Publicité
Publicité
Constructeurs - 19/10/2020

Après Ford, Fiat Chrysler va investir dans des véhicules électriques au  Canada

(AFP) - Le syndicat représentant 9.000 salariés de Fiat Chrysler (FCA) au Canada a annoncé jeudi avoir conclu avec le constructeur un accord de principe prévoyant l'assemblage de véhicules électriques et la création de 2.000 emplois.

Auteur : AFP

Partager cet article

Fiat Chrysler s'engage à investir environ 1,5 milliard de dollars canadiens (969 millions d'euros) dans une nouvelle plateforme d'assemblage à son usine de Windsor, dans le sud de l'Ontario, dans le cadre de cet accord d'une durée de trois ans, a indiqué Jerry Dias, président du syndicat Unifor, dans un communiqué.

L'entente, qui écarte la menace d'une grève, prévoit l'assemblage de véhicules hybrides et électriques à Windsor, avec la production d'au moins un modèle en 2025, a-t-il dit.

Deux mille emplois doivent être créés en 2024 à l'usine de Windsor, selon le syndicat. Le groupe avait supprimé 1.500 emplois en Ontario cet été.

L'accord prévoit également un investissement de 50 millions de dollars dans l'usine d'assemblage de Brampton, en Ontario.

Les salariés doivent encore le ratifier lors d'un vote virtuel prévu dimanche et lundi.

Il prévoit des hausses de salaires de 5% et est basé sur celui entériné en septembre par les salariés de Ford au Canada.

Le syndicat Unifor prévoit d'entamer des négociations la semaine prochaine avec General Motors pour le renouvellement de la convention collective des salariés du groupe au Canada.

Après la conclusion de l'accord chez Ford, le groupe a annoncé un investissement de 1,8 milliard de dollars canadiens (1,2 milliard d'euros) dans la production de véhicules électriques à son usine d'Oakville, à l'ouest de Toronto, avec une aide de près de 600 millions de dollars du gouvernement canadien et celui de l'Ontario.

Les trois grands groupes nord-américains et les constructeurs japonais Toyota et Honda comptent au total 44.000 salariés dans leurs chaînes d'assemblage en Ontario, selon Unifor.

Le Canada a exporté pour environ 80 milliards de dollars de véhicules et de pièces en 2019, presque exclusivement en Amérique du Nord, équivalant à 13% de ses exportations totales, selon les statistiques officielles.

Partager cet article

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/10/2020

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

Des constructeurs commencent à tester des formules de distribution sur Internet qui ne rémunèrent plus le concessionnaire comme avant. Un statut d'agents a même été inauguré par Mercedes et BMW dans certains pays, qui revient à faire perdre au distributeur toute la valeur de son fonds de commerce, s'inquiète Christophe Maurel, président de la branche concessionnaires du CNPA.

Réseaux

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Les entreprises souhaitant participer au Grand Prix de la start-up automobile organisé par l'ACF et l’Essec Automobile Club ont jusqu'au 27 novembre prochain pour déposer leur dossier. A la clé, plus de 200 000 euros de dotation, dont 25 000 euros pour le Grand Prix et 10 000 euros pour le Pionnier.

Autour de l'auto

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Hyundai : hausse de 78% du bénéfice net au 4e trimestre

(AFP) - Hyundai a affiché un bénéfice net en hausse de 78% au quatrième trimestre, le premier constructeur automobile sud-coréen a ainsi résisté aux conséquences de la pandémie grâce de solides ventes intérieures qui ont compensé la faible demande étrangère.

27/01/2021