Publicité
Marchés - 03/06/2022 - #Renault , #Volkswagen , #Hyundai , #Kia , #Toyota

Le marché du VO récent toujours à la peine en mai

En mai, les VO de moins d’un an sont restés en net recul (-23,7%) tandis que la tranche des "1 à 2 ans" a ralenti sa chute (-2%). Les VO de plus de 15 ans parviennent pour leur part à progresser (+5%) pour peser plus d’une vente de VO sur 4.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partager cet article

En mai, la baisse du marché de l’occasion se poursuit avec un recul de 4,5%, à 454.756 VP immatriculés. A jours ouvrables constants, la baisse est de l’ordre de 14% (2 jours ouvrés de plus en ce mois de mai), plus proche de la tendance des mois passés : -15,8% en avril et -13,7% en mars.

Comme en avril, c’est la tranche des VO de "15 ans et plus" qui résistent le mieux, enregistrant même une croissance de 5,2% pour atteindre un niveau record à 25,4% du marché de l’occasion.

Depuis le début de l’année, le marché de l’occasion a perdu 11%, soit 284.000 véhicules de moins, avec un recul particulièrement fort des VO de moins d’un an (-23%, soit 45.000 VO perdus) et des VO de "1 à 2 ans" (-33%, soit 51.000 VO perdus).

En mai, les VO de moins d’un an sont restés en net recul (-23,7% pour ne plus peser que 6,2% du marché), impactant toutes les marques, et particulièrement Renault (-44%), à l’exception de Toyota, Kia et Hyundai qui progressent de 7 à 8%.

Les V0 de "1 à 2 ans" ont en revanche réduit leur chute en mai, à -2,2% (pour peser 5% du marché), avec même un fort rebond pour Volkswagen (+30%) et Toyota (+65%).

Les VO de "2 à 5 ans" perdent 4,5% en mai, à 21,3% du mix, et 8,4% sur 5 mois, marquant un ralentissement du nombre de buy-back malgré le succès des formules locatives.

En tout, les VO récents (jusqu’à 5 ans) ont représenté 32,5% du marché en mai (contre 36,8% en mai 2019). Ils sont commercialisés en grande majorité par les professionnels qui ont réalisé 39,6% des ventes totales de VO en mai, selon les données NGC Data publiées par AutoScout24 France. Les particuliers ont pesé 52,9% des ventes et les importations 7,5%.

Le prix moyen des annonces (publiées sur AutoScout24 France) reste élevé (+ 14,4% en 1 an) mais il a amorcé une baisse en mai (-1,7% par rapport à avril 2022, pour repasser sous les 27.000 euros en moyenne), après un plateau observé depuis le début de l’année et le ralentissement du marché. "Cela montre que le marché était devenu trop cher et que les acheteurs ont préféré reporter leur achat", analyse Vincent Hancart, Directeur Général d’AutoScout24 France.

La flambée des prix des carburants traditionnels a aussi boosté les ventes de VO électriques (+58,7%) et PHEV (+59%) même si les volumes restent faibles (2,7% du mix).  Ils sont naturellement concentrés parmi les VO récents : dans cette catégorie, les modèles électrifiés progressent de plus de 60% en mai pour peser 7,3% du mix.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Eh oui, quand tu ne vends pas de VN une année, il y a moins de VO à vendre l'année suivante, donc c'est purement mathématique.
;0)

Lucos , Le 03/06/2022 à 09:16

Je ne sui pas dans la vente, mais pour moi 2 raisons essentielle à cette baisse.
Des VO de 1-2 ans : ils auraient fallu en vendre en 2020-21... Et on sait très bien que les volumes de vente ont été très bas, donc forcément le "stock" de VO est lui aussi très bas : vous ne pouvez pas vendre ce que vous n'avez pas ! Dans la même veine, je prédis une forte baisse des vente de VO de 2-5 ans en 2024-25...
Ensuite, quand vous en trouver un, le VO de 1-2 ans coute encore très très (trop) cher...

Fred Et Rick, Le 03/06/2022 à 09:17

C'est vrai que plus de 275000 véhicules disponibles de suite...rien que sur la Centrale ...c'est une goute dans l'océan de la pénurie ! Foutez-vous de la poire des gens...et un VO de 1-2 ans c'est très cher pour qui ...surement pour un gilet jaune !!
C'est sur que les riches ne sont pas au courant...par exemple une Ferrari GT4 Lusso avec 12000 km au compteur avec une réduction de 100000 euros sur le tarif neuf sans options...en plus d'origine et on voit la pauvreté pointer sur le CAC40 !!
Regardez le prix des Bentley d'occase ...et des récents coupés Jaguar presque neufs à 50000 euros...pour aller chercher le pain...et on se rend compte de l'horrible inflation du même qui s'installe sur fond de guerre de l'Ukraine !! Des maquignons de l'occase à court de trésorerie vont surement se suicider...de désespoir... !!

Durand Pierre, Le 04/06/2022 à 11:54

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 03/06/2022

Dekra Automotive France invite les femmes à oser

Dekra Automotive France, via la parole de Karine Bonnet, Présidente du Réseau Contrôle Technique France et Directrice Générale, envoie des signaux forts en termes de féminisation des équipes et d’égalité femmes/hommes. Découvrons.

Réseaux

Japon : nouvelle chute des ventes de véhicules neufs en mai

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon ont chuté de 16,7% en mai sur un an, selon des chiffres publiés mercredi, reculant fortement pour le neuvième mois consécutif sur fond de perturbations des chaînes d'approvisionnement aggravées par les confinements en Chine.

Marchés

Nouveaux constructeurs en panne de courant, un problème de charge ?

La voiture électrique se déploie, c’est un fait indéniable. Les gouvernements ont mis quelques moyens et, en Europe, beaucoup de restrictions pour pousser le marché. Les constructeurs historiques dévoilent leurs plans produits, investissent massivement dans des usines et des partenariats. Mais, pour les nouveaux constructeurs, les investissements ralentissent, les marchés financiers se lassent et les difficultés se multiplient. Ceux qui devaient tuer les constructeurs historiques vont-ils eux-mêmes survivre ?

Analyse

Catégorie Marchés

Marché moto en juin et au premier semestre : Des hauts et des bas !

Le marché de la moto poursuit son effet yo-yo : après un excellent mois de mai, il a perdu du terrain en juin. Sur le premier semestre, il résiste cependant très bien, avec une baisse limitée à 3,6%, 2022 se situant ainsi parmi les meilleurs millésimes.

02/08/2022

L'Opep prévoit une croissance ralentie de la demande de pétrole en 2023

(Reuters) - L'Opep a annoncé mardi s'attendre à un léger ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole l'an prochain même si elle estime que la consommation devrait rester soutenue par un moindre impact de la pandémie de COVID-19 et par une croissance économique encore solide.

13/07/2022

Contre la faiblesse de l'euro, la BCE n'a que des solutions coûteuses

(Reuters) - La chute de l'euro face au dollar qui le rapproche de la parité avec le billet vert, du jamais vu depuis 20 ans, place la Banque centrale européenne (BCE) dans une situation inconfortable car les options dont elle dispose sont forcément douloureuses et coûteuses pour l'économie.

11/07/2022