Autour de l'auto - 19/10/2020

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Les entreprises souhaitant participer au Grand Prix de la start-up automobile organisé par l'ACF et l’Essec Automobile Club ont jusqu'au 27 novembre prochain pour déposer leur dossier. A la clé, plus de 200 000 euros de dotation, dont 25 000 euros pour le Grand Prix et 10 000 euros pour le Pionnier.

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

L’Automobile Club de France et l'Essec Automobile Club organisent la quatrième édition du Grand Prix ACF Autotech 2021. Les candidatures viennent d’être ouvertes et se clôtureront le 27 novembre prochain.
Au total, l’équivalent de 200.000 euros seront offerts aux gagnants par les partenaires participants, dont 25 000 euros au gagnant de la catégorie des start-up les plus avancées dans leur développement (second tour de table et plus) et 10.000 euros au gagnant de la catégorie des start-up les plus jeunes (premier tour de table).

Les start-up qui ont développé un produit ou un service "pouvant trouver application sur le produit automobile dans son usage, dans sa conception, dans sa fabrication ou dans sa commercialisation" peuvent participer, à condition d’avoir déposé leurs statuts au plus tôt le 1er janvier 2011 et que le capital soit détenu au moins à 50% par les associés fondateurs.

Le 9  février 2021, les finalistes seront dévoilés et seront accompagnés pour préparer leur "grand oral" devant le jury qui se déroulera le 15 avril, lors de la soirée de finale et de remise des prix, prévues à l’ACF, place de la Concorde à Paris, si tout se passe bien...
On se souvient en effet que la dernière édition de la finale a dû se dérouler en visio-conférence, le 2 avril, chaque candidat réalisant son "pitch" depuis son domicile devant les 16 membres du jury et le public (près de 1.000 personnes selon les organisateurs, dont 350 ont voté pour leur start-up préféré).

Tout s’était bien déroulé d’ailleurs, malgré la complexité technique de réunir autant d’intervenants, dont un japonais qui, à 3h00 du matin au Japon, a présenté une batterie autonome fonctionnant en courant alternatif, une innovation développée par sa société, AC Biode, et qui a remporté la mention GPACF GreenTech qui désigne la start-up qui contribue le plus au développement durable.

C’est la start-up IoT.bzh, implantée à Lorient, qui avait remporté le Grand Prix ACF AutoTech 2020. La société, qui réunit une trentaine d’experts logiciels Linux, développe un système d’exploitation en "open source" pour l’automobile, a expliqué Yann Bodéré, directeur général de l’entreprise.

Le prix Pionnier avait été décerné à la société Altaroad, représentée par sa directrice générale, Cécile Villette. L’entreprise fournit déjà à des grands noms du BTP des capteurs installés sous la chaussée pour peser les camions en sortie de chantier pour optimiser et contrôler les charges. "Notre ambition est d’être déployé plus largement sur l’infrastructure pour collecter des données (poids, trafic, vitesse) en temps réels et anticiper les besoins d’entretien de la chaussée", a expliqué la dirigeante.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/10/2020

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

Des constructeurs commencent à tester des formules de distribution sur Internet qui ne rémunèrent plus le concessionnaire comme avant. Un statut d'agents a même été inauguré par Mercedes et BMW dans certains pays, qui revient à faire perdre au distributeur toute la valeur de son fonds de commerce, s'inquiète Christophe Maurel, président de la branche concessionnaires du CNPA.

Réseaux

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

Analyse

Catégorie Autour de l'auto

Michelin avale 100% du Fooding

(AFP) - Le groupe Michelin a finalisé l'acquisition de 100% du guide Fooding, jeune concurrent de l'emblématique guide gastronomique rouge, dont il détenait déjà 40%, a indiqué le groupe Michelin dans un communiqué.

26/10/2020

L'Ile-de-France veut se débarrasser de ses bus Diesel

(AFP) - Sus au Diesel! L'Ile-de-France s'est lancée dans un vaste programme de verdissement de sa flotte de bus, pour ne plus faire circuler dans dix ans que des véhicules fonctionnant au biogaz ou à l'électricité, un effort se montant à plus de quatre milliards d'euros.

22/10/2020

Paris lance une consultation sur le passage à 30 km/h d'ici 2021

(AFP) - La ville de Paris va lancer une consultation publique sur le projet de limiter à 30km/h la vitesse (hors périphérique) d'ici 2021, une promesse de campagne de la maire PS Anne Hidalgo, a indiqué jeudi son adjoint aux Transports David Belliard.

16/10/2020

Brésil : l'indemnisation de VW, un espoir pour les victimes de la dictature

(AFP) - L'accord inédit signé par le constructeur automobile allemand Volkswagen pour indemniser des familles d'ex-ouvriers torturés ou assassinés durant la dictature militaire au Brésil pourrait inciter d'autres grands groupes industriels à faire de même et reconnaître leur coopération avec l'appareil répressif des années de plomb.

28/09/2020