Constructeurs - 19/10/2020

Poids lourds : Volkswagen obtient un accord de principe pour le rachat de Navistar

(AFP) - La branche camions de Volkswagen, Traton, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord sur le rachat, pour 3,7 milliards de dollars, de l'intégralité du constructeur américain de poids lourds Navistar dans l'objectif de conquérir le marché aux USA.

Auteur : AFP

Partager cet article

Traton et Navistar sont arrivés à  "un accord de principe" sur le rachat pour 44,50 dollars par action des titres restants du groupe, explique dans un communiqué Traton, qui regroupe notamment les marques MAN et Scania.

L'objectif du numéro deux mondial : développer ses activités sur le marché américain pour attaquer les concurrents Daimler et Volvo, qui y sont très présents, alors que Volkswagen opère surtout en Europe et en Amérique latine.

Traton et Navistar, qui comptent respectivement près de 80.000 et 15.000 employés, coopèrent depuis 2017 dans la technologie et les achats.

Navistar, qui se targue d'être le "leader" du marché américain des bus scolaires, a affiché en 2019 un chiffre d'affaires de 11,3 milliards de dollars pour 106.500 véhicules vendus. Il commercialise la marque "International Truck".

Traton, qui comprend également les camions et bus de la marque VW "Caminhões e Ônibus" commercialisés en Amérique latine et en Afrique, a vendu en 2019 plus de 242.000 unités et réalisé 26,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Volkswagen a introduit fin juin 2019 une partie minoritaire de 11,5% du capital de Traton en Bourse pour faciliter son expansion mondiale et lui donner plus d'autonomie.

La marque MAN traverse en parallèle une profonde restructuration avec la suppression de 9.500 emplois, soit un quart de ses effectifs.

L'accord entre les deux constructeurs met un terme à plusieurs mois de suspens : Traton avait initialement proposé en janvier 35 dollars par action avant d'augmenter début septembre son offre à 43 dollars, un prix jugé encore trop bas par Navistar.

Tout s'est précipité cette semaine avec un ultimatum, de la part de Traton, qui donnait à son partenaire américain jusqu'à vendredi 16H00 GMT pour accepter avant le retrait de l'offre.

Des discussions de dernière minute entre les patrons des groupes ont finalement permis de s'accorder sur le montant final.

Les deux principaux actionnaires de Navistar, aux côtés de Volkswagen, soutiennent le rachat, avait expliqué le groupe américain vendredi dans l'après-midi.

Traton a désormais "l'intention de travailler avec Navistar en vue d'une finalisation rapide de la transaction", qui reste sous réserve d'un accord juridique sur les conditions détaillées, expliquent Matthias Gründler et Christian Schulz, patron et directeur financier du fabriquant allemand, dans une lettre au PDG du groupe basé en Illinois.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/10/2020

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

Des constructeurs commencent à tester des formules de distribution sur Internet qui ne rémunèrent plus le concessionnaire comme avant. Un statut d'agents a même été inauguré par Mercedes et BMW dans certains pays, qui revient à faire perdre au distributeur toute la valeur de son fonds de commerce, s'inquiète Christophe Maurel, président de la branche concessionnaires du CNPA.

Réseaux

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Les entreprises souhaitant participer au Grand Prix de la start-up automobile organisé par l'ACF et l’Essec Automobile Club ont jusqu'au 27 novembre prochain pour déposer leur dossier. A la clé, plus de 200 000 euros de dotation, dont 25 000 euros pour le Grand Prix et 10 000 euros pour le Pionnier.

Autour de l'auto

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Dacia/Lada : un potentiel de croissance et de marge important

Le rapprochement des marques Dacia et Lada est un projet industriel qui vise à produire l’ensemble de leurs modèles sur une plateforme commune, la CMF-B. Bien que conçu pour le B cette même plateforme permettra à Dacia d’entrer sur le segment C. Les explications de Denis Le Vot, directeur Dacia et Lada.

19/01/2021

Stellantis : les syndicats italiens décrochent un rendez-vous avec Tavares

(AFP) - Carlos Tavares, directeur général du nouveau groupe Stellantis, issu du mariage des constructeurs PSA et Fiat Chrysler, s'entretiendra mercredi avec les syndicats du secteur automobile italien, inquiets de l'impact de la fusion sur l'emploi, a-t-on appris lundi de sources syndicales.

19/01/2021

Kia veut rafraîchir son image avec ses électriques

(AFP) - Kia veut rafraîchir son image pour mieux aborder le virage de l'industrie automobile vers les moteurs électriques et les solutions de mobilité, a annoncé vendredi le constructeur sud-coréen.

18/01/2021

Le plan stratégique du groupe Renault concilie rentabilité et économie verte

A partir de 2025, le groupe Renault aura basculé dans un nouveau modèle économique intégrant une nouvelle approche dans les technologies, l’énergie, les datas, la mobilité. Cette transformation se prépare en deux étapes, le redressement jusqu’en 2023 sera suivi de la rénovation jusqu’en 2025. Ce plan a été présenté par un Luca de Meo inspiré et inspirant, accompagné des dirigeants des marques Dacia/Lada, Alpine et Mobilize.

15/01/2021