’Airbus des batteries qui, conformément à ce que l’on pressentait depuis de longs mois déjà, ne sera qu’un projet Stellantis-Total. Au-delà de la déconvenue politique, cette séquence en dit long sur la nature du jeu concurrentiel dans l’industrie et la place que la question des batteries va désormais occuper. En la saisissant mieux, il paraît assez clair que le projet était mort-né.

Analyse

Catégorie Mouvements