Marchés - 19/10/2020

Le marché automobile européen repart timidement à la hausse en septembre

(AFP) - Le marché automobile européen est légèrement reparti à la hausse en septembre, tiré par les ventes de véhicules en Italie (+9,5%) et l'Allemagne (+8.4%).

Auteur : AFP

Partagez cet article     

Le nombre d'immatriculations de voitures particulières neuves affiche une progression de 3,1% sur un an, à 933.987 unités, a annoncé l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) dans un communiqué.
Après s'être effondré de 55,1% en mars puis de 76,3% en avril sous l'effet du confinement des populations et de la fermeture des commerces automobiles, le marché européen se remet difficilement des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Le mois de septembre est le premier mois à la hausse depuis le début de la crise, profitant des mesures de relance gouvernementales adoptées dans plusieurs grands pays européens, de manière contrastée.
L'Italie (+9,5%) et l'Allemagne (+8,4%) rebondissent tandis que la France (-3%) et l'Espagne (-13,5%) restent en baisse.
Les 5e et 6e marchés de l'Union, la Pologne (+8%) et la Belgique (+1%), repartent également à la hausse.


Sur les neufs premiers mois de l'année, seulement 7,06 millions de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l'Union
européenne, soit près de 2,7 millions de moins qu'en 2019 sur la même période (-28,8%).
L'ACEA table sur un recul historique de 25% des livraisons sur l'ensemble de l'année. 
Avant la pandémie, en janvier, l'organisation, qui regroupe 16 constructeurs actifs en Europe, prévoyait un recul de 2% après six années consécutives de croissance qui avaient porté le marché tout près de ses plus hauts niveaux.

Au palmarès des constructeurs, le groupe allemand Volkswagen (avec Skoda, Audi, Seat et Porsche), toujours incontestable numéro un européen, a vu ses livraisons augmenter de 9% en septembre, tiré par les bonnes ventes de Skoda, Audi et Seat. Sur neuf mois, sa part de marché a encore progressé de 0,7 point, à 25,7%. 
Il devance nettement son dauphin PSA (Peugeot, Citroën, Opel/Vauxhall, DS) dont la part de marché à chuté de 1,7 point, à 15,3%, depuis le début de l'année. Le groupe Renault (avec Dacia, Lada et Alpine) complète le podium européen avec 11,5% (-0,3 point), devant les groupes Hyundai (7,2%, +0,5 point) et BMW (7%, +0,6 point).

Parmi les deux groupes français, Renault sort son épingle du jeu en termes d'immatriculations (+9,7%) grâce aux ventes de Dacia (+35,4%), tandis que PSA est en baisse de 11,8%, avec un fort recul d'Opel/Vauxhall.

Vous pouvez consultez les statistiques avec un paiement à l’unité ou par pack de 10

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en Europe septembre 2020

Lire le détail des immatriculations VP neufs par pays en Europe septembre 2020

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 19/10/2020

Christophe Maurel, CNPA : "Passer de concessionnaire à agent, c’est abandonner son fonds de commerce au constructeur"

Des constructeurs commencent à tester des formules de distribution sur Internet qui ne rémunèrent plus le concessionnaire comme avant. Un statut d'agents a même été inauguré par Mercedes et BMW dans certains pays, qui revient à faire perdre au distributeur toute la valeur de son fonds de commerce, s'inquiète Christophe Maurel, président de la branche concessionnaires du CNPA.

Réseaux

Grand Prix ACF AutoTech : les candidatures sont ouvertes

Les entreprises souhaitant participer au Grand Prix de la start-up automobile organisé par l'ACF et l’Essec Automobile Club ont jusqu'au 27 novembre prochain pour déposer leur dossier. A la clé, plus de 200 000 euros de dotation, dont 25 000 euros pour le Grand Prix et 10 000 euros pour le Pionnier.

Autour de l'auto

Le retrofit des véhicules thermiques en véhicules électriques : est-ce que l'affaire est sérieuse ?

Le lobby du retrofit a le vent en poupe et a gagné en 2020 ses principales batailles. Il lui reste à gagner celle des marchés et des volumes et à sortir ainsi de l’artisanat. Cela passe par des baisses de prix drastiques qui elles aussi appelleront des soutiens publics forts. Cela peut apparaître aujourd’hui comme un pari risqué mais l’enjeu politique est fondamental : si l’électrification a, pour l’instant, un caractère très élitiste qui exclut de fait des pans entiers de la société, le retrofit peut permettre une décarbonation "inclusive" et mérite pour cela d’être soutenu.

Analyse

Catégorie Marchés

Le malus au poids ne sera pas pour 2021, mais pour 2022

L’amendement du gouvernement prévoyant un malus au poids pour les véhicules de plus de 1.800 kg a été déposé hier. Voici les détails de ce qui est prévu et les constructeurs qui seraient les plus impactés.

27/10/2020