Publicité
Constructeurs - 03/06/2022 - #Renault , #Tesla , #Nissan

Renault va s'approvisionner en cobalt marocain pour ses batteries

(AFP) - Le constructeur automobile français Renault a annoncé mercredi avoir signé avec le groupe marocain Managem Group un contrat d'approvisionnement en cobalt, l'un des composants essentiels des batteries électriques pour lesquels tout le secteur bataille.

Auteur : AFP

Partager cet article

Le contrat, dont le montant n'a pas été communiqué, prévoit la livraison de 5.000 tonnes de sulfate de cobalt par an pendant sept ans, à partir de 2025.

Il prévoit une production, à partir de minerai de cobalt, à "bas carbone", grâce à l'utilisation de 80% d'énergie d'origine éolienne mais également via la revalorisation des matériaux de batteries en fin de vie.

Les constructeurs mondiaux se livrent une concurrence féroce afin de sécuriser leurs approvisionnements en métaux rares nécessaires à la fabrication des batteries et à la transition vers l'électrique de leur gamme de véhicules. Le constructeur américain de voitures électriques Tesla a, par exemple, signé un méga-contrat pour le nickel de Nouvelle-Calédonie.

En octobre dernier, Renault avait lui-même annoncé un contrat d'approvisionnement en nickel avec le groupe finlandais Terrafame, après un autre contrat, pour le lithium cette fois, avec l'allemand Vulcan Energy.

Renault vise une baisse de l'empreinte carbone de ses batteries de 20% d'ici à 2025 et de 35% d'ici à 2030 par rapport à 2020, notamment grâce au contrat marocain.

Le groupe français s'assure "ainsi un approvisionnement plus proche de notre écosystème de fabrication de batteries électriques en Europe et à bas carbone", s'est félicité le directeur des achats de l'alliance Renault-Nissan, Gianluca De Ficchy.

Cet accord vient par ailleurs compléter les investissements de Renault au Maroc, qui devraient atteindre au total 2,5 milliards d'euros en 2025, pour un objectif total de 3 milliards d'euros.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Avec Elon ... la SLN doit être rudement contente (?).
Des VE ? soit ? ...mais alors uniquement avec du lithium ardennais ...
non mais !
;0)

Ade Airix, Le 03/06/2022 à 08:15

C'est du bon ! C'est du marocain....
;0))

Lucos , Le 03/06/2022 à 09:40

Le montant du contrat n'a pas été communiqué ; sans blague.
Avec toutes les commissions, rétro-commissions, bakchiches, et autres "remerciements" divers inhérents à ce type de contrat, il ne sera JAMAIS communiqué.

Bruno Haas, Le 03/06/2022 à 10:57

Vous avez dit : Bakchiches ? …
Hélas, si le mot vient de "là bas", la spécialité est largement répandue … Même en Ukraine … C'est dire ! … Les zAméricains ont longtemps craint que Zelensky reverse les 5 milliards d'euros du FMI à son ancien employeur, le discutable Ihor Kolomoïsky suite à une nationalisation "un peu" sauvage d'une banque appartenant à l'oligarque …
;0))
Pour les rétro-commisions, Goshn "serait" prêt à consentir quelques consultations au "séducteur à la pochette blanche" en contrepartie du "droit à l'oubli" … Heureusement, Anticor veille !

Ade Airix, Le 03/06/2022 à 11:18

Oui Adeairix, j'ai déjà dit ici que j'avais un très bon pote qui avait été en charge de la vente des chars Leclerc aux Emirats, mon dieu !
Petit extrait du Monde diplomatique sur ce dossier :
"Le GIAT cherche alors à exporter son produit, notamment auprès des EAU, alarmés par l’invasion irakienne du Koweït en 1990. L’année suivante, il signe un arrangement avec M. Abbas Ibrahim Yousef Al-Yousef, un intermédiaire émirati chargé de l’aider à décrocher le marché en échange d’une commission de 235 millions de dollars. Cet accord occulte ne sera révélé qu’en 2018, grâce à des documents obtenus par WikiLeaks. L’intermédiaire n’ayant touché que 195 millions de dollars, il portera plainte en 2008 devant un tribunal arbitral pour obtenir le solde — en vain. Entre-temps, le GIAT aura vendu à l’armée émiratie 390 chars Leclerc, 46 dépanneurs, ainsi que des munitions françaises, le tout pour un montant de 3,2 milliards de dollars."
Je peux vous assurer que le train de vie de mon pote (et de ses "collègues") a explosé : château, bagnoles de luxe, achat d'un club de polo (ce qui ne lui a pas porté chance car il est devenu tétraplégique à cause d'une chute gravissime lors d'un match).
Mon dieu !
On ne joue vraiment pas dans la même division.

Bruno Haas, Le 03/06/2022 à 11:44

Édifiant !!!
Il y a toute une smala internationale...qui tous les ans vient jouer au Polo en Espagne ...et un "petit riche" qui se salit les mains dans le pétrole...couche pour la saison dans un petit yacht de 80 mètres (avec petite plateforme d’hélico) sur le port de Malaga ! Que des soucis n'empêche !!

Durand Pierre, Le 04/06/2022 à 11:34

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 03/06/2022

Le marché du VO récent toujours à la peine en mai

En mai, les VO de moins d’un an sont restés en net recul (-23,7%) tandis que la tranche des "1 à 2 ans" a ralenti sa chute (-2%). Les VO de plus de 15 ans parviennent pour leur part à progresser (+5%) pour peser plus d’une vente de VO sur 4.

Marchés

Dekra Automotive France invite les femmes à oser

Dekra Automotive France, via la parole de Karine Bonnet, Présidente du Réseau Contrôle Technique France et Directrice Générale, envoie des signaux forts en termes de féminisation des équipes et d’égalité femmes/hommes. Découvrons.

Réseaux

Japon : nouvelle chute des ventes de véhicules neufs en mai

(AFP) - Les ventes de véhicules neufs au Japon ont chuté de 16,7% en mai sur un an, selon des chiffres publiés mercredi, reculant fortement pour le neuvième mois consécutif sur fond de perturbations des chaînes d'approvisionnement aggravées par les confinements en Chine.

Marchés

Nouveaux constructeurs en panne de courant, un problème de charge ?

La voiture électrique se déploie, c’est un fait indéniable. Les gouvernements ont mis quelques moyens et, en Europe, beaucoup de restrictions pour pousser le marché. Les constructeurs historiques dévoilent leurs plans produits, investissent massivement dans des usines et des partenariats. Mais, pour les nouveaux constructeurs, les investissements ralentissent, les marchés financiers se lassent et les difficultés se multiplient. Ceux qui devaient tuer les constructeurs historiques vont-ils eux-mêmes survivre ?

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le groupe Renault a remboursé la moitié de son PGE

Le prêt garanti par l’Etat souscrit par le groupe Renault a été remboursé par anticipation à hauteur de 2 milliards d’euros et Renault a annoncé la semaine dernière qu’il en remboursera la totalité "au plus tard fin 2023".

04/08/2022

Renault engrange les premiers résultats financiers de sa stratégie tournée vers la valeur

Au premier semestre les résultats financiers de Renault font la démonstration de la réussite de la remontée unitaire des marges et de la hausse des ventes de véhicules du segment C. Sa marge opérationnelle sur le semestre est de 4,7% et le groupe revoit à la hausse ses perspectives financières avec un objectif supérieur à 5% sur l’ensemble de l’année.

01/08/2022