Publicité
Publicité
Autour de l'auto - 05/07/2021

Japon : près de 3 ans de prison requis contre deux complices de la fuite de Ghosn

(AFP) - Des procureurs japonais ont requis vendredi presque trois ans de prison ferme à l'encontre de deux Américains jugés à Tokyo pour avoir aidé Carlos Ghosn à quitter le Japon fin 2019, alors qu'il était en liberté sous caution.

Auteur : AFP

Partager cet article

Une peine de deux ans et dix mois de prison a été requise contre Michael Taylor, 60 ans, ancien membre des forces spéciales américaines reconverti dans la sécurité privée, et une peine de deux ans et demi pour son fils Peter, 28 ans.
Il s'agit presque du maximum que le parquet pouvait requérir (3 ans).
La défense a plaidé pour des peines avec sursis, en arguant notamment que Carlos Ghosn était le principal instigateur de toute l'opération.
Le verdict sera annoncé le 19 juillet.   

La fuite de M. Ghosn du Japon a "considérablement enfreint la justice pénale de notre pays", a souligné vendredi le procureur Ryozo Kitajima.
"C'était un acte criminel très sophistiqué et effronté", a ajouté ce procureur, jugeant "extrêmement grave" la responsabilité de Michael Taylor qui a joué un "rôle central" dans l'opération. 

Dès le début de leur procès le 14 juin, les Taylor n'avaient pas contesté les faits qui leur sont reprochés. Ils avaient été arrêtés en mai 2020 aux Etats-Unis puis extradés au Japon en mars de cette année.
Ils ont ainsi déjà passé plus d'un an en détention provisoire.
Cependant M. Kitajima s'est opposé vendredi à ce que leurs condamnations prennent en compte leur temps passé en détention provisoire aux Etats-Unis.

"Plein de remords" 

Le père et le fils se sont de nouveau excusés vendredi, en s'inclinant devant les juges.
S'il a aidé Carlos Ghosn, "ce n'était pas pour de l'argent", a assuré Michael Taylor d'une voix tremblante, vêtu d'un costume sombre et d'une chemise blanche. "J'ai plein de remords, je suis désolé".
"Je suis profondément désolé envers le système judiciaire japonais (...), je m'excuse envers le peuple japonais, et je regrette profondément mes actes", a déclaré son fils Peter.

Selon les enquêteurs, les Taylor ont reçu du camp Ghosn 862.500 dollars pour préparer l'opération, puis l'équivalent de 500.000 dollars en bitcoins par la suite pour payer leurs frais d'avocats.
Michael Taylor, qui a des attaches familiales au Liban, avait été approché mi-2019 par l'entourage de M. Ghosn, qui l'avait persuadé que ce dernier était torturé au Japon, que les poursuites contre lui étaient injustes et qu'il craignait de mourir là-bas en prison.
Michael Taylor s'était alors mis en tête de "sauver" M. Ghosn, mais sans exiger quelque chose en retour, selon son avocat Keiji Isaji.   

La fuite de M. Ghosn avait eu un retentissement mondial et profondément humilié les autorités japonaises.
Un document des procureurs américains avait évoqué "une des fuites les plus effrontées et les mieux orchestrées de l'histoire récente".
L'évasion s'était déroulée dans des circonstances rocambolesques: le magnat déchu de l'industrie automobile s'était notamment caché dans un gros caisson de matériel audio pour éviter les contrôles à l'aéroport d'Osaka (ouest du Japon), qui ne les pratiquait pas à l'époque sur les bagages de passagers d'un jet privé.
M. Ghosn avait pu ainsi rejoindre Beyrouth via Istanbul à bord de jets privés loués pour l'occasion.

Autre complice en cavale

Depuis, le Franco-libano-brésilien vit au Liban, hors d'atteinte de la justice japonaise puisque le pays du Cèdre n'extrade pas ses ressortissants.
Fin 2019, l'ancien grand patron de Renault et Nissan était en liberté sous caution à Tokyo avec l'interdiction de quitter le territoire japonais, en attendant l'ouverture de son procès pour malversations financières présumées chez Nissan, des accusations qu'il a toujours niées.
Sa fuite n'a pas empêché l'ouverture en septembre 2020 d'un procès pénal à Tokyo au sujet de rémunérations différées totalisant plusieurs dizaines de millions de dollars que le président de Nissan était censé toucher à sa retraite, mais sans que cela soit mentionné dans les rapports boursiers du groupe.   

Un ancien responsable juridique de Nissan, l'Américain Greg Kelly, qui avait été arrêté au Japon le même jour que M. Ghosn en novembre 2018, est toujours jugé actuellement dans cette affaire et encourt jusqu'à dix ans de prison.
En février, trois ressortissants turcs ont été condamnés à plus de quatre ans de prison chacun par un tribunal d'Istanbul dans l'affaire de la fuite de M. Ghosn : un responsable de la compagnie turque de location de jets privés MNG Jet et deux pilotes qui avaient assuré le vol Osaka-Istanbul.
Un autre complice présumé, George-Antoine Zayek, un homme d'origine libanaise qui avait assisté les Taylor lors de l'exfiltration, reste quant à lui introuvable.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Résumons : il vont probablement être condamnés pour avoir mis un gars, qui était censé toucher de l'argent à sa retraite, dans un étui de contrebasse et ensuite dans un avion, parce qu'ils pensaient qu'il était torturé au Japon..
Si on peut plus aider un pote maintenant !
;0)

Lucos , Le 05/07/2021 à 09:45

Encore des "employés" de Ghosn totalement manipulés (car manipulables) par ce personnage décidément bien sulfureux.

Bruno Haas, Le 05/07/2021 à 11:04

L'été est revenu avec ses festivals !
Il jouent Antighosn à Tokyo en ce moment...
;0))

Lucos , Le 05/07/2021 à 11:32

Pas mal Lucos.

Bruno Haas, Le 05/07/2021 à 11:45

Vous ne vouliez pas quand même que Carlos G. laisse une veuve désemparée et en difficulté avec des enfants à charge pour une affaire de sous qui ne mérite pas mort d'homme même si pour certains il est véreux et autoritaire, une grosse tête et sans le sens des réalités de ce bas monde.
Vouloir faire à la fin Louis XIV à Versailles, ce qui est impardonnable, fut la goute qui a fait déborder le vase de saké !!
Les Yakusa ont le droit au Japon de faire une vie ostentatoire et pas les patrons d’entreprises industrielles....et pourtant ils se côtoient souvent !!
En sa faveur je dirait que pour Carlos G. enfiler à chaque fois un gilet marqué Nissan (une marque automobile aux produits moches et pas fiables) c'était devenu un peu insupportable à la longue !!
Nissan sors en ce moment chez nous un soit disant nouveau SUV d'avant garde (MDR) et il nous est présenté et imposé en BOITE MANUELLE AVEC EMBRAYAGE comme un char des année cinquante.
Trop cher en plus...eh bien ...c'est ce moquer du monde.
Mais enfin des journalistes de la spécialité dupes sont là pour dire que c'est trop bien !!
Renault va abandonner le diesel et les boites manuelles...mais chez Nissan ils ne comprennent pas le français qui est pourtant une belle langue dans un très beau pays aux habitants géniaux...avec des commerçants prospères...
Au fait prenez le dernier guide les copains de province (je ne serais pas long pour ne pas fâcher M.Lucos), venez voir sur les Champs le nouveau immeuble (immense et spectaculaire ) Dior à coté de celui de Vuitton...qu'est-ce que je suis fier d'être français comme Bruno !!
Profitez au passage pour voir la nouvelle Samaritaine...laissez tomber les musées !
Il suffit de voir à la télé la nouvelle (!!) Ministresse de la Culture...elle nous fait rire tout le temps.

Durand Pierre, Le 05/07/2021 à 12:11

Voilà ce qui se passe quand on est trop de Ghosnnivence...
;-)

Clerion , Le 05/07/2021 à 12:47

Je lui est même donné mon argent à une époque pour acheter des Renault...mais cela s'est mal terminé avec des pannes et pertes de temps et d'argent...je jouais au petit imbécile mal informé !!

Durand Pierre, Le 05/07/2021 à 13:11

Avec vos sous vous avez laissé les Ghosns à l'aise...
;0)

Lucos , Le 05/07/2021 à 13:26

Voilà une nouvelle qui a bien sa place ici…????.. la couverture de “Liberation” de ce matin:
La tête de vrai clown dangereux de Bezos d’Amazon et le titre… “La grande évasion” !!
Je me demande aussi si ce n’est pas lui l’extraterrestre dont parle dans son rapport l’armée américaine!!

Durand Pierre, Le 05/07/2021 à 16:31

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 05/07/2021

Changements au sein de RCI Bank and Services

RCI Bank and Services annonce des changements au sein de sa direction dont certains des nominés entreront en fonctions dès ce 1er juillet 2021 : Pierre-Yves Beaufils et Louis Labauge permutent leurs fonctions. Marc Lagrené succède à Patrick Claude à la gestion des risques. Philippe Durand rejoint RCI Bank and Services en tant que membre du comité exécutif en charge du crédit à compter du 1er septembre 2021.

Mouvements

Recherche VO d’un à deux ans désespérément

Alors que le marché de l’occasion de juin a bénéficié de deux jours ouvrés de plus qu’en 2019, progressant ainsi de 19%, la catégorie des VO d’un à deux ans, qui s’est effondrée depuis le mois d’avril, enregistre encore une forte baisse (-16%).

Marchés

Le Diesel fait de la résistance mais jusqu'à quand ?

Ce semestre, la 308 a été vendue à 62% en Diesel (contre 56% un an plus tôt) et la Mégane à 74% (contre 73% un an plus tôt), des ratios importants, faute d'offres hybrides au catalogue. Le Captur a pour sa part fait la bascule, avec davantage de PHEV (16,8% de son mix) que de Diesel (16,6%).

Marchés

Pourquoi l’Airbus des batteries est resté un ULM

La visite d'Emmanuel Macron à Douai au lendemain des régionales est venue célébrer la construction dans le site Renault d’une "gigafactory" Envision. Ce projet vient signer une forme d’acceptation par l’Etat français de la réduction aux acquêts de son projet d’Airbus des batteries qui, conformément à ce que l’on pressentait depuis de longs mois déjà, ne sera qu’un projet Stellantis-Total. Au-delà de la déconvenue politique, cette séquence en dit long sur la nature du jeu concurrentiel dans l’industrie et la place que la question des batteries va désormais occuper. En la saisissant mieux, il paraît assez clair que le projet était mort-né.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Qualité de l’air : le Conseil d’Etat sanctionne l’absence de "plan" du gouvernement

L’automobile n’étant pas seule responsable de la mauvaise qualité de l’air, les ZFE ne sont pas une réponse suffisante. C’est en quelque sorte ce que l’on peut déduire de l’arrêt du Conseil d’Etat qui a condamné l’Etat à une astreinte de 10 millions d’euros dont l’essentiel sera réparti entre l’Ademe, le Cerema, l’Anses et l’Ineris.

12/08/2021

Fin d'un litige de succession sur la "Joconde des Ferrari"

(AFP) - La Cour de cassation vient de mettre un terme à un vieux litige de succession autour d'une Ferrari de collection, la "Joconde des Ferrari", devenue lors de sa vente en 2014 le véhicule le plus cher du monde : sa valeur devra être partagée entre les héritiers Bardinon.

05/08/2021

Rachida Dati mise en examen pour un troisième chef d'accusation

(AFP) - L'affaire Ghosn finit par rattraper Rachida Dati : l'ex-garde des Sceaux, pilier des Républicains, est finalement mise en examen dans l'enquête sur ses prestations de conseil en 2010-2012 auprès de l'ex-PDG de l'alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn.

29/07/2021