Publicité
Publicité
Constructeurs - 03/06/2022 - #Ford

Ford veut investir 3,7 milliards de dollars et créer 6.200 emplois dans le Midwest américain

Par AFP

(AFP) - Ford a annoncé jeudi son intention d'investir 3,7 milliards de dollars et de créer 6.200 emplois dans le nord des Etats-Unis, près de son berceau historique, pour accélérer la production de véhicules électriques mais aussi lancer de nouveaux modèles à moteur thermique.

Le constructeur automobile américain prévoit également d'embaucher en CDI à plein temps 3.000 salariés actuellement sur des postes temporaires, détaille le groupe dans un communiqué.

Cette expansion se fait dans des usines déjà existantes dans l'Ohio, le Michigan et le Missouri, où est présent le puissant syndicat de l'automobile UAW.

Elles sont situées dans le centre-nord du pays, comme le siège de Ford, alors que plusieurs grands projets liés aux véhicules électriques s'installent dans des Etats plus au Sud, où les salariés sont traditionnellement un peu moins syndiqués.

Ford lui-même avait annoncé en septembre avec son partenaire sud-coréen SK Innovation un investissement de 11,4 milliards de dollars et la création de

11.000 postes pour trois usines de batteries et une usine de production de véhicules dans le Kentucky et le Tennessee.

Le président américain Joe Biden, qui pousse pour la transition aux véhicules sans émissions de CO2, a plusieurs fois insisté pour que les nouveaux emplois sur ce segment soient représentés par un syndicat.

Avec son nouvel investissement, Ford prévoit d'augmenter la production des versions électriques de son populaire F-150 et de sa camionnette Transit, et de lancer un nouveau véhicule électrique destiné aux professionnels vers 2025.

L'entreprise a engagé depuis quelques années une transition vers ce segment en croissance, avec l'objectif initial d'y investir 50 milliards de dollars d'ici à 2026 et de fabriquer deux millions de véhicules électriques par an à cette date.

Mais le constructeur continue aussi de miser sur les véhicules à moteur thermiques. Il prévoit avec le nouvel investissement de lancer un nouveau pick-up Ranger et un nouveau coupé Mustang ainsi que d'accroître la production de Transit.

Réactions

Pour faire suite à nos commentaires sur Buick, on en tient un qui mise sur le Thermique : j'ai nommé Ford !
Merci Simca.

Et oui ...
.. l'approche de Ford se démarque un peu de celle de ses confrères US ...Çà n'est pas le "prechi precha " de Miss Barra qui court après Tesla, par exemple ... Il y a la Mustang avec ou sans e et ... la Ford GT qui est une très belle référence... !
Et en europe je trouve la gamme intéressante (Fiesta, Puma, Focus) et astucieuse avec le flexfuel sans compter le partenariat VUL abec VW ... et somme toute cela fonctionne pas si mal !
;0)

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Autres articles

Marchés

Le marché du VO récent toujours à la peine en mai

En mai, les VO de moins d’un an sont restés en net recul (-23,7%) tandis que la tranche des "1 à 2 ans" a ralenti sa chute (-2%). Les VO de plus de 15 ans parviennent pour leur part à progresser (+5%) pour peser plus d’une vente de VO sur 4.

Réseaux

Dekra Automotive France invite les femmes à oser

Dekra Automotive France, via la parole de Karine Bonnet, Présidente du Réseau Contrôle Technique France et Directrice Générale, envoie des signaux forts en termes de féminisation des équipes et d’égalité femmes/hommes. Découvrons.

Marchés

Japon : nouvelle chute des ventes de véhicules neufs en mai

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon ont chuté de 16,7% en mai sur un an, selon des chiffres publiés mercredi, reculant fortement pour le neuvième mois consécutif sur fond de perturbations des chaînes d'approvisionnement aggravées par les confinements en Chine.

Analyse

Nouveaux constructeurs en panne de courant, un problème de charge ?

La voiture électrique se déploie, c’est un fait indéniable. Les gouvernements ont mis quelques moyens et, en Europe, beaucoup de restrictions pour pousser le marché. Les constructeurs historiques dévoilent leurs plans produits, investissent massivement dans des usines et des partenariats. Mais, pour les nouveaux constructeurs, les investissements ralentissent, les marchés financiers se lassent et les difficultés se multiplient. Ceux qui devaient tuer les constructeurs historiques vont-ils eux-mêmes survivre ?

Constructeurs - 01/02/2023

Volvo France : des ambitions encore bridées par la capacité à produire

En 2022, les immatriculations de Volvo en France ont été fortement impactées par les pénuries de semi-conducteurs avec un décalage croissant entre les commandes et les livraisons. Le réseau devra encore gérer la pénurie en 2023 avant de se préparer à un objectif de doublement des volumes en 2026. Les explications de Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France.

Constructeurs - 31/01/2023

Renault abaisse sa participation dans Nissan pour relancer des coopérations

Renault et Nissan ont annoncé hier dans un communiqué commun avoir atteint un accord sur leur coopération future. Celui-ci doit encore être validé par le conseil d’administration de chacun des deux constructeurs. Renault Group neutralise  28,4% de ses actions de Nissan dans une fiducie qui sera chargée de les vendre. L’accord prend acte d’une situation de fait dans laquelle Renault Group ne faisait rien d’une participation qui cristallisait la rancœur de son supposé partenaire…

Constructeurs - 31/01/2023

Suzuki aura 5 modèles électriques en Europe en 2030

Avec 2,97 millions de voitures vendues dans le monde en 2022, Suzuki a réalisé une croissance de plus de 7% sur un an mais est en recul de 11% par rapport à 2019. La marque prévoit d’avoir 5 modèles électriques en Europe en 2030 qui pèseront 80% de son mix, contre 20% au Japon et 15% en Inde.